Arrondissement d'Avallon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Arrondissement d'Avallon
Situation de l'arrondissement d'Avallon dans le département Yonne.
Situation de l'arrondissement d'Avallon dans le département Yonne.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département et
collectivité territoriale
Yonne
Chef-lieu Avallon
Code arrondissement 89 2
Démographie
Population 43 650 hab. (2015)
Densité 20 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 29′ 27″ nord, 3° 54′ 33″ est
Superficie 2 209 km2
Subdivisions
Communes 139

L'arrondissement d'Avallon est une division administrative française, située dans le département de l'Yonne et la région Bourgogne-Franche-Comté.

Composition[modifier | modifier le code]

Composition de l'arrondissement depuis 1926 :

Découpage communal depuis 2015[modifier | modifier le code]

Depuis 2015, le nombre de communes des arrondissements varie chaque année soit du fait du redécoupage cantonal de 2014 qui a conduit à l'ajustement de périmètres de certains arrondissements, soit à la suite de la création de communes nouvelles. Le nombre de communes de l'arrondissement d'Avallon est ainsi de 149 en 2015, 149 en 2016 et 139 en 2017. Au , l'arrondissement groupe les 139 communes suivantes[1] :

  1. Aisy-sur-Armançon
  2. Ancy-le-Franc
  3. Ancy-le-Libre
  4. Angely
  5. Annay-la-Côte
  6. Annay-sur-Serein
  7. Annéot
  8. Annoux
  9. Arcy-sur-Cure
  10. Argentenay
  11. Argenteuil-sur-Armançon
  12. Arthonnay
  13. Asnières-sous-Bois
  14. Asquins
  15. Athie
  16. Avallon
  17. Baon
  18. Beauvilliers
  19. Bernouil
  20. Bierry-les-Belles-Fontaines
  21. Blacy
  22. Blannay
  23. Bois-d'Arcy
  24. Brosses
  25. Bussières
  26. Censy
  27. Chamoux
  28. Chassignelles
  29. Chastellux-sur-Cure
  30. Châtel-Censoir
  31. Châtel-Gérard
  32. Cheney
  33. Cisery
  34. Collan
  35. Coutarnoux
  36. Cruzy-le-Châtel
  37. Cry
  38. Cussy-les-Forges
  39. Dannemoine
  40. Dissangis
  41. Domecy-sur-Cure
  42. Domecy-sur-le-Vault
  43. Dyé
  44. Épineuil
  45. Étaule
  46. Étivey
  47. Flogny-la-Chapelle
  48. Foissy-lès-Vézelay
  49. Fontenay-près-Vézelay
  50. Fresnes
  51. Fulvy
  52. Gigny
  53. Girolles
  54. Givry
  55. Gland
  56. Grimault
  57. Guillon
  58. Island
  59. L'Isle-sur-Serein
  60. Jouancy
  61. Joux-la-Ville
  62. Jully
  63. Junay
  64. Lézinnes
  65. Lichères-sur-Yonne
  66. Lucy-le-Bois
  67. Magny
  68. Marmeaux
  69. Massangis
  70. Mélisey
  71. Menades
  72. Merry-sur-Yonne
  73. Môlay
  74. Molosmes
  75. Montillot
  76. Montréal
  77. Moulins-en-Tonnerrois
  78. Noyers
  79. Nuits
  80. Pacy-sur-Armançon
  81. Pasilly
  82. Perrigny-sur-Armançon
  83. Pierre-Perthuis
  84. Pimelles
  85. Pisy
  86. Pontaubert
  87. Précy-le-Sec
  88. Provency
  89. Quarré-les-Tombes
  90. Quincerot
  91. Ravières
  92. Roffey
  93. Rugny
  94. Saint-André-en-Terre-Plaine
  95. Saint-Brancher
  96. Sainte-Colombe
  97. Saint-Germain-des-Champs
  98. Saint-Léger-Vauban
  99. Sainte-Magnance
  100. Saint-Martin-sur-Armançon
  101. Saint-Moré
  102. Saint-Père
  103. Sainte-Vertu
  104. Sambourg
  105. Santigny
  106. Sarry
  107. Sauvigny-le-Beuréal
  108. Sauvigny-le-Bois
  109. Savigny-en-Terre-Plaine
  110. Sceaux
  111. Sennevoy-le-Bas
  112. Sennevoy-le-Haut
  113. Sermizelles
  114. Serrigny
  115. Stigny
  116. Talcy
  117. Tanlay
  118. Tharoiseau
  119. Tharot
  120. Thizy
  121. Thorey
  122. Thory
  123. Tissey
  124. Tonnerre
  125. Trévilly
  126. Trichey
  127. Tronchoy
  128. Vassy-sous-Pisy
  129. Vault-de-Lugny
  130. Vézannes
  131. Vézelay
  132. Vézinnes
  133. Vignes
  134. Villiers-les-Hauts
  135. Villon
  136. Vireaux
  137. Viviers
  138. Voutenay-sur-Cure
  139. Yrouerre

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2015, l'arrondissement comptait 43 650 habitants[Note 1].

Évolution de la population  [ modifier ]
1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2015
51 446 51 572 50 492 49 885 50 618 49 516 49 130 43 650
(Sources : Base Insee, population sans doubles comptes à partir de 1962[2] puis population municipale à partir de 2006[3].)
Histogramme de l'évolution démographique

Avant 1926[modifier | modifier le code]

De 1800 (an VIII) à 1926, l'arrondissement comprenait les cantons actuels, sauf :

Administration[modifier | modifier le code]

Liste des sous-préfets de l’arrondissement

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Composition de l'arrondissement d'Avallon », sur https://www.insee.fr (consulté le 20 janvier 2018)
  2. Population selon le sexe et l'âge quinquennal de 1968 à 2013 - Recensements harmonisés - Séries départementales et communales
  3. Fiches Insee - Populations légales de l'arrondissement pour les années 1968, 1975, 1982, 1990, 1999, 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.
  4. Bargeton 1994, p. 156, notice « Chevalier (Prosper alias Marc Eugène) »