Karl-Heinrich Bodenschatz

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Karl Bodenschatz
de gauche à droite : Kurt Daluege, Bodenschatz, Walter von Reichenau et Wilhelm Keitel, en 1939.
de gauche à droite : Kurt Daluege, Bodenschatz, Walter von Reichenau et Wilhelm Keitel, en 1939.

Naissance
Rehau, Allemagne
Décès (à 88 ans)
Erlangen, Allemagne
Origine Drapeau : Saint-Empire romain germanique Empire d'Allemagne
Allégeance Drapeau : Saint-Empire romain germanique Empire d'Allemagne
Drapeau de l'Allemagne Republique de Weimar
Drapeau : Troisième Reich IIIème Reich
Arme Balkenkreuz.svg Luftwaffe
Grade Général
Années de service 1910 – 1945
Conflits Première Guerre mondiale,
Seconde Guerre mondiale
Distinctions Croix de fer, Croix allemande

Karl-Heinrich Bodenschatz (, Rehau, Erlangen) est un officier allemand qui prit part à la Première et à la Seconde Guerre mondiale. Au cours de celle-ci, il fut l’officier de liaison de Göring auprès d’Adolf Hitler. Il fut grièvement blessé lors de l'attentat du 20 juillet 1944.

Jeunes années et Première Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

En 1910, Bodenschtaz s’engage dans le 8e régiment d’infanterie bavarois, suit des études à l’académie militaire de Metz, jusqu’en 1912. Il rejoint le service actif dès le déclenchement de la Première Guerre mondiale et participe notamment à la bataille de Verdun. En 1916, après avoir été blessé à quatre reprises, il est transféré de l’infanterie à l’aviation comme adjudant à la 2e escadrille de chasse, puis à la 1re escadrille, commandée par Manfred von Richthofen, puis, après la mort de celui-ci par Hermann Göring.

Entredeux guerres[modifier | modifier le code]

Après la fin de la Première Guerre mondiale, Bodenschatz est intégré comme officier dans la Reichswehr et sert au sein du 21e régiment d’infanterie de 1919 à avril 1933. À cette époque, il rejoint la Luftwaffe grâce aux relations amicales qu’il a maintenues avec Hermann Göring, dont il est l’aide de camp jusqu’en 1938.

Seconde Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

Durant la Seconde Guerre mondiale, Bodenschatz est officier de liaison du commandant en chef de la Luftwaffe auprès du quartier général du Führer. Il est grièvement blessé lors de l’attentat du 20 juillet 1944.

Après guerre[modifier | modifier le code]

Capturé à Bad Reichenhall le Bodenschatz est emprisonné pendant deux ans et témoigne lors du Procès de Nuremberg. Il meurt à Erlangen, le à l’âge de 88 ans

Décorations[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Hunting With Richthofen: The Bodenschatz Diaries: Sixteen Months of Battle with J G Freiherr Von Richthofen No. 1. Grub Street, 1998, ISBN 1-898697-97-3.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]