Otto Deßloch

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Otto Deßloch
Image illustrative de l'article Otto Deßloch

Naissance 11 juin 1889
Bamberg
Décès 13 mai 1977 (à 88 ans)
Munich
Allégeance Drapeau de l'Empire allemand Empire allemand (en 1918)
Drapeau de l'Allemagne Republique de Weimar (en 1933)
Drapeau de l'Allemagne nazie Troisième Reich
Arme Balkenkreuz.svg Luftwaffe
Grade Generaloberst
Années de service 1910 – 1944
Conflits Première Guerre mondiale
Seconde Guerre mondiale
Commandement Luftflotte 3
Luftflotte 4
Luftflotte 6
Distinctions Croix de chevalier de la Croix de fer avec feuilles de chêne

Le titre de cet article contient le caractère allemand ß. S'il n'est pas disponible ou n'est pas souhaité, le nom peut être représenté comme Otto Dessloch

Otto Deßloch (11 juin 1889, 13 mai 1977) est un Général allemand de la Luftwaffe pendant la Seconde Guerre mondiale.

Biographie[modifier | modifier le code]

Deßloch est né à Bamberg. Il commence sa carrière militaire le 20 juillet 1910 au sein du 5e Regiment Chevaux légers bavarois bayerische 5. Chevaulegers-Regiment, où il est promu au grade de lieutenant, en octobre 1912.

Première Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

Il part avec son régiment pendant la Première Guerre mondiale où il est grièvement blessé dans les premiers jours de la guerre. Après sa convalescence, il se porte volontaire pour la Force aérienne et entre en 1916 comme lieutenant de pilote de chasse. En 1917, il est chef d'escadron de la Jagdstaffel 18 (Jasta 18) et en 1918, il commande l'école de pilotage de Gersthofen.

Entre les deux guerres[modifier | modifier le code]

En 1919, il commande l'escadron Deßloch dans les Freikorps-Kämpfen (corps-francs), avant qu'il soit transféré à l'armée. Le 1er février 1922, il est promu au grade de capitaine. Il sert dans les 17e et 18 e régiments de cavalerie, puis revient dans les Forces aériennes en 1934. le 1er avril 1936, il est promu Oberst (colonel). En octobre 1936, il reçoit le commandement de la Kampfgeschwader 155 renommée en novembre 1938 Kampfgeschwader 55.

Deuxième Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

Le 18 janvier 1939, il est promu au grade de Generalmajor (major-général). Le 1er février 1939, il devient commandant de la 6. Flieger-Division et après la campagne de Pologne le 8 avril 1940, il est commandant général du II. Flakkorps (IIe Corps de défense antiaérienne). Pour la performance de ses unités anti-aériennes, notamment dans la lutte contre les chars ennemis, il reçoit le 24 juin 1940 la Croix de chevalier de la Croix de fer. Le 19 juillet 1940, il est promu au grade de Generalleutnant (lieutenant-général). En juin 1941, les forces sous son commandement ont combattu sur le front de l'Est, où il est nommée le 1er janvier 1942 General der Flieger (général d'aviation). Le 1er avril 1942, il devient commandant de la I. Flakkorps (Ier Corps de défense antiaérienne) et en novembre 1942, commandant de la Luftwaffenkommandos Kaukasus (Commandement des Forces aériennes Caucase). À partir du 4 septembre 1943, il est à la tête de la Luftflotte 4 (4ème Flotte aérienne) et est promu le 1er mars 1944 au grade de Generaloberst (lieutenant-général). Pour ses performances de commandement, il reçoit le 10 mai 1944 les feuilles de chêne. À partir d'août 1944, il est commandant de la Luftflotte 3 (3ème Flotte aérienne) et en octobre 1944, il reprend le commandement de la 4ème Flotte aérienne. Après la libération de Paris par les forces alliées, Deßloch commande une unité aérienne qui venge la libération par des bombardements sur la ville pour détruire des objectifs civils qui coûte la vie de 200 civils français en septembre 1944[1]. Fin avril 1945, il est commandant de la Luftflotte 6 (6ème Flotte aérienne). Quand la guerre prend fin, il est fait prisonnier, et est libéré en 1948.

Le Mémorial de Yad Vashem en Israel dit, Otto Deßloch était un criminel de guerre[2].

Décorations[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Citations
  1. Mitcham p. 185-195
  2. Yad Vashem Photo Archive, Germany, War criminal Otto Dessloch
Bibliographie
  • (de) Fellgiebel, Walther-Peer (2000). Die Träger des Ritterkreuzes des Eisernen Kreuzes 1939-1945. Friedburg, Germany: Podzun-Pallas. ISBN 3-7909-0284-5.
  • (en) Mitcham, Samuel W. Jr. (2007). Retreat to the Reich. Stackpole Books. ISBN 978-0-8117-3384-7.
  • (de) Schaulen, Fritjof (2003). Eichenlaubträger 1940 - 1945 Zeitgeschichte in Farbe I Abraham - Huppertz (en allemand). Selent, Germany: Pour le Mérite. ISBN 3-932381-20-3.
  • (de) Scherzer, Veit (2007). Ritterkreuzträger 1939–1945 Die Inhaber des Ritterkreuzes des Eisernen Kreuzes 1939 von Heer, Luftwaffe, Kriegsmarine, Waffen-SS, Volkssturm sowie mit Deutschland verbündeter Streitkräfte nach den Unterlagen des Bundesarchives (en allemand). Jena, Germany: Scherzers Miltaer-Verlag. ISBN 978-3-938845-17-2.

Liens externes[modifier | modifier le code]