Alice du Royaume-Uni

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Alice du Royaume-Uni (homonymie).
Alice du Royaume-Uni
Description de cette image, également commentée ci-après
La grande-duchesse Alice

Titre

Grande-duchesse de Hesse et du Rhin


(1 an, 6 mois et 1 jour)

Prédécesseur Mathilde de Bavière
Successeur Victoria Mélita de Saxe-Cobourg-Gotha
Biographie
Titulature Princesse du Royaume-Uni
Dynastie Maison de Saxe-Cobourg-Gotha
Nom de naissance Alice Maud Mary
Naissance
Flag of the United Kingdom.svg Londres (Royaume-Uni)
Décès (à 35 ans)
Flag of the German Empire.svg Darmstadt, Hesse
(Allemagne)
Père Albert de Saxe-Cobourg-Gotha
Mère Victoria du Royaume-Uni
Conjoint Louis IV de Hesse
Enfants Victoire de Hesse-Darmstadt
Élisabeth de Hesse-Darmstadt
Irène de Hesse-Darmstadt
Louis V de Hesse
Frédéric de Hesse-Darmstadt
Alice de Hesse-Darmstadt
Marie de Hesse-Darmstadt
Religion Anglicanisme puis Luthérianisme

Description de cette image, également commentée ci-après

La princesse Alice Maud Mary du Royaume-Uni, duchesse de Saxe-Cobourg-Gotha) (née le au palais de Buckingham à Londres et décédée à Darmstadt le ) était un membre de la famille royale britannique, devenue par mariage grande-duchesse de Hesse et du Rhin.

Elle est le troisième enfant et la deuxième fille de la reine Victoria du Royaume-Uni et du prince Albert de Saxe-Cobourg-Gotha (futur prince Albert, prince consort).

Biographie[modifier | modifier le code]

Princesse et ange gardien[modifier | modifier le code]

Libéral convaincu, d'une grande hauteur morale, le prince-consort Albert pensait que pour éviter les révolutions, les souverains et leurs familles devaient avoir une conduite irréprochable. Pacifiste et partisan d'une Petite Allemagne (dont l'Autriche catholique serait exclue), il rêvait d'une Allemagne unifiée par une Prusse devenue à son tour libérale. Ses enfants - notamment ses filles - seraient ses ambassadeurs en Europe. Profondément uni, le couple royal Britannique souhaitait pour ses enfants des mariages d'inclination ... mais uniquement avec leurs pairs. Aussi le mariage de leur fille aînée avec le prince royal de Prusse combla-t-il leurs vœux. La reine Victoria demanda à sa fille la princesse Victoria, princesse royale de Prusse, d'établir une liste des princes Allemands et Européens susceptibles de convenir à sa soeur cadette Alice. Deux princes retinrent l'attention Britannique. Le parti le plus brillant et le plus politique était Guillaume d'Orange-Nassau, héritier du trône Néerlandais qui était un des disciples du prince consort. Le projet plaisait particulièrement à l'intelligente reine des Pays-Bas née Sophie de Wurtemberg. Cependant, le jeune homme plût d'autant moins à la princesse que ses penchants pour la débauche - qu'il tenait de son père - étaient connus. Le second parti retenu était prince Albert de Prusse, neveu du roi Guillaume Ier, qui avait le désavantage d'être membre d'une Maison déjà alliée à celle d'Angleterre ce qui aurait pu incommoder la très conservatrice et militariste classe politique prussienne. Le prince de Hesse eut plus de chance. Joli garçon de 23 ans, il n'avait pour lui que d'être le neveu de la tsarine. Les fiançailles furent célébrées le , une semaine après le 17è anniversaire de la princesse. Le prince consort fixa la date du mariage au 1er juillet de l'année suivante.

Le prince et la princesse de Hesse (Mai 1863)

Pieuse et douce, la princesse était une grande admiratrice de Florence Nightingale et aurait voulu consacrer sa vie au soin des malades. Pendant ses fiançailles, elle soutint sa grand-mère lors de son agonie et, à la demande de son père, consola sa mère. Surtout, elle accompagna son père tout au long de son agonie, sachant s'adresser à lui avec tact et douceur, lui cachant sa peine. Le prince mourut le . La reine s'enfonça dans un désespoir durable et ostentatoire. C'est au cours d'une cérémonie privée entourée d'invités en deuil, à château d'Osborne (et non à Londres), que la princesse épousa le 1 er - comme l'avait voulu son père - l'héritier du trône de Hesse. La reine confia à son journal que le bonheur des nouveaux mariés lui faisait mal.

La famille princière de Hesse (1876)

Veuve depuis peu, la reine Victoria semblait incapable de surmonter la peine que lui avait causé la mort du prince-consort. Le prince Louis n'étant que second - après son père - dans l'ordre de succession au trône, le reine souhaitait ouvertement que sa fille restât près d'elle. La princesse arguant de ses devoirs conjugaux et princiers partit pour l'Allemagne. Âgée de 19 ans, elle était aussi soulagée de s'éloigner d'une mère autoritaire, de l'ambiance oppressante de cette cour en deuil et avait une folle envie de vivre et de prendre du plaisir à la vie avec son mari. La princesse gouta pleinement son bonheur conjugal et fut heureuse d'attendre son premier enfant ce que la reine ne comprit pas plus. Cependant c'est en Angleterre - quelques semaines avant le mariage de son frère le prince de Galles - qu'elle mit au monde sa première née qui reçut sans surprise le prénom Victoria.

Une seconde fille, Elisabeth (comme sa grand-mère paternelle), naquit à Darmstadt, l'année suivante.

En 1866, pendant la Guerre Austro-Prussienne, la princesse renoua avec sa vocation d'infirmière bien qu'elle soit au terme de sa troisième grossesse. C'est à Darmstadt qu'elle donna le jour à son troisième enfant : une troisième fille qui reçut un prénom inusité dans les familles royales mais porteur de symbole : Irène.

L'héritier attendu naquit enfin en 1868 suivi d'un second garçon en 1870. En 1872 et 1874 naquirent encore deux filles.

En 1871, c'est encore la princesse Alice qui prend soin de sa mère malade et dépressive. Cependant, tout comme ses frères et sœurs la princesse Alice est choquée par la relation qu'entretient la reine avec un de ses serviteurs écossais, John Brown, relation qui fait jaser la presse et les clubs où les lords surnomment la reine "Mrs Brown". La tension arrive à un tel point que pendant deux ans la reine refuse de recevoir la famille de Hesse lors de ses villégiatures à Balmoral et Osborne. De même, la princesse de Hesse ne comprendra pas que sa mère puisse autoriser la mariage de sa soeur Louise avec un gentilhomme écossais, fût-il de la plus ancienne famille et le plus important propriétaire d'Ecosse.

En 1873, victime d'une chute sans gravité alors qu'il jouait avec son frère aîné, le prince Ernest-Louis de Hesse (âgé de 5 ans), le prince Frédéric de Hesse, âgé de trois ans, mourut le jour même des suites s'une hémorragie. Le petit prince était atteint d'hémophilie, une maladie héréditaire transmise par les femmes aux seuls garçons. Le prince Léopold du Royaume-Uni, atteint de la même maladie, consola sa soeur avec une tendre franchise l'assurant que son enfant avait échappé à une vie remplie de frustration.

En 1877, moururent successivement le prince Charles de Hesse-Darmstadt, père du prince Louis et le grand-duc Louis III de Hesse. Le prince Louis accéda au trône et prit le nom de Louis IV de Hesse.

Nièce par alliance de l'impératrice de Russie née Marie de Hesse-Darmstadt, la princesse Alice commet ses bons offices lorsque son frère Alfred s'éprend de la grande-duchesse Maria Alexandrovna de Russie. La reine d'Angleterre éprouve un profond mépris pour les Russes qu'elle considère comme des barbares, pour le tsar dont les armées ont "toujours combattu les nôtres" (notamment lors de la Guerre de Crimée) et pour la religion orthodoxe qui produit des popes "sales et barbus". Cependant, avec l'aide de sa soeur, le jeune prince parviendra à ses fins même si la reine ne se déplacera pas à Saint-Pétersbourg lors de la célébration des noces. De même lors de la Guerre Russo-Turque de 1878, le tsar Alexandre II de Russie demande à la princesse - devenue grande-duchesse de Hesse - d'intercéder en sa faveur auprès de la cour Britannique l'assurant de ses intentions pacifiques. En effet, première puissance maritime d'Europe, l'Angleterre refuse à la flotte Russe de la Mer Noire l'accès à la Mer Egée. La grande-duchesse se fait vertement tancée par sa mère qui - contrairement à son ministre Disraeli - prône la guerre.

A la fin de cette année 1878, la princesse Victoria, aînée des enfants qui a 15 ans, est victime d'une épidémie de diphtérie (maladie dont est mort le prince-consort Albert). Les membres de la famille grand-ducale sont touchés sauf la princesse Elisabeth. La benjamine de la fratrie, la princesse Marie, âgée de 4 ans succombe. Le grand-duc héritier, âgé de 10 ans, se remet lentement. La mort de sa petite soeur l'affecte profondément. N'écoutant que son amour maternel, le grande-duchesse embrasse son fils qui lui transmet sa maladie. Elle en mourut quelques semaines plus tard, le , jour anniversaire de la mort de son père qu'elle avait accompagné jusqu'à la fin. La grade-duchesse succombe à l'âge de 35 ans en murmurant "Dear papa". A sa demande, sur son cercueil, on déploya le drapeau Britannique.

Mariage et descendance[modifier | modifier le code]

Après l'échec d'un projet de mariage avec le prince héritier Guillaume des Pays-Bas (1840-1879), elle épousa le le prince futur grand duc Louis IV de Hesse, dont elle eut sept enfants :

Nom (surnom) Naissance Décès Mariage
Victoria

1884 : Louis de Battenberg (1854-1921) (futur marquis de Milford Haven)

Elisabeth (Ella) 1885 : Serge de Russie (1857-1905)
Irène 1888 : Henri de Prusse (1862-1929)
Ernest-Louis (Ernie) 1894 : Victoria Melita de Saxe-Cobourg-Gotha div.1901
1905 : Eleonore de Solms Hohensolms Lich
Frédéric (Frittie)
Alix (Alicky) 1894 : Nicolas II, tsar de Russie (1868-1918)
Marie

Secret de famille[modifier | modifier le code]

Alice tenait de sa mère, la reine Victoria, le gène responsable de l'hémophilie. Elle le transmit à son fils Friedrich qui en mourut, à sa fille Irene qui le transmit à deux de ses trois fils, et à sa fille Alix qui le transmit à son fils le tsarévitch Alexis de Russie. Ses autres enfants étaient peut-être aussi porteurs du gène, mais ils ne l'ont pas transmis. C'est sans doute pour cette raison que les deux familles de Prusse et de Hesse s'opposèrent au mariage de futur Kaiser Guillaume II avec la princesse Élisabeth de Hesse. A la suite de la Kronprinzessin Victoria soeur de la défunte grande-duchesse, les deux dynasties allemandes ne pouvaient prendre le risque que leur fils, qui en tant qu'empereur Allemand serait le chef des armées, soit atteint d'une maladie particulièrement handicapante pour un militaire.

Elles eurent moins de scrupules quand il s'agit de marier la princesse Alix au tsar Nicolas II de Russie ou la princesse Victoria de Battenberg au roi Alphonse XIII d'Espagne.

Par sa fille Victoria, Alice est la grand-mère de Louise Mountbatten (seconde femme du roi Gustave VI Adolphe de Suède) et de Louis Mountbatten (amiral britannique et dernier vice-roi des Indes). Toujours par Victoria, elle est également l'arrière-grand-mère du prince Philip, duc d'Édimbourg (époux de la reine Élisabeth II).

Par sa fille Alix, Alice est également la grand-mère des grandes-duchesses Olga Nikolaïevna, Tatiana Nikolaïevna, Maria Nikolaïevna et Anastasia Nikolaïevna et du tsarévitch Alexis Nikolaïevitch qui connurent une fin tragique tout comme l'épouse et les enfants du prince héritier Ernest-Louis.

Une dynastie tragique[modifier | modifier le code]

La Maison de Hesse-Darmstadt n'en avait pas fini avec les épreuves. En 1892, le prince Ernest-Louis succéda à son père. En 1894, selon la volonté de leur grand-mère commune, la reine Victoria, le prince Ernest-Louis et sa cousine germaine Victoria de Saxe-Cobourg-Gotha (fille du prince Alfred) convolèrent en justes noces. L'union tourna rapidement au désastre et très vite, entre deux scènes de ménage, la grande-duchesse de Hesse souhaita ouvertement divorcer. Seule l'autorité de l'aïeule Britannique empêcha un tel scandale. La reine mourut en et la même année le couple divorça.

Comme leur mère, la princesse Irène et la princesse Alix transmirent à leur tour le gêne de l'hémophilie à leurs enfants ce qui pesa lourdement sur le comportement du couple impérial Russe. Les princesses Elisabeth, Alix et leur famille connurent des morts tragiques et cruelles en Russie en 1918. La même année, la défaite entraîna l'effondrement de la monarchie en Hesse comme dans toute l'Allemagne. Un pays si prospère avait sombré en quelques années dans le chaos. Populaire malgré les évènements politiques, le grand-duc Ernest-Louis - qui s'était remarié et avait eu deux fils - fut autorisé à demeurer dans ses états. En 1931, son fils aîné le grand-duc héritier Georges-Donatus de Hesse, épousa sa cousine la princesse Cécile de Grèce. Le couple eut deux fils et une fille. La succession de la Maison de Hesse-Darmstadt semblait assurée. Le grand-duc Ernest-Louis mourut en 1937.

Devenu chef de sa Maison, le prince Georges Donatus n'avait jamais dissimulé son aversion pour le nazisme. Le frère cadet du prince s'était épris de la fille d'un diplomate anglais. Le mariage devait avoir lieu en Angleterre. Le prince Georges Donatus, son épouse qui était enceinte de leur quatrième enfant, sa mère et ses deux fils partirent en avion. L'avion s'écrasa en Belgique. Il n'y eut aucun survivant. Le prince Louis devint précipitamment le chef de sa Maison et le prétendant au trône de Hesse. Il n'eut pas d'enfant de son mariage mais reçut la tutelle de sa nièce orpheline puis de celle des fils de son cousin le prince Philippe de Hesse-Cassel qui s'était compromis avec le régime nazi alors que sa femme était morte en camp de concentration. Le couple adopta ces trois garçons en 1960. Choisi en 1964 pour être l'un des parrains du prince Edouard du Royaume-Uni, benjamin des enfants de la reine Elisabeth II et du prince Philip, le prince Louis s'éteignit en 1968. Avec lui s'éteint la branche de Hesse-Damstadt et l'aîné de ses fis adoptifs devint chef de la Maison de Hesse.

Titulature[modifier | modifier le code]

  • Son Altesse Royale la princesse Alice du Royaume-Uni (18431862)
  • Son Altesse Royale la princesse Ludwig de Hesse et du Rhin (18621877)
  • Son Altesse Royale la grande-duchesse de Hesse et du Rhin (18771878)

Article connexe[modifier | modifier le code]