Percey

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Percey
Percey
Eglise Saint-Loup.
Blason de Percey
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Yonne
Arrondissement Auxerre
Intercommunalité Communauté de communes Serein et Armance
Maire
Mandat
Daniel Boucheron
2020-2026
Code postal 89360
Code commune 89292
Démographie
Gentilé Perciquois
Population
municipale
250 hab. (2019 en augmentation de 1,63 % par rapport à 2013)
Densité 26 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 57′ 52″ nord, 3° 49′ 34″ est
Altitude Min. 109 m
Max. 155 m
Superficie 9,6 km2
Type Commune rurale
Aire d'attraction Saint-Florentin
(commune de la couronne)
Élections
Départementales Canton de Saint-Florentin
Législatives Deuxième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Bourgogne-Franche-Comté
Voir sur la carte administrative de Bourgogne-Franche-Comté
City locator 14.svg
Percey
Géolocalisation sur la carte : Yonne
Voir sur la carte topographique de l'Yonne
City locator 14.svg
Percey
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Percey
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Percey
Liens
Site web www.percey.fr

Percey est une commune française située dans le département de l'Yonne en région Bourgogne-Franche-Comté.

Géographie[modifier | modifier le code]

Entouré par les communes de Villiers-Vineux, Butteaux et Jaulges, Percey est situé à 27 km au Nord-Est d'Auxerre, la plus grande ville des environs.

Situé à 121 mètres d'altitude, La rivière l'Armançon est le principal cours d'eau qui traverse la commune de Percey. Elle est également située en bordure du canal de Bourgogne et sera prochainement traversée par la véloroute qui relie Tonnerre à Saint-Florentin.

Accès[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Typologie[modifier | modifier le code]

Percey est une commune rurale, car elle fait partie des communes peu ou très peu denses, au sens de la grille communale de densité de l'Insee[Note 1],[1],[2],[3].

Par ailleurs la commune fait partie de l'aire d'attraction de Saint-Florentin, dont elle est une commune de la couronne[Note 2]. Cette aire, qui regroupe 19 communes, est catégorisée dans les aires de moins de 50 000 habitants[4],[5].

Occupation des sols[modifier | modifier le code]

Carte en couleurs présentant l'occupation des sols.
Carte des infrastructures et de l'occupation des sols de la commune en 2018 (CLC).

L'occupation des sols de la commune, telle qu'elle ressort de la base de données européenne d’occupation biophysique des sols Corine Land Cover (CLC), est marquée par l'importance des territoires agricoles (90,6 % en 2018), une proportion identique à celle de 1990 (90,8 %). La répartition détaillée en 2018 est la suivante : terres arables (71,7 %), zones agricoles hétérogènes (12,9 %), forêts (9,3 %), prairies (6 %)[6].

L'IGN met par ailleurs à disposition un outil en ligne permettant de comparer l’évolution dans le temps de l’occupation des sols de la commune (ou de territoires à des échelles différentes). Plusieurs époques sont accessibles sous forme de cartes ou photos aériennes : la carte de Cassini (XVIIIe siècle), la carte d'état-major (1820-1866) et la période actuelle (1950 à aujourd'hui)[7].

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

La liste des maires de la commune :

ANNEE Date d'élection NOM DU MAIRE complément d'information
1790 PROTAT P.
1795 1 Germinal An 4 THIESSON L.
1796 13 Germinal An 5 MICHAUT J.B.
1798 30 Ventose An 6 BAILLOT
1798 4 Thermidor An 6 MICHAUT J. B.
1798 21 Nivose An 7 FLEURY
1800 2 Fructidor An 2 PROTAT  
1808 BAILLOT
1813 TARDIEU DE MALEISSYE A.M.
1816 PROTAT Pierre
1826 Comte DE MALEISSYE
1830 BAILLOT Etienne
1831 MONJARDET Bernard
1834 GIBIER Jacques
1842 MONJARDET Bernard
1845 MONJARDET Bernard
1848 PROTAT Bernard a démissionné
1849 CLEMENDOT Bazile
1852 MICHAUT Conseil dissout par le Préfet et nouveau maire nommé par le Préfet
1852 TARDIEU Vicomte DE MALEISSYE Conrad
1855 TARDIEU Vicomte DE MALEISSYE Conrad
1860 CLEMENDOT Bazile
1861 VIAULT Etienne Adjoint, fonction de Maire
1865 MAUREY Arsène
1870 MONJARDET Adhérald Maire provisoire
1871 MAUREY Arsène
1875 FOURNIER Etienne Henri
1878 MONJARDET Adhérald
1881 MONJARDET Adhérald
1884 MONJARDET Adhérald
1888 MONJARDET Adhérald
1891 BERNARD Joseph Charles
1891 MAUREY Arsène
1892 MAUREY Arsène
1899 FOURNIER Edouard
1900 FOURNIER
1904 15-mai Comte RIANT Denis
1907 18-juil PETITJEAN Henri suite à démission du compte RIANT
1908 17-mai FOURNIER Edouard
1911 08-oct VALLET Jules Charles
1912 19-mai VALLET Jules Charles
1919 10-déc Comte RIANT Denis
1921 17-juil BOUTON Jules-Alfred
1929 19-mai PETIT JEAN William
1935 19-mai MICHAUT Henri
1944 16-nov GUIGNOT Paul
1945 18-mai GEORGE André
1950 16-juil CHARBONNIER Maurice
1955 12-sept HOUILLON Auguste
1959 20-mars LHUILLER Louis
1961 15-mars HOUILLON Auguste
1965 27-mars HOUILLON Auguste
1968 30-avr CHENEAU Roger
1971 20-mars CHENEAU Roger
1974 11-mai CORNU Camille
1977 26-mars CORNU Camille
1978 29-juil BOURGUIGNAT Paul
1979 07-sept DURAND Jeannine
1983 18-mars DURAND Jeannine
1989 17-mars DURAND Jeannine
1995 25-juin DURAND Jeannine
2001 22-mars DURAND Jeannine
2008 21-mars BOUCHERON Daniel
2014 05-avr BOUCHERON Daniel
2020 04-juil BOUCHERON Daniel
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2014   Daniel BOUCHERON    
mars 2008   Daniel BOUCHERON[8]    

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[9]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[10].

En 2019, la commune comptait 250 habitants[Note 3], en augmentation de 1,63 % par rapport à 2013 (Yonne : −1,69 %, France hors Mayotte : +2,17 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
456489475465495489458473425
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
389407401415383360385347330
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
310316275290244218237241226
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012
205179257256277257264265249
2017 2019 - - - - - - -
252250-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[11] puis Insee à partir de 2006[12].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Plusieurs commerces ont disparu au fil des années. Deux auberges, une boulangerie, un garage, un contrôle technique. Actuellement, il reste une serre horticole. Il existe des terrains à la vente sur une zone artisanale.

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • L'église Saint-Loup a une nef des XVe siècle et XVIe siècles et un chœur de style ogival du XVIe siècle.
  • Le château de Percey du XVIIIe siècle, avec galerie d'art possède un parc qui couvre près de quatre hectares et qui est divisé en quatre jardins: l'entrée, le jardin naturel, le jardin romantique et le labyrinthe. Il est privé mais propose une activité de gîte.
  • Un hôtel particulier ayant appartenu à la comtesse de Montgrillon, objet d'une restauration en 1916-1920 par l'architecte Charles Adda [13].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Louis-Victor Baillot, dernier survivant de la bataille de Waterloo, né à Percey le , décédé à Carisey le .
  • Gustave Goetschy, journaliste et critique d'art, fondateur de la revue littéraire et artistique Paris-Noël, né à Percey le , décédé à Paris (7e) le .

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Selon le zonage des communes rurales et urbaines publié en novembre 2020, en application de la nouvelle définition de la ruralité validée le en comité interministériel des ruralités.
  2. La notion d'aire d'attraction des villes a remplacé en octobre 2020 l'ancienne notion d'aire urbaine, pour permettre des comparaisons cohérentes avec les autres pays de l'Union européenne.
  3. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2022, millésimée 2019, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2021, date de référence statistique : 1er janvier 2019.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Typologie urbain / rural », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  2. « Commune rurale - définition », sur le site de l’Insee (consulté le ).
  3. « Comprendre la grille de densité », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  4. « Liste des communes composant l'aire d'attraction de Saint-Florentin », sur insee.fr (consulté le ).
  5. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur insee.fr, (consulté le ).
  6. « CORINE Land Cover (CLC) - Répartition des superficies en 15 postes d'occupation des sols (métropole). », sur le site des données et études statistiques du ministère de la Transition écologique. (consulté le )
  7. IGN, « Évolution de l'occupation des sols de la commune sur cartes et photos aériennes anciennes. », sur remonterletemps.ign.fr (consulté le ). Pour comparer l'évolution entre deux dates, cliquer sur le bas de la ligne séparative verticale et la déplacer à droite ou à gauche. Pour comparer deux autres cartes, choisir les cartes dans les fenêtres en haut à gauche de l'écran.
  8. Conseil général de l’Yonne, Ma Commune, consulté le 27 décembre 2013.
  9. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  10. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  11. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  12. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017, 2018 et 2019.
  13. Objet ADDCH-G-20-05. Hôtel particulier pour Mme de Montgrillon, Percey (Yonne). 1920-1922 [1]