Generalfeldmarschall

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Generalfeldmarschall ou Feldmarschall est un grade militaire d'officier général supérieur dans les armées allemandes, autrichiennes et impériales russes.

Contexte historique[modifier | modifier le code]

Le titre trouve son origine dans les armées du Saint-Empire, avant d'entrer en usage dans les armées prussienne et autrichienne, où il acquiert une signification différente, puis dans l'armée de l'Allemagne impériale et enfin dans la Wehrmacht.

Ce grade fut aussi employé par la Russie, la Suède et l'Angleterre (Field Marshal General). Parfois appelée "Feld-maréchal" en français, Feldmarschall est la traduction littérale de "maréchal de campagne" et non "maréchal de camp" d'un niveau hiérarchique beaucoup moins élevé. Il correspond au titre de Maréchal de France utilisé en France depuis l'ancien régime.

Usage en Autriche[modifier | modifier le code]

En Autriche le grade de Generalfeldmarschall fut le grade le plus élevé de l'Empire d'Autriche (1804-1867) et de l'Empire austro-hongrois (1867-1918). Le grade est exclusivement attribué à des militaires ayant fait carrière au sein de l'armée, ce qui n'exclut pas qu'il soit décerné à titre honorifique. Il correspond peu ou prou à celui de Großadmiral de l'armée allemande, ce dernier ne différant que par son caractère essentiellement maritime.

Feld-maréchaux de l'Empire d'Autriche et d'Autriche-Hongrie (1804–1918)[modifier | modifier le code]

Usage en Allemagne[modifier | modifier le code]

Le grade de Feldmarschal, équivalent au grade de Maréchal de camp, est utilisé depuis le XVIe siècle dans le Saint-Empire romain germanique. Le grade de Generalfeldmarschall est moins ancien. Utilisé depuis le XVIIIe siècle, notamment par la Prusse, le rang hiérarchique de ce grade dépend de la période concernée.

Deutsches Heer[modifier | modifier le code]

(armée de l'empire allemand de 1871 à 1919)

Wehrmacht[modifier | modifier le code]

(armée allemande de 1935 à 1945)

Waffen-SS[modifier | modifier le code]

(branche militaire du Parti national-socialiste de 1933 à 1945)

Maréchaux du Troisième Reich[modifier | modifier le code]

– (L) = Membre de la Luftwaffe –

  1. 20 avril 1936 – Werner von Blomberg (1878–1946), Reichswehrminister 1933–1935, Reichskriegsminister 1935–1938
  2. 4 février 1938 – Hermann Göring (1893–1946, suicide) (L), Commandant supérieur de la Luftwaffe (promu Reichsmarschall le 19 juillet 1940)
  3. 19 juillet 1940 – Walther von Brauchitsch (1881–1948), Commandant supérieur des forces armées de 1938 à 1941
  4. 19 juillet 1940 – Albert Kesselring (1885–1960) (L), Luftflottenführer, Heeresgruppenführer et Oberbefehlshaber Süd
  5. 19 juillet 1940 – Wilhelm Keitel (1882–1946, exécuté), Chef des Oberkommandos de la Wehrmacht
  6. 19 juillet 1940 – Günther von Kluge (1882–1944, suicide), Heeresgruppenführer
  7. 19 juillet 1940 – Wilhelm Ritter von Leeb (1876–1956), Heeresgruppenführer
  8. 19 juillet 1940 – Fedor von Bock (1880–1945, tué), Heeresgruppenführer
  9. 19 juillet 1940 – Wilhelm List (1880–1971), Heeresgruppenführer
  10. 19 juillet 1940 – Erwin von Witzleben (1881–1944, exécuté),
  11. 19 juillet 1940 – Walter von Reichenau (1884–1942), Heeresgruppenführer
  12. 19 juillet 1940 – Erhard Milch (1892–1972) (L), Inspecteur général pour la Luftwaffe
  13. 19 juillet 1940 – Hugo Sperrle (1885–1953) (L), Luftflottenführer
  14. 19 juillet 1940 – Gerd von Rundstedt (1875–1953), Heeresgruppenführer et Oberbefehlshaber West
  15. 31 octobre 1940 – Eduard von Böhm-Ermolli (1856–1941), Feldmarschall de l'armée austro-hongroise,
  16. 22 juin 1942 – Erwin Rommel "le renard du désert" (1891–1944, forcé au suicide), Oberbefehlshaber de l'Afrikakorps et Heeresgruppenführer
  17. 30 juin 1942 – Georg von Küchler (1881–1968), Heeresgruppenführer
  18. 30 juin 1942 – Erich von Manstein (1887–1973), Heeresgruppenführer
  19. 30 janvier 1943 – Friedrich Paulus (1890–1957), Armeeführer
  20. 1er février 1943 – Paul Ludwig Ewald von Kleist (1881–1954), Panzergruppenführer, Heeresgruppenführer
  21. 1er février 1943 – Maximilian Reichsfreiherr von Weichs (1881–1954), Heeresgruppenführer
  22. 1er février 1943 – Ernst Busch (1885–1945), Heeresgruppenführer
  23. 16 février 1943 – Wolfram Freiherr von Richthofen (1895–1945) (L), Luftflottenführer
  24. 1er mars 1944 – Walter Model (1891–1945, suicide), Heeresgruppenführer
  25. 5 avril 1945 – Ferdinand Schörner (1892–1973), Heeresgruppenführer
  26. 25 avril 1945 – Robert Ritter von Greim (1892–1945, suicide) (L), Luftflottenführer, et en avril 1945 Oberbefehlshaber de la Luftwaffe

Usage en Russie impériale[modifier | modifier le code]

Patte d’épaule de Generalfeldmarschall de l’armée impériale russe.

Créé en 1699 par Pierre le Grand sur le modèle austro-allemand, le rang de Generalfeldmarschall (en russe : Генерал-фельдмаршал), le plus élevé des rangs de généraux, fut décerné 54 fois (et 14 fois à titre honorifique à des militaires étrangers) avant son abrogation en 1917.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • R. Brühl : Wörterbuch zur deutschen Militärgeschichte, Militärverlag, Berlin, 1985.
  • Klaus Borchert: Die Generalfeldmarschälle und Großadmiräle der Wehrmacht, Podzun-Pallas-Verlag, Wölfersheim-Berstadt, 1994.
  • Jürgen Hahn-Butry (Hrsg.): Preußisch-deutsche Feldmarschälle und Großadmirale, Safari, Berlin, 1937.
  • Schematismus für das k.u.k. Heer und für die k.u.k. Kriegsmarine für 1914, Wien, 1914.
  • J.C. Steiner: Schematismus der Generale und Obersten der k.u.k. Armee. Edition S und H, Wien, 1992.
  • Kasamas: Österreichische Chronik. Brüder Hollinek, Wien, 1948.
  • Wandruszka-Urbanitsch (dir.): Die Habsburgermonarchie 1848–1918 tome V, Die bewaffnete Macht. Verl. der Österr. Akad. der Wiss., Wien 1987.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :