Caldwell Jones

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Jones
Caldwell Jones

Caldwell Jones, appelé quelquefois Pops Jones, est un ancien joueur américain de basket-ball, né le 4 août 1950 et mort le 21 septembre 2014[1]). Il joua trois saisons en American Basketball Association et 14 saisons en NBA.

Caldwell Jones (2m11) fit partie de la mythique équipe des Philadelphia 76ers à la fin des années 1970 et au début des années 1980. Évoluant aux côtés de Julius Erving notamment, Jones n'avait pas un rôle de scoreur à Philadelphia, se concentrant sur le rebond, le contre et la défense. Disputant sa dernière saison à l'âge de 39 ans, il fut le cinquième plus vieux joueur de la NBA à jouer dans cette ligue. Il compila 10 068 points (en NBA et en American Basketball Association), en 1227 rencontres.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jones grandit à McGehee, Arkansas dans une famille de huit enfants. Trois de ses frères ont joué en NBA : Wil, qui disputa une saison avec les Indiana Pacers et une avec les Buffalo Braves, plus sept saisons avec trois équipes ABA, Major, qui disputa cinq saisons avec les Houston Rockets, une avec les Detroit Pistons et Charles jouant 15 saisons avec Philadelphia, les Chicago Bulls, les Washington Bullets, les Detroit Pistons et les Houston Rockets. Deux autres frères ont joué dans des ligues mineures de basket-ball. Oliver Jones fut le premier des frères Jones à évoluer à Albany State (qui devint par la suite entraîneur durant 28 années de l'école)[2]. Cinq frères, dont Caldwell, suivront. Durant 18 saisons consécutives, un membre de la famille Jones occupa la position de pivot à Albany.

Jones fut sélectionné à sa sortie de l'université d'État d'Albany par les Philadelphia 76ers au 14e rang de la draft 1973.

Il commença sa carrière professionnelle en 1973–74 avec l'équipe ABA des San Diego Conquistadors, entraîné par Wilt Chamberlain. Durant ses trois saisons ABA (incluant de courts passages aux Kentucky Colonels et aux Spirits of St. Louis), Jones inscrivit 15,8 points, dont une pointe à 19,5 points par match en 1974–75. Jones fut le meilleur contreur de la ABA lors de la saison 1973-74 et participa le ABA All-Star Game 1975. Il détient (avec Julius Keye) le record du nombre de contres sur un match en ABA avec 12[3].

À l'issue de la fusion ABA-NBA au début de la saison 1976–77, Jones rejoignit Philadelphia. Lors de sa première saison à Philadelphia, l'équipe fut particulièrement spectaculaire. Erving (21,6 points par match), George McGinnis (21,4), Doug Collins (18,3) et Lloyd B. Free (16,3) propulsant l'équipe à un bilan de 50 victoires - 32 défaites en saison régulière et une participation aux Finales NBA face aux Portland Trail Blazers. Jones inscrivit 6,0 points et 8,1 rebonds.

Philadelphia finit en tête de l'Atlantic Division en 1977–78, mais s'inclina face à Washington en finale de Conférence Est. Jones inscrivit 5,4 points et 7,0 rebonds. Cette saison marqua l'émergence de Darryl Dawkins, partageant ainsi son temps de jeu au poste de pivot. En 1978–79, les 76ers s'inclinèrent face aux San Antonio Spurs en demifinales de conférence. Jones compilant 9,3 points et 9,6 rebonds.Les 76ers rejoignirent les Finales NBA en 1980. Erving compila 11,9 rebonds de moyenne par match, se classant à la 4e place de la ligue. Philadelphia s'inclina face aux Los Angeles Lakers en Finales NBA.

Caldwell Jones et son coéquipier Bobby Jones furent sélectionnés dans la NBA All-Defensive Team lors des deux saisons suivantes, les Sixers participant de nouveau aux Finales NBA face aux Lakers en 1982, s'inclinant en six matchs. À l'issue de cette saison, les 76ers transférèrent Caldwell Jones aux Houston Rockets contre Moses Malone. Les Sixers remportèrent le titre de champion la saison suivante.

Jones joua deux saisons à Houston (rejoignant son frère Major), une saison à Chicago, quatre à Portland et une à San Antonio, avant de mettre un terme à sa carrière en 1990.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.kspr.com/sports/former-sixers-center-caldwell-jones-dies/21051914_28193342
  2. Onnidan News: Albany State basketball coach resigns
  3. (en) The Official NBA Basketball Encyclopedia,, Villard Books,‎ 1994 (ISBN 0679432938[à vérifier : ISBN invalide]), p. 209

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]