Timo Werner

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Timo Werner
Image illustrative de l’article Timo Werner
Timo Werner en sélection nationale.
Situation actuelle
Équipe Drapeau : Angleterre Chelsea FC
Numéro 11
Biographie
Nationalité Drapeau : Allemagne Allemand
Naissance (24 ans)
Lieu Stuttgart (Allemagne)
Taille 1,80 m (5 11)
Poste Attaquant / Ailier
Pied fort Droit
Parcours junior
Années Club
2000-2002Drapeau : Allemagne TSV Steinhaldenfeld
2002-2013Drapeau : Allemagne VfB Stuttgart
Parcours senior1
AnnéesClub 0M.0(B.)
2013-2016Drapeau : Allemagne VfB Stuttgart 103 (14)
2016-2020Drapeau : Allemagne RB Leipzig 159 (95)
2020-Drapeau : Angleterre Chelsea FC 015 0(8)
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
2011-2012Drapeau : Allemagne Allemagne -16 ans 005 0(2)
2012-2013Drapeau : Allemagne Allemagne -17 ans 018 (16)
2013-2015Drapeau : Allemagne Allemagne -19 ans 014 (10)
2015-2017Drapeau : Allemagne Allemagne espoirs 007 0(3)
2017-Drapeau : Allemagne Allemagne 035 (15)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels (amicaux validés par la FIFA compris).
Dernière mise à jour : 29 novembre 2020

Timo Werner, né le à Stuttgart (Bade-Wurtemberg) en Allemagne, est un footballeur international allemand qui évolue au poste d'attaquant au Chelsea FC.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse et formation[modifier | modifier le code]

Né dans le quartier de Bad Cannstatt à Stuttgart, Timo Werner est le fils de Günther Schuh, ancien attaquant des Stuttgarter Kickers[1] et de Sabine Werner. Timo Werner commence à jouer au foot dans un club de sa ville natale, le TSV Steinhaldenfeld, et rejoint le VfB Stuttgart à l'âge de six ans. Il évolue dans le centre de formation du club où joue Mario Gómez, l'un des modèles et futur coéquipier de Werner[2].

Timo Werner clôturera sa formation en été 2013, lorsqu'il commence à s'entrainer avec l'équipe pro du club[3].

Le football ne l'empêchera pas de finir sa scolarité, et il obtient son Abitur en 2014[1].

Carrière en club[modifier | modifier le code]

VfB Stuttgart[modifier | modifier le code]

Il fait ses débuts le , pendant la phase de qualification de la Ligue Europa, contre le Botev Plovdiv[4]. Seulement âgé de 17 ans et 4 mois, c'est le plus jeune joueur à porter le maillot du VfB en Bundesliga, contre le Bayer Leverkusen le . Un mois plus tard, il inscrit son premier but face à l'Eintracht Francfort[5]. Il inscrit cette même saison son premier doublé, devenant ainsi le plus jeune joueur a inscrire un doublé en Bundesliga.

Il signe son premier contrat pro à 18 ans[6].

Il ne parvient pas à éviter la relégation de son équipe en 2. Bundesliga à l'issue de la saison 2015-2016. Malgré quatorze ans passés au VfB et un contrat le liant au club jusqu'en 2018, il commence à devenir évident que Timo Werner ne restera pas à Stuttgart.

RB Leipzig[modifier | modifier le code]

Le , il rejoint le RB Leipzig, tout juste promu, contre une indemnité estimée à 10 M€[7].

Il inscrit ses deux premiers buts sous ses nouvelles couleurs face à Hambourg le (victoire 4-3). Il inscrira au total 21 buts lors de cette saison, se classant quatrième meilleur buteur de Bundesliga, derrière Robert Lewandowski, Pierre-Emerick Aubameyang et Anthony Modeste, et participant à la qualification de son équipe pour la Ligue des champions.

Lors de la saison 2016-2017, à l'occasion d'un match contre Schalke, il s'effondre dans la surface afin d'obtenir un penalty. Depuis cet incident et malgré ses explications et excuses, il devient la cible d'insultes de la part de certains « ultras » de Bundesliga, entre autres lors du match de qualification pour le Mondial 2018 entre l'Allemagne et la République tchèque à Prague[8].

Timo Werner et le RB Leipzig effectuent leur première saison en Champions League en 2017-2018. Arrivé troisième de son groupe, le RB Leipzig est éliminé du tournoi, mais est en revanche repêché en Ligue Europa, où le club atteindra les quarts de finale. Bien que Werner y ait marqué le but de la victoire au match aller face à l'Olympique de Marseille (1-0), son équipe s'inclinera sur le score de 2-5 au match retour, entraînant son élimination. Avec trois buts en Ligue des champions et quatre en Ligue Europa, Timo Werner est le meilleur buteur de son équipe lors de ces deux tournois[9].

En Coupe d'Allemagne, Leipzig affronte le Bayern Munich au second tour du tournoi. Lors de la séance de tirs au but, Timo Werner manque son tir, entérinant l'élimination de son équipe (1-1 a.p., 4-5 t.a.b.).

Chelsea FC[modifier | modifier le code]

Le 18 juin 2020, il s'engage en faveur des Blues de Chelsea en signant un contrat de cinq ans contre une somme estimée à 50 M€[10],[11]. Il fait le choix de ne pas terminer la campagne européenne avec le RB Leipzig, et rejoint donc sa nouvelle équipe à partir du 1er juillet 2020[12].

Le 14 Septembre 2020, il effectue officiellement ses début avec Chelsea contre Brighton pour le 1er match de Premier League de la saison. Il se montre particulièrement décisif pour son 1er match en obtenant un penalty pour l'ouverture du score. Sa vitesse et sa réactivité font forte impression pour ses début en étant le principal danger sur le front de l'attaque. Il inscrit son 1er but en Coupe de la Ligue anglaise contre Tottenham mais ne peut éviter la défaite des siens aux tirs au but.

En équipe nationale[modifier | modifier le code]

En 2010, Timo Werner dispute son premier match avec l'équipe d'Allemagne des moins de 15 ans contre la Pologne, réalisant un triplé pour sa première sélection[2].

En 2012, Timo Werner est sélectionné pour participer au Championnat d'Europe des moins de 17 ans[13]. L'équipe d'Allemagne des moins de 17 ans, menée par son capitaine Leon Goretzka, atteint la finale. Werner, titulaire, ne peut éviter la victoire des Pays-Bas aux tirs au but[14]. Quelques mois plus tard (le ), Timo Werner se démarque en inscrivant un quintuplé face à l'équipe d'Andorre des moins de 17 ans (victoire 10-1).

En 2013, Timo Werner dispute quelques matchs amicaux avec l'équipe d'Allemagne des moins de 19 ans, marquant même dès sa première sélection[2]. Timo Werner n'est cependant pas sélectionné pour le Championnat d'Europe des moins de 19 ans en 2014, ce qui n'empêchera pas l'équipe d'Allemagne de remporter le tournoi.

Mais en 2015, après avoir marqué quatre buts lors des qualifications, il est retenu par Marcus Sorg pour participer au Championnat d'Europe des moins de 19 ans en 2015. Accompagné de jeunes talents comme Jonathan Tah ou Leroy Sané, Timo Werner dispute les 3 matchs de l'Allemagne en marquant un but face à la Russie, mais son équipe ne passe pas les phases de poules[15].

Timo Werner est également sélectionné par Horst Hrubesch pour jouer avec l'équipe d'Allemagne espoirs, marquant un but lors de son premier match face au Danemark le [16].

Malgré son jeune âge, il n'est pas sélectionné aux Jeux olympiques de Rio en 2016[17]. En effet, son transfert durant l'été dans un nouveau club (le RB Leipzig) l'empêche, d'après le règlement, de participer aux Jeux olympiques.

Le , Timo Werner vit sa première sélection et est titularisé à la pointe de l'attaque de l'équipe d'Allemagne contre l'Angleterre. Cette rencontre est également le dernier match de Lukas Podolski, signe de l'avènement d'une nouvelle génération. Joachim Löw voit en Werner un attaquant prometteur[18], un bon signe pour l'Allemagne encore à la recherche d'un successeur à Miroslav Klose[19].

Suite à sa bonne saison avec le RB Leipzig, il est convoqué pour la Coupe des confédérations 2017. Timo Werner inscrit un doublé contre le Cameroun en phase de groupe (3-1) et est élu homme du match à l'issue de la rencontre. Il trouve le chemin du but et délivre une passe face au Mexique en demi finale et aide la Mannschaft à se qualifier en finale de la compétition. Titulaire en finale face au Chili, Timo Werner fait une passe décisive à Lars Stindl pour ouvrir le score, ce qui permettra à l'Allemagne de remporter le match 1-0[20]. À l'issue du tournoi, Timo Werner remporte le Soulier d'or (prix du meilleur buteur) avec 3 buts et deux passes décisives[21].

Le , Timo Werner est sélectionné par Joachim Löw pour faire partie des 23 joueurs participant à la Coupe du monde 2018[22]. Le sélectionneur écarte ainsi les attaquants Sandro Wagner et Nils Petersen de l'effectif. Titulaire lors des trois matchs de poule, il n'y inscrit aucun but.

Statistiques[modifier | modifier le code]

Statistiques détaillées[modifier | modifier le code]

Statistiques de Timo Werner au 24 novembre 2020[23]
Saison Club Championnat Coupe(s) nationale(s) Compétition(s)
continentale(s)
Drapeau : Allemagne Allemagne Total
Division M B Pd M B Pd C M B Pd M B Pd M B Pd
2013-2014 Drapeau de l'Allemagne VfB Stuttgart Bundesliga 30 4 5 2 0 0 C3 2 0 0 - - - 34 4 5
2014-2015 Drapeau de l'Allemagne VfB Stuttgart Bundesliga 32 3 1 1 0 0 - - - - - - - 33 3 1
2015-2016 Drapeau de l'Allemagne VfB Stuttgart Bundesliga 33 6 3 3 1 1 - - - - - - - 36 7 4
Sous-total 95 13 9 6 1 1 - 2 0 0 - - - 103 14 10
2016-2017 Drapeau de l'Allemagne RB Leipzig Bundesliga 31 21 5 1 0 0 - - - - 6 3 2 38 24 7
2017-2018 Drapeau de l'Allemagne RB Leipzig Bundesliga 32 13 7 2 1 0 C1+C3 6+5 3+4 0+2 11 5 0 56 26 9
2018-2019 Drapeau de l'Allemagne RB Leipzig Bundesliga 30 16 7 4 3 0 C3 3 0 1 8 2 0 45 21 8
2019-2020 Drapeau de l'Allemagne RB Leipzig Bundesliga 34 28 8 3 2 2 C1 8 4 1 4 1 0 49 35 11
Sous-total 127 78 27 10 6 2 - 22 11 4 29 11 2 188 106 35
2020-2021 Drapeau de l'Angleterre Chelsea FC Premier League 9 4 2 1 1 0 C1 4 3 2 6 4 1 20 12 5
Sous-total 9 4 2 1 1 0 - 4 3 2 6 4 1 20 12 5
Total sur la carrière 231 95 36 17 8 3 - 28 14 6 35 15 3 311 132 48

Buts internationaux[modifier | modifier le code]

Palmarès[modifier | modifier le code]

En club[modifier | modifier le code]

En équipe nationale[modifier | modifier le code]

Distinctions personnelles[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (de) Robert Götz, « RB Leipzig: Das Wunderkind Timo Werner ist erwachsen geworden », Augsburger Allgemeine,‎ (lire en ligne, consulté le 26 juin 2018)
  2. a b et c (en) « Timo Werner: 10 things on the jet-heeled RB Leipzig and Germany striker gunning for the 2018 World Cup Golden Boot | bundesliga.com », sur bundesliga.com - the official Bundesliga website (consulté le 25 juin 2018)
  3. (de) « Sieg im letzten Test », sur VfB Stuttgart (consulté le 26 juin 2018)
  4. (en) « Botev Plovdiv and VfB Stuttgart at Europa League Qualification soccer league. - Thursday 1st August 2013 », sur www.soccervista.com (consulté le 25 mai 2017)
  5. SofaScore.com LiveScore, « Eintracht Frankfurt VfB Stuttgart résultats en direct - SofaScore.com », sur www.sofascore.com (consulté le 25 mai 2017)
  6. « VfB Stuttgart on Twitter », Twitter,‎ (lire en ligne, consulté le 25 mai 2017)
  7. « Transfert : Timo Werner (Stuttgart) rejoint Leipzig », sur lequipe.fr, L'Équipe,
  8. « Football : les Allemands choqués par les débordements néonazis de certains de leurs supporteurs », Le Monde.fr,‎ (ISSN 1950-6244, lire en ligne, consulté le 4 septembre 2017)
  9. (en) Matthias Arnhold, « The UEFA Champions League and UEFA Europa League 2017/18 - RasenBallsport Leipzig (GER) », sur www.rsssf.com (consulté le 10 mai 2020)
  10. « TRANSFERTS - Timo Werner quitte Leipzig pour rejoindre Chelsea (officiel) », sur Eurosport, (consulté le 29 juin 2020)
  11. « Transferts : accord entre Chelsea et le RB Leipzig pour Timo Werner (officiel) - Foot - Transferts », sur L'Équipe (consulté le 12 juillet 2020)
  12. « RB Leipzig - Werner explique son choix de ne pas disputer la Ligue des champions | Goal.com », sur www.goal.com (consulté le 29 juin 2020)
  13. (en) uefa.com, « Under-19 - Timo Werner – UEFA.com », sur UEFA.com (consulté le 25 juin 2018)
  14. (en) UEFA.com, « Under-17 - Dramatic finale caps Netherlands' U17 defence », sur UEFA.com (consulté le 25 juin 2018)
  15. (de) « Deutschland fehlt ein Tor fürs EM-Halbfinale », DFB - Deutscher Fußball-Bund e.V.,‎ (lire en ligne, consulté le 25 juin 2018)
  16. (de) kicker, Nürnberg, Germany, « Brandt & Co.: Hrubesch holt 17 Neue », kicker,‎ (lire en ligne, consulté le 25 juin 2018)
  17. (de) « Die Olympia-Kader stehen fest », DFB - Deutscher Fußball-Bund e.V.,‎ (lire en ligne, consulté le 26 juin 2018)
  18. Rédaction, « Première pour Werner, Podolski de retour », L'ÉQUIPE,‎ (lire en ligne, consulté le 26 juin 2018)
  19. (en) « RB Leipzig striker Timo Werner the answer to Germany's goal-scoring prayers | bundesliga.com », sur bundesliga.com - the official Bundesliga website (consulté le 26 juin 2018)
  20. FIFA.com, « Coupe des Confédérations de la FIFA, Russie 2017 - Joueurs - Timo WERNER - FIFA.com », sur FIFA.com (consulté le 25 juin 2018)
  21. FIFA.com, « Coupe des Confédérations de la FIFA, Russie 2017 - Prix - FIFA.com », sur FIFA.com (consulté le 25 juin 2018)
  22. « Mondial 2018 : l’Allemagne avec Kevin Trapp », leparisien.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 25 juin 2018)
  23. « Fiche de Timo Werner », sur footballdatabase.eu
  24. (de) « Timo Werner ist Spieler des Monats November », sur www.bundesliga.com/
  25. (de) « Timo Werner ist der Spieler des Monats Dezember », sur www.bundesliga.com/

Liens externes[modifier | modifier le code]