Marco Reus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Reus.
Marco Reus
Marco Reus 2014.jpg
Marco Reus en 2014
Situation actuelle
Équipe Drapeau : Allemagne Borussia Dortmund
Numéro 11
Biographie
Nationalité Drapeau : Allemagne Allemande
Naissance (28 ans)
Lieu Dortmund (Allemagne)
Taille 1,80 m (5 11)[1]
Période pro. 2009-
Poste Milieu offensif / Attaquant / Ailier
Pied fort Droit
Parcours junior
Saisons Club
1993-1995 Drapeau : Allemagne Post SV Dortmund
1995-2005 Drapeau : Allemagne Borussia Dortmund
2005-2008 Drapeau : Allemagne Rot-Weiss Ahlen
Parcours amateur
Saisons Club
2006-2008 Drapeau : Allemagne Rot-Weiss Ahlen II 06 0(3)
Parcours professionnel 1
Saisons Club 0M.0(B.)
2007-2009 Drapeau : Allemagne Rot-Weiss Ahlen 044 0(5)
2009-2012 Drapeau : Allemagne Borussia Mönchengladbach 109 (41)
2012- Drapeau : Allemagne Borussia Dortmund 189 (89)
Sélections en équipe nationale 2
Années Équipe 0M.0(B.)
2009 Drapeau : Allemagne Allemagne espoirs 002 0(0)
2011- Drapeau : Allemagne Allemagne 029 0(9)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.
Dernière mise à jour : 9 avril 2017

Marco Reus est un footballeur international allemand né le à Dortmund, en Allemagne. Il évolue au poste de milieu offensif, d'attaquant et d'ailier au Borussia Dortmund.

Cet international allemand s'est révélé sous les couleurs du Borussia Mönchengladbach et a été nommé meilleur joueur de la Bundesliga en 2012 et en 2014. Avant de rejoindre le  Borussia Dortmund en Bundesliga ou il évolue actuellement.

Sa carrière est marquée par de nombreuses blessures qui l'ont privé de nombreuses compétitions internationales, notamment la Coupe du monde 2014 remportée par son pays, ainsi que l'EURO 2016 en France.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse[modifier | modifier le code]

Né à Dortmund, Marco Reus, fils cadet de Thomas et Manuela Reus et frère de Yvonne et Mélanie Reus, commence le football au sein du Post SV Dortmund avant de rejoindre en 1996, le centre de formation du Borussia Dortmund. Après 10 ans de formation avec les Schwarzgelben, il rejoint l'équipe junior du club voisin de Rot Weiss Ahlen en 2006 .

Carrière professionnelle[modifier | modifier le code]

Début de carrière au Rot Weiss Ahlen[modifier | modifier le code]

La saison suivante, il fait ses débuts dans l'équipe première qui évolue en Regionalliga Nord et qui est promu en 2. Bundesliga. Lors de son unique saison en 2. Bundesliga, il s'affirme à 19 ans comme l'un des cadres de l'équipe inscrivant 4 buts en 27 matchs. À la fin de la saison, il signe un contrat de quatre ans avec Mönchengladbach qui évolue en Bundesliga.

Borussia Mönchengladbach (2009-2012)[modifier | modifier le code]

Dès sa première saison dans l'élite en 2009-2010, il est décrit comme l'un des meilleurs joueurs de l'équipe[2] et finit meilleur buteur des Fohlen à égalité avec Roel Brouwers. Il inscrit son premier but en Bundesliga le 28 août 2009 contre le FSV Mayence. Il est alors appelé en sélection nationale allemande dès mai 2010. Mais lors de ses trois premières convocations contre Malte en mai 2010, contre le Danemark en août 2010 et contre l'Uruguay en mai 2011, il est à chaque fois contraint de renoncer en raison de multiples problèmes physiques (blessures, infection virale…)[3],[4]. Reus ne fera finalement ses débuts en équipe nationale qu'en octobre 2011, contre la Turquie.

Ses trois saisons à Mönchengladbach le révèlent comme un des « espoirs » du football allemand[réf. nécessaire]. Capable de jouer des deux pieds, il évolue comme ailier ou milieu offensif central. Lors de la saison 2011-2012, il inscrit 18 buts en 32 matchs. Son club atteindra cette année la quatrième place au classement final, alors qu'il était menacé de relégation la saison précédente. À la fin de la saison, il est nommé meilleur joueur de la Bundesliga[5].

Borussia Dortmund (depuis 2012)[modifier | modifier le code]

Début janvier 2012, son transfert vers le Borussia Dortmund est officialisé[6]. Il termine la saison dans son club et rejoint le club de la Ruhr, rival de son ancien club, double champion d'Allemagne, pour la saison 2012-2013. L'indemnité de transfert perçue est par ailleurs la plus forte de l'histoire du club Rhénan, étant de 17 millions d'euros.

Confirmation et prise de stature internationale (2012-2013)[modifier | modifier le code]

Reus entame son aventure à Dortmund de la meilleure des manières en marquant pour ses débuts le 24 août 2012 face au Werder Brême[7]. En septembre, Reus réalise un doublé contre son ancien club du Borussia Mönchengladbach et contribue à une victoire fleuve (5-0). Le 3 octobre, pour son premier match de Ligue des champions, il ouvre le score face à Manchester City puis récidive un mois après contre le Real Madrid, d'une reprise de volée spectaculaire[8]. En février 2013, Reus confirme sa belle forme en inscrivant son premier triplé avec Dortmund face au Eintracht Francfort[9], cette performance n'étant plus arrivée à domicile pour un joueur allemand de Dortmund depuis 1986[10]. Le Borussia termine à la seconde place du championnat. Le parcours européen du Borussia voit les allemands éliminer en demi-finales le Real Madrid[11]. En finale, Dortmund s'incline contre le grand rival du Bayern Munich (2-1). Malgré une saison dépouillée de titres, Reus confirme les espoirs placés en lui et forme avec Mario Götze un duo d'attaque très performant, surnommé par les médias "Götzeus"[12],[13],[Note 1]. Il clôt l'exercice avec un bilan de dix-neuf buts et onze passes délivrées.

Un talent miné par les blessures (depuis 2013)[modifier | modifier le code]

La pré-saison 2013-2014 débute bien pour Reus qui gagne la Supercoupe d'Allemagne en réalisant un doublé (victoire 4-2) et remporte le premier trophée de sa carrière[14]. En août, il marque sur pénalty le but de la victoire contre l'Eintracht Braunschweig . Son début de saison est réussie, marquant notamment un doublé contre Fribourg. En coupe d'Allemagne, il délivre une passe décisive pour son coéquipier Pierre-Emerick Aubameyang qui donne la victoire aux jaunes et noirs. En février 2014, lors du seizième de finale aller contre Saint-Pétersbourg, il marque un but et les allemands s'imposent 4-2. En confiance, Reus réalise un hat-trick en mars face à Stuttgart[15]. En avril, malgré son doublé au match retour et sa performance saluée par la presse[16], Dortmund perd face au Real Madrid en Ligue des champions (3-0, 0-2)[17]. Le 6 juin 2014, six jours avant la Coupe du monde, Reus est touché à la cheville gauche et sort un peu avant la pause du match contre l'Arménie. Reus est contraint de déclarer forfait pour le mondial brésilien[18],[19].

Marco Reus sous les couleurs du Borussia Dortmund en 2014.

Cependant et malgré son retour de blessure en début de saison 2014-2015, Dortmund ne se classe qu'à la 17e place de la Bundesliga à la mi-saison et Reus est souvent blessé[20]. Le mois de novembre n'est guère mieux pour l'ailier qui se blesse à nouveau à la cheville face à Paderborn et ne peut plus jouer en 2014[21]. En février 2015, il décide de prolonger son contrat avec le BVB jusqu'en 2019[22]. Il touchera 10 millions d'euros par an et de ce fait, la clause libératoire de 25 millions d'euros est rompue. Lors du derby de la Ruhr, face au rival de Schalke 04, Dortmund l'emporte avec un but de Reus (3-0). Ce match est marqué par une scène cocasse où Aubameyang, venant d'ouvrir le score, prend sur le bord du terrain un masque de Batman tandis que Reus enfile celui de Robin, célébrant devant le public le but du gabonais[23]. En mai, alors qu'il doit reprendre les terrains, il est de nouveau absent, son entraîneur Jürgen Klopp évoquant de la « fatigue »[24]. Reus ne prend donc pas part à la campagne de Dortmund, qui remonte peu à peu le classement, et voit son club finir 7e du championnat. Les Borussen parviennent à se qualifier en Ligue Europa. Malgré sa saison mouvementée, il fait partie de l'équipe-type de la saison en Bundesliga[25].

La saison suivante débute mieux pour Reus qui semble retrouver sa meilleure forme sous la tutelle du nouvel entraîneur Thomas Tuchel. En ouverture du championnat, il se démarque d'entrée en marquant et offrant une passe durant un succès à domicile face au Mönchengladbach[26]. Le Borussia, qui est parvenu en barrages de la Ligue Europa marche sur ses adversaires. Fin août 2015, Reus se distingue par un triplé contre Odds BK qui offre la qualification en phases finales de la compétition[27]. L'excellent début d'exercice du Borussia ne leur permet pas de soulever le championnat, une nouvelle fois remporté par le rival munichois. Cependant, le parcours européen des jaunes et noirs est plus flatteur, atteignant les quarts de finale contre Liverpool. Le match aller comme le retour est très disputé et serré mais ce sont les anglais qui se qualifient après une victoire 4-3 lors de la seconde rencontre[28]. Dortmund s'incline également en Coupe d'Allemagne que Munich s'adjuge aux tirs au but[29]. Après le match, il ressent de petites douleurs à l'adducteur[30]. Néanmoins, Reus rejoint la sélection en vue de l'Euro 2016 mais sa blessure s'aggrave et le sélectionneur Joachim Löw décide de l'écarter de la compétition qui se déroule en France[31]. La presse fait état d'une « malédiction » pour le natif de Dortmund qui rate sa seconde compétition internationale[32].

Annoncé absent pour une durée de quatre mois, l'ailier rate le début de saison 2016-2017[33]. Le 22 novembre 2016, Reus retourne à la compétition en Ligue des champions et rassure en s'octroyant un doublé contre les Polonais du Legia Varsovie[34]. Semblant être revenu à sa meilleure forme, il distille trois passes pour son retour au Signal Iduna Park contre Mönchengladbach[35],[36].

Activités extra-sportives[modifier | modifier le code]

Reus est présent sur toutes les jaquettes du jeu FIFA 17, succédant ainsi à Lionel Messi. Un vote a été organisé en juillet 2016 par EA pour déterminer l'ambassadeur de leur futur jeu. Plus de trois millions de joueurs ont voté pour départager Eden Hazard (Chelsea), James Rodriguez (Real Madrid), Anthony Martial (Manchester United), et Marco Reus, et c'est ce dernier qui a été préféré[37],[38].

Reus conduisait depuis plusieurs années sans permis, ayant un faux permis néerlandais sur lui. Condamné à de multiples reprises, dont à 500 000 euros d'amende en 2014, l'allemand profite de son absence à l'Euro 2016 pour le passer[39].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Distinctions personnelles[modifier | modifier le code]

Statistiques[modifier | modifier le code]

Générales[modifier | modifier le code]

Statistiques de Marco Reus au 27 mai 2017[43]
Saison Club Championnat Coupe(s) nationale(s) Supercoupe Compétition(s)
continentale(s)
Plays-offs Drapeau : Allemagne Allemagne Total
Division M B Pd M B Pd M B Pd C M B Pd M B Pd M B Pd M B Pd
2007-2008 Drapeau de l'Allemagne RW Ahlen Regionalliga 16 1 0 - - - - - - - - - - - - - - - - 16 1 0
2008-2009 Drapeau de l'Allemagne RW Ahlen 2.Bundesliga 27 4 2 1 0 0 - - - - - - - - - - - - - 28 4 2
Sous-total 43 5 2 1 0 0 - - - - - - - - - - - - - 44 5 2
2009-2010 Drapeau de l'Allemagne Borussia Mönchengladbach Bundesliga 33 8 3 2 0 0 - - - - - - - - - - - - - 35 8 3
2010-2011 Drapeau de l'Allemagne Borussia Mönchengladbach Bundesliga 32 10 8 3 1 1 - - - - - - - 2 1 0 - - - 37 12 9
2011-2012 Drapeau de l'Allemagne Borussia Mönchengladbach Bundesliga 32 18 9 5 3 1 - - - - - - - - - - 2 0 0 39 21 10
Sous-total 97 36 20 10 4 2 - - - - - - - 2 1 0 2 0 0 111 41 22
2012-2013 Drapeau de l'Allemagne Borussia Dortmund Bundesliga 32 14 9 3 1 0 1 0 0 C1 13 4 2 - - - 12 7 3 61 26 14
2013-2014 Drapeau de l'Allemagne Borussia Dortmund Bundesliga 30 16 14 4 0 2 1 2 1 C1 9 5 2 - - - 6 0 1 50 23 20
2014-2015 Drapeau de l'Allemagne Borussia Dortmund Bundesliga 20 7 5 5 1 0 0 0 0 C1 4 3 1 - - - 3 1 0 32 12 6
2015-2016 Drapeau de l'Allemagne Borussia Dortmund Bundesliga 26 12 3 4 2 2 - - - C3 13 9 3 - - - 3 1 0 46 24 8
2016-2017 Drapeau de l'Allemagne Borussia Dortmund Bundesliga 17 7 4 3 2 1 0 0 0 C1 4 4 1 - - - 0 0 0 24 13 6
Sous-total 125 56 35 19 6 5 2 2 1 - 43 25 9 - - - 24 9 4 213 98 54
Total sur la carrière 265 97 57 30 10 1 2 2 1 - 43 25 9 2 1 0 27 9 4 369 144 72

Buts internationaux[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Le duo que forment Götze et Reus lui vaut de nombreuses comparaisons avec celui du Bayern Munich, composé de Ribéry et Robben et surnommé "Robbery".

Références[modifier | modifier le code]

  1. (de) « Fiche de Marco Reus », sur bvb.de (consulté le 21 mai 2015)
  2. (de) « Gladbach: Marco Reus soll Nachfolger von Marko Marin werden », sur bundesligamannchaften.de,
  3. (de) « Reus muss wieder absagen », sur n-tv.de,
  4. (de) « Reus fällt aus, Rolfes kehrt zurück », sur spiegel.de,
  5. « Marco Reus élu meilleur joueur de la saison », chronofoot.com, 22 mai 2012.
  6. Matthieu Margueritte, « Officiel - Le Borussia Dortmund recrute le très courtisé Reus », sur footmercato.net,
  7. Quentin Moynet, « Reus et Götze portent Dortmund », sur sofoot.com, SoFoot,
  8. Maxime Lambert, « Vidéo but Marco Reus : Revivez la sublime volée du joueur du Borussia Dortmund contre le Real Madrid en Ligue des Champions », sur sport.gentside.com,
  9. « Reus étrille Francfort », sur sofoot.com, SoFoot, (consulté le 26 février 2017)
  10. « Autour de Dortmund - Shakhtar », sur fr.uefa.com,
  11. « Dortmund - Real Madrid (4-1) : le Borussia et Lewandowski passent la deuxième couche », sur eurosport.fr, Eurosport,
  12. (de) « Wird Götzeus besser als Roberry ? », sur bild.de (consulté le 20 mai 2015)
  13. « Götze-Reus, ce duo qui fait rêver Dortmund », sur fr.fifa.com,
  14. « Supercoupe d'Allemagne: Dortmund donne le ton », sur sports.fr,
  15. « Le Bayern tenu, Dortmund vainqueur », sur fr.uefa.com,
  16. Jean Charbon, « Reus/Mkhitarian: le héros et le fardeau », sur francetvsport.fr,
  17. « Feuille de match : Dortmund - Real (2-0) », sur lequipe.fr,
  18. « Mondial/Allemagne: la Mannschaft part au Brésil sans "Rolls-Reus" », sur lexpress.fr,
  19. « Allemagne : Reus blessé est forfait pour le Mondial », sur franceinfo.fr,
  20. « Marco Reus encore blessé à la cheville », sur francetvsport.fr,
  21. « Blessé à la cheville droite, Marco Reus ne rejouera pas en 2014 », sur eurosport.fr,
  22. « Reus prolonge à Dortmund », sur sofoot.com,
  23. « Aubameyang et Reus se déguisent en Batman et Robin », sur rmcsport.bfmtv.fr,
  24. « Marco Reus à nouveau absent face au Hertha », sur lequipe.fr,
  25. « Neuer, Reus ... L'équipe-type de la saison en Bundesliga ! », sur topmercato.com,
  26. « Bundesliga: Le Borussia Dortmund réalise un festival contre Mönchengladbach (4-0) », sur lequipe.fr, L'Équipe,
  27. « Dortmund cartonne, Bilbao et l'Ajax de justesse, le Standard et Southampton à la trappe », sur eurosport;fr, Eurosport,
  28. « Ligue Europa : Liverpool élimine le Borussia Dortmund, Cédric Bakambu encore buteur », sur francefootball.fr, France Football,
  29. « Le Bayern remporte la Coupe d’Allemagne et s’offre un doublé », sur lemonde.fr, Le Monde,
  30. Sophie Serbini, « Reus, le patient éternel », sur sofoot.com, SoFoot,
  31. Matthieu Margueritte, « Allemagne : Marco Reus n’ira pas à l’Euro 2016 ! », sur footmercato.net,
  32. Adrien Mathieu, « Patrice Evra, Nuno Gomes, Marco Reus, le onze des chats noirs du football », sur francefootball.fr, France Football,
  33. « Borussia Dortmund : Marco Reus, année 2016 terminée ? », sur lequipe.fr, L'Équipe,
  34. Alexis Pereira, « Le Borussia Dortmund se frotte les mains du come-back de Reus et du rebond de Dembélé ! », sur footmercato.net,
  35. « Dortmund, le retour parfait de Reus », sur goal.com, Goal,
  36. Christian Grégoire, « Dortmund en mode offensif, Leipzig ne lâche rien », sur francetvsport.fr,
  37. « Marco Reus figurera sur la jaquette internationale de Fifa 17 », sur ea.com,
  38. « Marco Reus sera sur la jaquette de Fifa 17 », sur europe1.fr, Europe 1,
  39. « Allemagne : maintenant, Marco Reus a le droit de conduire », sur lequipe.fr, L'Équipe,
  40. (de) « Marco Reus ist fussballer des jahres », sur kicker.de,
  41. « Marco Reus meilleur joueur d'Allemagne », sur fr.uefa.com,
  42. « Reus meilleur joueur de la Bundesliga », sur sofoot.com, SoFoot,
  43. « Statistiques de Marco Reus », sur footballdatabase.eu

Voir aussi[modifier | modifier le code]