Julia Hauke

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Julia Hauke
Description de cette image, également commentée ci-après
Julia Hauke, par Woldemar Hau
Biographie
Titulature Princesse de Battenberg
Nom de naissance Julie Therese Salomea Hauke
Naissance
Varsovie (Pologne)
Décès (à 69 ans)
Seeheim-Jugenheim (Hesse, Allemagne)
Père Maurycy Hauke
Mère Sophie Lafontaine
Conjoint Alexandre de Hesse
Enfants Marie de Battenberg
Louis de Battenberg
Alexandre Ier de Bulgarie Red crown.png
Henri de Battenberg
François-Joseph de Battenberg
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Hauke.

Julie Thérèse Hauke (souvent appelée « von Hauke », mais le nom était Hauke, sans « von »), née le à Varsovie et morte le au château de Heiligenberg (de), est une aristocrate allemande d'origine polonaise, titrée princesse de Battenberg (Son Altesse Sérénissime).

Origines[modifier | modifier le code]

Inscription funéraire de la crypte des Capucins de Varsovie : Maurycy et Sophie Hauke (parents de Julia), Ludwik et Jozef Hauke (ses oncles).

Son père, le comte polonais Maurycy Hauke (1775-1830), était le fils du professeur Frédéric Hauke et de Marie Salomée Schweppenhäuser, elle-même fille d'un pasteur du Palatinat ; général du duché de Varsovie (1807-1813) puis vice-ministre de la guerre du royaume russe de Pologne, il fut tué par les insurgés polonais pendant l'insurrection de novembre 1830. Sophie Lafontaine (1790-1831), souvent appelée par erreur « de la Fontaine », mère de Julie, était la fille de Franz Leopold Lafontaine (1756-1812), médecin-chef de l'armée du duché de Varsovie, mort pendant la campagne de Russie.

Mariage et descendance[modifier | modifier le code]

Julie Hauke de Battenberg et Alexandre de Hesse (photographie de date inconnue)

Après la mort de son père, elle devint la pupille du tsar Nicolas Ier puis dame de compagnie de la princesse Marie de Hesse-Darmstadt, épouse du tsarévitch et futur tsar Alexandre II. En 1851, elle épousa Alexandre de Hesse, fils cadet du grand-duc Louis II de Hesse, qui renonça pour elle à ses titres et à ses droits au trône de Hesse. Pour pouvoir épouser un prince de sang royal, elle fut créée comtesse puis princesse de Battenberg.

De cette union naquirent :

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]