Werner Baumbach

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Baumbach.
Werner Baumbach
Image illustrative de l'article Werner Baumbach

Naissance 27 décembre 1916
Cloppenburg, Basse-Saxe
Décès 20 octobre 1953 (à 36 ans)
La Plata, Argentine
Allégeance Drapeau de l'Allemagne nazie Troisième Reich
Arme Balkenkreuz.svg Luftwaffe (Wehrmacht)
Grade Oberst
Années de service 1936 – 1945
Conflits Seconde Guerre mondiale
Commandement 5./KG 30
I./KG 30
KG 200
Distinctions Croix de chevalier de la Croix de fer avec feuilles de chêne et glaives
Autres fonctions Pilote d'essai

Werner Baumbach (né le 27 décembre 1916 et décédé le 20 octobre 1953) est un Oberst (colonel) et pilote de bombardier de la Luftwaffe pendant la Seconde Guerre mondiale.
Il a été commandant de l'unité de bombardiers secrête Kampfgeschwader 200 (KG 200). Il a reçu la Croix de chevalier de la Croix de fer avec feuilles de chêne et glaives (Ritterkreuz des Eisernen Kreuzes mit Eichenlaub und Schwertern) pour la destruction de plus de 300.000 tonneaux de jauge brute (TJB) des navires alliés[1].

Carrière militaire[modifier | modifier le code]

Né le 27 décembre 1916 à Cloppenburg, Baumbach entre dans la Luftwaffe en 1936 et est formé comme pilote de bombardier. Il est l'un des premiers pilotes à combattre sur Junkers Ju 88 pour des missions de bombardement et à effectuer diverses missions de bombardement avec la Kampfgeschwader 30 (KG 30).
Le 19 avril 1940, il bombarde et endommage le croiseur français Emile Bertin pour lequel il reçoit la Croix de Fer 1ère classe[1]. En 1942, Baumbach est retiré du service actif comme pilote et commence à travailler sur des nouveaux dessins de bombardiers, comme entre autres, il a aidé à concevoir le système de bombardiers hybride Mistel. En 1944, il est placé à la tête de la nouvelle formation Kampfgeschwader 200 (KG 200) et est chargé de toutes les missions spéciales de la Luftwaffe. Baumbach est promu Oberstleutnant le 15 novembre 1944 et est chargé d'assumer les fonctions de General der Kampfflieger (Inspecteur des unités de combats).
Après la capitulation de l'Allemagne, Werner Baumbach, avec d'autres dirigeants nazis (Dönitz et autres), est arrêté le 23 mai 1945 à Flensburg.

Après-guerre[modifier | modifier le code]

Werner Baumbach avec Juan Perón

Après la guerre, Baumbach passe trois ans comme prisonnier de guerre avant de s'installer en Argentine où il travaille comme pilote d'essai. Il se tue dans un accident d'avion le 20 octobre 1953 pendant l'évaluation d'un bombardier britannique Lancaster près de Buenos Aires dans le Rio de la Plata. Il fut enterré dans sa ville natale de Cloppenburg[2].

Divers[modifier | modifier le code]

Baumbach a publié ses mémoires: Zu spät : Aufstieg und Untergang der deutschen Luftwaffe (Titre anglais: "Broken Swastika "), dans les années 1960. Le livre démontre que, même après la défaite de l'Allemagne, Baumbach croyait encore dans une très large mesure en l'idéologie du National-socialisme.
Le fait que Baumbach a été pendant un moment commandant du KG 200 et que cela n'a pas été mentionné une seule fois démontre et met en évidence le grand secret de l'Allemagne sur le programme des missions spéciales.

Distinctions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Citations
  1. a et b Berger 2000, p. 26.
  2. Schumann 2007, p. 19.
  3. a, b, c, d et e Schumann 2007, p. 20.
  4. a et b Scherzer 2007, p. 206.
Bibliographie
  • (de) Berger, Florian (1999). Mit Eichenlaub und Schwertern. Die höchstdekorierten Soldaten des Zweiten Weltkrieges. Selbstverlag Florian Berger. ISBN 3-9501307-0-5.
  • (de) Fellgiebel, Walther-Peer (2000). Die Träger des Ritterkreuzes des Eisernen Kreuzes 1939-1945. Friedburg, Allemagne: Podzun-Pallas. ISBN 3-7909-0284-5.
  • (de) Schaulen, Fritjof (2003). Eichenlaubträger 1940 - 1945 Zeitgeschichte in Farbe I Abraham - Huppertz Selent, Allemagne: Pour le Mérite. ISBN 3-932381-20-3.
  • (de) Schumann, Ralf (2007). Die Ritterkreuzträger 1939–1945 des LG 1. Zweibrücken, Allemagne: VDM Heinz Nickel. ISBN 978-3-86619-013-9.
  • (en) Williamson, Gordon Williamson and Bujeiro, Ramiro (2004). Knight's Cross and Oak-Leaves Recipients 1939-40 — Volume 114 of Elite Series. Osprey Publishing. ISBN 1-84176-641-0.
  • (de) Helden der Wehrmacht - Unsterbliche deutsche Soldaten. München, Allemagne: FZ-Verlag GmbH, 2004. ISBN 3-924309-53-1.
Liens externes
Source