Wilhelm List (officier allemand)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Wilhelm List et List.
Wilhelm List
Wilhelm List
Wilhelm List

Naissance 14 mai 1880
Oberkirchberg (Illerkirchberg)
Décès 17 août 1971 (à 91 ans)
Garmisch-Partenkirchen
Allégeance Drapeau de l'Empire allemand Empire allemand (en 1918)
Drapeau de l'Allemagne Republique de Weimar (en 1933)
Drapeau de l'Allemagne nazie Troisième Reich
Arme Balkenkreuz.svg Heer
Grade Generalfeldmarschall
Années de service 1898 – 1942
Conflits Première Guerre mondiale
Seconde Guerre mondiale
Commandement 12. Armee
Distinctions Croix de chevalier de la Croix de fer
Famille 1 fils et 3 petits-fils
Wilhelm List (à gauche) et le général Walter Kuntze (à droite) dans la cour de la prison de Nuremberg

Siegmund Wilhelm List, né le 14 mai 1880 à Oberkirchberg (entité de la commune de Illerkirchberg, près d'Ulm) et mort le 16 août 1971 (à 91 ans)[1] à Garmisch-Partenkirchen, est un militaire allemand qui obtint le grade de Generalfeldmarschall au cours de la Seconde Guerre mondiale.

Biographie[modifier | modifier le code]

Wilhelm List s'enrôle comme cadet dans l'armée en 1898. En 1900, il est promu au rang de lieutenant et sert dans l'état-major. Il est officier d'état-major pendant la Première Guerre mondiale.

Après la guerre, il reste dans la Reichswehr et est affecté la plupart du temps à des tâches administratives. En 1927, il est promu Oberst (colonel), en 1930 il devient major général et, en 1932, il est promu au rang de lieutenant général. Après l'Anschluss, en 1938, il est chargé de l'intégration de l'armée autrichienne dans la Wehrmacht.

En 1939, il commande la 14e armée allemande en Pologne après quoi il est promu Generalfeldmarschall. De 1939 à 1941, il commande la 12e armée en France et en Grèce. En 1941, il est commandant en chef du Sud-Est.

En juillet 1942, il devient commandant en chef du groupe d'armées A, un nouveau groupe d'armée issu d'une scission du groupe d'armées Sud, lors de l'offensive allemande d'été sur le front de l'Est nommée opération Fall Blau. Ses ordres sont alors de prendre Rostov et d'avancer dans le Caucase jusqu'à Bakou pour prendre cette région riche en pétrole. Les forces allemandes progressent bien pendant deux mois, atteignant presque Grozny, 650 km au delà de Rostov. Cependant, à la fin du mois d'août 1942, leur progression est arrêtée, principalement à cause du manque de carburant et de munitions car les lignes logistiques n'avaient pu suivre l'avance du groupe d'armées. La résistance soviétique s'était également considérablement durcie et la situation empira avec le transfert à la mi-août de la plupart des unités de combat de la Luftwaffe au nord, pour soutenir l'offensive de la VIe armée sur Stalingrad.

Hitler est irrité par ce qu'il considère comme une perte d'élan et, lorsque List propose de déplacer certaines unités fer de lance, alors bloquées, pour une zone moins avancée du front, pour aider à venir à bout d'une résistance obstinée de forces soviétiques, le 9 septembre, Hitler le relève de son commandement et prend lui-même le commandement du groupe d'armée A. List passe le reste de la guerre chez lui et ne reviendra jamais au service actif.

Il est capturé par les Alliés après la guerre et est accusé de crime de guerre et de crime contre l'humanité lors du procès des otages à Nuremberg. Il est condamné à la prison à vie en février 1948. Il est libéré de la prison de Landsberg en décembre 1952 à cause de problèmes de santé et vivra ensuite jusqu'à sa mort survenue en 1971 à Garmisch-Partenkirchen. List est inhumé à Munich, au Waldfriedhof de Munich.

Dates de promotions[modifier | modifier le code]

Décorations[modifier | modifier le code]

Famille[modifier | modifier le code]

Son fils, Karlz List, est né a Munich et est lui-même père de trois enfants, Ernest, Franck et Wilhelm II.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Date provenant de Wikipédia en allemand. D'autres Wikipédia donnent la date du 17 août.
Source
Bibliographie
  • (en) Hayward, Joel S. A., Stopped at Stalingrad : the Luftwaffe and Hitler's defeat in the east, 1942-1943, Lawrence : University Press of Kansas, 1998 (ISBN 978-0-7006-1146-1)
  • (de) Helden der Wehrmacht - Unsterbliche deutsche Soldaten, München : FZ-Verlag, 2004 (ISBN 3-924309-53-1)