Givry (Yonne)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Givry.

Givry
Givry (Yonne)
Le Cousin à Givry
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Yonne
Arrondissement Avallon
Canton Joux-la-Ville
Intercommunalité Communauté de communes Avallon - Vézelay - Morvan
Maire
Mandat
Gérard Chabert
2014-2020
Code postal 89200
Code commune 89190
Démographie
Gentilé Givryats, Givryates
Population
municipale
170 hab. (2016 en diminution de 3,41 % par rapport à 2011)
Densité 20 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 31′ 14″ nord, 3° 47′ 45″ est
Altitude Min. 132 m
Max. 299 m
Superficie 8,43 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Bourgogne

Voir sur la carte administrative de Bourgogne
City locator 14.svg
Givry

Géolocalisation sur la carte : Yonne

Voir sur la carte topographique de l'Yonne
City locator 14.svg
Givry

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Givry

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Givry


Givry est une commune française située dans le département de l'Yonne en région Bourgogne-Franche-Comté.

Géographie[modifier | modifier le code]

Givry est situé en bordure de la rivière le Cousin, affluent de la Cure, sous-affluent de l'Yonne, du bassin de la Seine.

Deux petites grottes de 5 m de longueur se trouvent dans le sud-est de la commune au lieu-dit Labsière, à 265 et 270 m d'altitude[1].

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Blannay Sermizelles Girolles Rose des vents
Montillot N Vault-de-Lugny
O    Givry    E
S
Asquins Domecy-sur-le-Vault

Histoire[modifier | modifier le code]

Deux sites de villae sont connus : le Champ de la Bataille, avec une partie pour l'habitation (balnéaires, mosaïques) au nord et deux ailes de constructions pour les communs ; et le Trillot, occupé depuis le Ier siècle BC jusqu'au Moyen-Âge et en partie recouvert par le village actuel[2].

Gibriacus est mentionné au XIIe siècle dans le cartulaire de l'abbaye de Vézelay[2]. C'est un fief du duché de Bourgogne.

Économie[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
         
mars 2008 2014 Marianne Blivet[3]    
2014 En cours Gérard Chabert    

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[4]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[5].

En 2016, la commune comptait 170 habitants[Note 1], en diminution de 3,41 % par rapport à 2011 (Yonne : -0,56 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
440529496474475463466457434
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
433420402342386379362346351
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
337307312225231222234211217
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
226253194204166195191181179
2016 - - - - - - - -
170--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[6] puis Insee à partir de 2006[7].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Pont ancien à 3 arches sur le Cousin
  • Ancien lavoir remarquable
  • Église Notre-Dame
  • Jardins du château inscrits à l'inventaire général du patrimoine culturel (ref.IA89000417). Le château est privé.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

André Viaut (1899-1973), météorologiste français, directeur de la Direction de la météorologie nationale de 1945 à 1964, et président de l'Organisation mondiale de la météorologie de 1955 à 1963, est né à Givy le 16 octobre 1899.

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Spéléo-club de Chablis, Crots de l'Yonne, Paris, , 105 p. (lire en ligne), p. 36.
  2. a et b (2008) Pierre Nouvel, « La vallée de la Cure à l'époque gallo-romaine : Découvertes anciennes et apports des prospections aériennes et terrestres 1991-2008 », Bulletin de la Société d'Études d'Avallon, no 84,‎ 2008, p. 14-43 (lire en ligne, consulté le 6 juillet 2018), p. 14.
  3. Conseil général de l’Yonne, Ma Commune, consulté le 24 décembre 2013.
  4. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  5. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  6. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  7. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.