Hugo Sperrle

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Hugo Sperrle
Image illustrative de l'article Hugo Sperrle

Naissance 7 février 1885
Ludwigsburg
Décès 2 avril 1953 (à 68 ans)
Munich
Allégeance Drapeau de l'Empire allemand Empire allemand (en 1918)
Drapeau de l'Allemagne Republique de Weimar (en 1933)
Drapeau de l'Allemagne nazie Troisième Reich
Arme Balkenkreuz.svg Luftwaffe
Grade Generalfeldmarschall
Années de service 1903 – 1944
Conflits Première Guerre mondiale
Guerre civile espagnole
Seconde Guerre mondiale
Commandement 1. Flieger-Division
Luftflotte 3
Distinctions Croix de chevalier de la Croix de fer
Croix d'Espagne

Hugo Sperrle (7 février 1885, 2 avril 1953) est un feld-maréchal allemand de la Luftwaffe pendant la Seconde Guerre mondiale.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il s'enrôle dans l'armée allemande en 1903 et est transféré au service d'aviation de l'armée allemande au début de la Première Guerre mondiale, agissant comme observateur jusqu'à la fin de la guerre.

Sperrle se joint aux Freikorps à la fin de la guerre, après avoir quitté le service de l'aviation.

En 1935, il entre dans la Luftwaffe, nouvellement créée, et y devient commandant de la légion Condor pendant la guerre civile espagnole avec Wolfram von Richthofen qui est son chef d'état-major.

Il dirige la 3e flotte aérienne allemande contre la France en mai et juin 1940. En juillet 1940, il est élevé au rang de Generalfeldmarschall de la Luftwaffe. Sperrle conseille la destruction de la Royal Air Force britannique pour garantir la réussite de l'invasion de l'Angleterre. La 3e flotte aérienne, stationnée dans le nord de la France, joue un rôle majeur dans la bataille d'Angleterre, de juin 1940 jusqu'en avril 1941.

Le Generalfeldmarschall Sperrle est capturé par les Alliés et est accusé de crimes de guerre à Nuremberg. Il y est acquitté. Il meurt à Munich en 1953.

Dates de Promotions[modifier | modifier le code]

Décorations[modifier | modifier le code]

Hugo Sperrle en 1941
Hugo Sperrle à Nuremberg

Sources[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :