Jérémie Janot

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Janot (homonymie).
Jéremy Janot
Jérémie Janot (03-08-2011).jpg
Jérémie Janot en 2011
Biographie
Nationalité Drapeau : France Français
Naissance (38 ans)
Lieu Valenciennes (France)
Taille 1,76 m (5 9)
Période pro. 1996 2013
Poste Gardien de but puis entraîneur
Parcours junior
Saisons Club
  Drapeau : France Valenciennes FC
  Drapeau : France AS Saint-Étienne
Parcours professionnel 1
Saisons Club 0M.0(B.)
1996-2012 Drapeau : France AS Saint-Étienne 442 (0)
2012 Drapeau : France FC Lorient 003 (0)
2012-2013 Drapeau : France Le Mans FC 031 (0)
Équipes entraînées
Années Équipe Stats
2014-2015 Drapeau : France US Villars (-19 ans)
2015- Drapeau : France FC Firminy
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
Dernière mise à jour : 2 mai 2016

Jérémie Janot, né le à Valenciennes, est un footballeur français qui évoluait au poste de gardien de but. Il se reconverti ensuite comme entraîneur.

Il joue une très grande partie de sa carrière à l'AS Saint-Etienne puisqu'il y passe 14 saisons et joue plus de 400 matchs sous le maillot vert.

Biographie[modifier | modifier le code]

Le portier emblématique des Verts[modifier | modifier le code]

Formé au Valenciennes FC, il passe par toutes les équipes de jeunes avant d'être évincé en raison de son petit gabarit. Malgré sa taille jugée parfois insuffisante (1,76 m), il s'intègre au centre de formation de l'ASSE. Lors de la saison 1996-1997, âgé de 18 ans il est 3e gardien du club en D2. À la suite du transfert tumultueux de Grégory Coupet à l'OL il est numéro deux derrière Gilbert Ceccarelli. Mais à la suite d'un mauvais début du nouveau gardien (un nul et deux défaites), Pierre Mankowski l'aligne le 22 février 1997 à Toulon où il joue et perd son premier match pro avec les verts (0-1, but à la dernière minute). Il s'impose finalement au plus haut niveau à l'AS Saint-Étienne. En 1999, il est champion de division 2 et accède pour à la D1. Il joue son premier match en Ligue 1 16 février 2000 lors de la réception du Montpellier HSC et d'une victoire cinq buts à quatre.

Il est connu pour ses excentricités (il tape notamment son poteau les 2 pieds décollés après avoir pris un but de Juninho lors du Derby contre l'OL) et notamment pour ses tenues portées lors de la saison 2004-2005 (il se vêtit en Spiderman contre Istres). Son sens du spectacle ressort dans son jeu avec des parades spectaculaires. Jérémie Janot est l'un des joueurs préférés des supporters stéphanois[réf. nécessaire].

Il détient le record d'invincibilité à domicile en Ligue 1 avec 1 534 minutes. Sa série commence le et s'achève le . Lors de la saison 2006-2007, alors que les Verts sont menés 2 à 1 face au FC Nantes, Janot déserte son but à la 93e minute sur un corner stéphanois et réalise une talonnade pour Vincent Hognon qui marque.

Durant la saison 2007-2008, il se blesse à la 22e journée, laissant Jody Viviani titulaire. Dès lors, il ne retrouve plus sa place. Il commence la saison 2008-2009 en tant que remplaçant. Le , en Coupe de la Ligue, il est titularisé face à Guingamp et encaisse quatre buts au cours du match. À la suite des mauvais résultats de son équipe, il retrouve finalement sa place de titulaire en championnat lors de la 12e journée de Ligue 1 face à l'Olympique de Marseille. Il conserve sa place de titulaire à la suite du limogeage de Laurent Roussey et la nomination au poste d'entraîneur d'Alain Perrin.

Le , il joue son 300e match sous les couleurs vertes, toutes compétitions confondues, lors de la défaite 3-0 à domicile face à l'Olympique de Marseille[1],[2].

Le , il joue son 383e match sous le maillot vert, et égale le record d'Ivan Curkovic en nombre officiel de matchs disputés avec l'AS Saint-Etienne. Il devient le gardien le plus capé de l'ASSE une semaine plus tard après le match contre Arles Avignon (384 matchs avec l'ASSE).

Avec la signature du gardien Stéphane Ruffier le avec l'ASSE[3], Jérémie Janot amorce la saison 2011-2012[4] en tant que remplaçant. Malgré l'intérêt des médias vis-à-vis d'une éventuelle concurrence et « guerre » entre les deux gardiens, ces derniers assurent qu'ils n'y a aucune animosité entre eux et qu'ils s'entendent très bien.

Prêt à Lorient puis transfert au Mans FC[modifier | modifier le code]

Le , alors qu’il n'a connu jusque là qu'un seul club depuis le début de sa carrière professionnelle seize ans plus tôt, Janot est prêté au FC Lorient jusqu'à la fin de la saison en tant que joker médical afin de pallier les blessures de Fabien Audard et Benjamin Lecomte[5]. Il joue son premier match sous ses nouvelles couleurs trois jours plus tard contre le Dijon FCO (0-0). Il prend part aux trois dernières journées de Ligue 1 avant de réintégrer l'effectif des Verts.

Barré par Stéphane Ruffier, Janot signe un contrat de trois ans en faveur du Mans FC le [6]. Il indique également, sur Twitter, qu'il reviendra à Saint-Étienne à l'issue de ce contrat pour intégrer le staff des Verts[7]. Il effectue son premier match sous ses nouvelles couleurs le contre La Berrichonne de Châteauroux (défaite 0-1) mais est remplacé en seconde mi-temps à la suite d'une blessure[8]. Il se retrouve sans club après la faillite du Mans FC.

Reconversion en tant qu'entraîneur[modifier | modifier le code]

Il devient entraîneur des moins de 19 ans de l'US Villars en 2014-2015[9]. La saison suivante, il devient entraîneur du FC Firminy, tout juste relégué en PHR, équivalent à la 3e division régionale[10].

Statistiques[modifier | modifier le code]

Statistiques individuelles[11]
Saison Club Pays Division Matchs joués
1996-1997 AS Saint-Étienne Drapeau de la France France Division 2 14
1997-1998 AS Saint-Étienne Drapeau de la France France Division 2 1
1998-1999 AS Saint-Étienne Drapeau de la France France Division 2 9
1999-2000 AS Saint-Étienne Drapeau de la France France Division 1 5
2000-2001 AS Saint-Étienne Drapeau de la France France Division 1 14
2001-2002 AS Saint-Étienne Drapeau de la France France Division 2 1
2002-2003 AS Saint-Étienne Drapeau de la France France Ligue 2 28
2003-2004 AS Saint-Étienne Drapeau de la France France Ligue 2 37
2004-2005 AS Saint-Étienne Drapeau de la France France Ligue 1 38
2005-2006 AS Saint-Étienne Drapeau de la France France Ligue 1 37
2006-2007 AS Saint-Étienne Drapeau de la France France Ligue 1 36
2007-2008 AS Saint-Étienne Drapeau de la France France Ligue 1 22
2008-2009 AS Saint-Étienne Drapeau de la France France Ligue 1 26
2009-2010 AS Saint-Étienne Drapeau de la France France Ligue 1 38
2010-2011 AS Saint-Étienne Drapeau de la France France Ligue 1 36
2011-2012 AS Saint-Étienne Drapeau de la France France Ligue 1 0
2011-2012 FC Lorient Drapeau de la France France Ligue 1 3
2012-2013 Le Mans FC Drapeau de la France France Ligue 2 11

Palmarès[modifier | modifier le code]

En Club[modifier | modifier le code]

Il est champion de Ligue 2 à deux reprises en 1999 et en 2004 avec l'AS Saint-Étienne

Distinctions Personnelles[modifier | modifier le code]

Il est élu par ses pairs meilleur Gardien de But de Ligue 2 en 2004. Aux Trophées UNFP, il est le troisième gardien de but à être élu joueur du mois en septembre 2006 puis en décembre 2009. Il est également élu étoile d'Or du Meilleur Gardien de Ligue 1 en 2007 et reçoit le Prix Orange France Football en 2007.

Il détient le record d'invincibilité à domicile en Ligue 1 avec 1 534 minutes entre le 9 novembre 2004 (ASSE-Nice, but de Agali But inscrit après 29 minutes 29e, victoire 2-1) et le 21 septembre 2005 (ASSE-Nancy, but de Lécluse But inscrit après 34 minutes 34e, défaite 0-2). Soit 17 matchs pleins et plus de 24 heures de jeu sans encaisser le moindre but[12].

Déclarations[modifier | modifier le code]

  • « Mon métier c'est pas footballeur, c'est gardien de but. »[13]
  • « La qualité première d'un gardien de but, c'est de se faire aimer de ses défenseurs. »[14]
  • « Le foot est un business et beaucoup maintenant préfèrent l'argent au titre ou à l'amour d'un club. Moi j'aime vraiment mon club. Ca fait 13 ans que j'y suis mais (...) il n'y en a plus beaucoup des joueurs de club comme ça dans le foot... »[15]
  • « Lyon est une ville chaleureuse avec des gens froids, Saint-Étienne c'est le contraire. »[15]
  • « Souvent touché, jamais coulé ! »[16]
  • « Comme j’ai toujours dit, Bollaert ne se refuse pas ! C’est dit, je ne peux pas faire plus ! »[17]
  • « Je n'ai jamais été un gardien proche des supporters, mais simplement un supporter qui gardait les buts ! »

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :