Wolfram von Richthofen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Richthofen.
Wolfram von Richthofen (à droite) sur le front russe en février 1942.

Wolfram Freiherr von Richthofen (né le 10 octobre 1895 près de Striegau (aujourd'hui Strzegom) en Silésie prussienne (actuelle Pologne), et mort le 12 juillet 1945 à Bad Ischl) était un officier de l'armée de terre et de l'air allemand. Depuis 1943, il avait le grade de Generalfeldmarschall (maréchal).

Débuts[modifier | modifier le code]

Wolfram von Richthofen était le neveu et fils adoptif du général de cavalerie Manfred von Richthofen (à ne pas confondre avec son cousin Manfred von Richthofen alias le « Baron Rouge ») et il suivit les traces de son père en entrant en 1913, à l'âge de 18 ans, en tant qu'aspirant, dans le 4e régiment de Hussards. En 1914, après avoir suivi les cours de l'école de guerre à Kassel, il fut promu sous-lieutenant.

Première Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

Jusqu'en 1917, Richthofen participa aux combats de la Première Guerre mondiale au sein de son régiment de Hussards dans lequel il gravit les échelons jusqu'à devenir commandant d'un escadron.

Il fut ensuite muté à l'école de pilotage de Halle où il suivit une formation de pilote. En mars 1918, il rejoignit, en tant que pilote de chasse, la Jagdstaffel 11, qui fut commandée par son célèbre cousin, le baron rouge Manfred von Richthofen. Wolfram von Richthofen a obtenu 8 victoires aériennes jusqu'à la fin du conflit et il était alors titulaire des Croix de fer de 2e et de 1re classe.

Entre-deux-guerres[modifier | modifier le code]

Richthofen quitta le service actif au début de l'année 1920 avec le grade de Oberleutnant (lieutenant). Il fit ensuite des études de mécanique à l'école technique supérieure de Hanovre jusqu'à l'obtention de son diplôme d'ingénieur en 1923. En novembre 1923 Richthofen réintégra l'armée à Ohlau, avec le grade de sous-lieutenant dans le 11e régiment de cavalerie de la Reichswehr, l'armée allemande de la République de Weimar.

Il ne resta que peu de temps dans cette unité, car il participa déjà à cette époque à la reconstitution secrète de la Luftwaffe.

Depuis 1925 il avait à nouveau le grade de lieutenant et, le 1er novembre 1928, il devint le commandant de la 5e compagnie de transport. Le 1er février 1929 il fut nommé Hauptmann (capitaine). En parallèle, Richthofen continua de suivre des cours à l'école technique supérieure de Berlin pour effectuer un doctorat.

En avril 1929, Richthofen fut détaché pour une période de deux ans et demi à l'ambassade d'Allemagne à Rome, en tant qu'attaché militaire, pour y étudier, toujours officieusement, l'armée de l'air italienne. Après son retour en Allemagne, il fut à nouveau affecté à un poste de commandant d'une compagnie de transport. Il occupa ce poste jusqu'au 1er octobre 1933, date à laquelle il entra dans la nouvelle Luftwaffe.

Au début, Richthofen fut affecté au ministère de l'aéronautique en tant que chef du département de recherches. Ensuite il fut promu au grade de Major (commandant) en 1934, puis, en 1936, au grade de Oberstleutenant (lieutenant-colonel). La même année il alla en Espagne en tant que chef d'état-major de la Légion Condor pour participer à la guerre civile espagnole (notamment lors du bombardement de Guernica du 26 avril 1937).

En octobre 1937, après son retour d'Espagne, Richthofen fut nommé colonel en janvier 1938. Le 1er avril il prit le commandement de la 257e escadre de bombardiers à Lüneburg. Dès le 1er novembre il fut nommé au grade de Generalmajor (Général de brigade aérienne) et il fut à nouveau envoyé en Espagne, cette fois-ci en tant que commandant en chef de la Légion Condor, dont la mission s'arrêta en mai 1939.

Seconde Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

Au début de la Seconde Guerre mondiale, durant la campagne de Pologne, Richthofen fut affecté au soutien de la 10e armée allemande. Les unités de Richthofen ont obtenu de nombreux succès lors de la destruction de l'armée de l'air polonaise dès les premiers jours de la guerre.

Lors du déclenchement de la campagne de l'ouest, en 1940, Richthofen était le général commandant le VIII. "Fliegerkorps" (8e corps aérien). Durant cette campagne, ses unités ont également remporté d'importants succès qui ont fait que Richthofen reçut la croix de chevalier de la Croix de fer le 10 mai 1940 et qu'il fut nommé, en sautant un grade, General der Flieger (général de corps d'armée) le 19 juillet 1940.

Durant la campagne des Balkans, Richthofen a commandé les unités qui ont participé à la bataille de Crète.

Durant la campagne de Russie, le corps aérien de Richthofen fut initialement affecté à l'appui aérien du 3e groupe blindé. Le 1er février 1942 Richthofen fut nommé Generaloberst (général d'armée). Il participait alors avec ses unités à la conquête de la Crimée et le 4 juillet 1942 il fut nommé à la tête de la Luftflotte 4 (4e flotte aérienne). Le 16 février 1943 Richthofen fut nommé Generalfeldmarschall (maréchal), à l'âge de seulement 47 ans. Il devenait ainsi le plus jeune Generalfeldmarschall de l'histoire militaire germano prussienne. Le 12 juin 1943 il fut nommé commandant en chef de la Luftflotte 2 en Italie et le 17 juillet il se vit remettre les feuilles de chêne pour sa croix de chevalier de la Croix de fer.

Mais à présent les unités de Richthofen étaient en mauvaise posture face à l'écrasant surnombre des forces aériennes alliées et seuls quelques succès partiels purent encore être obtenus.

Atteint d'un cancer au cerveau, Richthofen dut renoncer à sa fonction le 27 octobre 1944. Il est décédé suite à sa maladie le 12 juillet 1945 à Bad Ischl, en Autriche, alors qu'il était prisonnier de guerre des Américains.

Promotions[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]