Gerald Green

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Gerald Green Portail du basket-ball
Gerald Green at all-star PBL game 2011 (2).JPG
Fiche d’identité
Nom complet Gerald Green, Jr.
Nationalité Drapeau des États-Unis États-Unis
Naissance 26 janvier 1986 (28 ans)
Houston, Texas
Taille 2,03 m (6 8)
Poids 95 kg (209 lb)
Situation en club
Club actuel Drapeau : États-Unis Suns de Phoenix
Numéro 14
Poste Arrière, Ailier
Draft NBA
Année 2005
Position 18e
Franchise Celtics de Boston
Carrière professionnelle *
Saison Club Moy. pts
2005-2006
2006-2007
2007-2008
2007-2008
2008-2009
2009-2010
2010–2011
2011
2011–2012
2012
2012-2013
2013-2014
2014-2015
Celtics de Boston
Celtics de Boston
Timberwolves du Minnesota
Rockets de Houston
Mavericks de Dallas
Lokomotiv Kouban
BC Krasnye Krylia
Foshan Dralions
D-Fenders de Los Angeles
Nets du New Jersey
Pacers de l'Indiana
Suns de Phoenix
Suns de Phoenix
05,5
10,4
05,1
06,0
05,2
16,3
11,4
26,5
19,1
12,9
07,0
15,8
-

* Points marqués dans chaque club comptant pour le championnat
national et les compétitions nationales et continentales.

Gerald Green est un joueur américain de basket-ball né le 26 janvier 1986 à Houston (Texas). Il évolue au poste d'arrière et d'ailier aux Suns de Phoenix.

Green a commencé le basket-ball tard et choisi de passer directement du lycée à la NBA.

Gerald Green, gagnant du Slam Dunk Contest en 2007 et finaliste en 2008, a parfois été décrit dans les médias comme travaillant peu aux entraînements, et bâclant les exercices demandés.

Carrière professionnelle[modifier | modifier le code]

Gerald Green au All-Star PBL game.

Celtics de Boston (2005-2007)[modifier | modifier le code]

Green a été choisi par les Celtics de Boston en 18e position lors de la draft NBA 2005.

Timberwolves du Minnesota (2007-Fév.2008)[modifier | modifier le code]

Green est échangé lors de la saison 2007-2008 avec Al Jefferson, Sebastian Telfair, Ryan Gomes et Theo Ratliff contre Kevin Garnett des Timberwolves du Minnesota.

Rockets de Houston (Fév.-Mar.2008)[modifier | modifier le code]

Il est ensuite échangé contre Kirk Snyder, et rejoint donc les Rockets de Houston à quelques heures de la clôture du marché des transferts. Lors de son premier (et dernier) match avec les Rockets, contre les Wizards de Washington, il marquera 6 points (dont un dunk) et 2 rebonds en 4 minutes avant d'être limogé le lendemain.

Mavericks de Dallas (2008-2009)[modifier | modifier le code]

En juillet 2008, il est engagé par les Mavericks de Dallas en tant qu'agent libre, après 5 mois d'absence sur les parquets NBA.

Lokomotiv Kouban-Krasnodar (2009-2010)[modifier | modifier le code]

Son contrat n'étant pas renouvelé, il découvre le championnat russe en signant au Lokomotiv Kouban-Krasnodar en décembre 2009.

Krasnye Krylya Samara (2010-2011)[modifier | modifier le code]

En juin 2010, il reste dans le championnat russe mais change d'équipe en signant au BC Krasnye Krylia.

Foshan Dralions (Oct.-Déc.2011)[modifier | modifier le code]

Il effectue un court passage en Chine au Foshan Dralions entre octobre et décembre 2011.

Lakers de Los Angeles/D-Fenders de Los Angeles (Déc.2011-Fév.2012)[modifier | modifier le code]

Le 13 décembre 2011, il signe avec les Lakers de Los Angeles mais il est coupé le 22 décembre.

Le 28 décembre 2011, il rejoint les D-Fenders de Los Angeles en NBA Development League.

Nets du New Jersey (Fév.2012-2012)[modifier | modifier le code]

Après deux saisons hors NBA, il s'engage aux Nets du New Jersey le 27 février 2012.

Pacers de l'Indiana (2012-2013)[modifier | modifier le code]

Le 12 juillet 2012, il signe avec les Pacers de l'Indiana[1]. Durant le All-Star Week-end 2013, il participe à son troisième Slam Dunk Contest.

Suns de Phoenix (2013-présent)[modifier | modifier le code]

Le 27 juillet 2013, il est transféré avec Miles Plumlee et un futur premier tour de draft aux Suns de Phoenix contre Luis Scola[2]. Le 18 février 2014, lors de la victoire des siens chez les Nuggets de Denver 112 à 107, Green bat son record de points en carrière en inscrivant, en moins de 30 minutes, 36 points dont 8 sur les 13 marqués par son équipe en prolongation[3]. A ce stade de la compétition, il réalise sa meilleure moyenne de points avec 14,6 points de moyenne[4]. Le 6 mars, il bat de nouveau son record de points en carrière en inscrivant 41 points (à 8 sur 13 à trois points)[5] lors de la victoire des siens contre le Thunder d'Oklahoma City[6].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Records en carrière[modifier | modifier le code]

Les records personnels de Gerald Green, officiellement recensés par la NBA sont [7]

Type statistique Saison régulière Playoffs
Record Adversaire Date Record Adversaire Date
Points en un match 41 Thunder d'Oklahoma City 6 mars 2014 15 Hawks d'Atlanta 24 avril 2013
Paniers marqués en un match 14 76ers de Philadelphie 17 avril 2013 6 Hawks d'Atlanta 24 avril 2013
Paniers tentés en un match 25 Heat de Miami 24 janvier 2014 12 @ Hawks d'Atlanta 27 avril 2013
Paniers à 3 points réussis 8 Thunder d'Oklahoma City 6 mars 2014 3 2 fois
Paniers à 3 points tentés 14 @ Nuggets de Denver 18 février 2014 8 @ Hawks d'Atlanta 27 avril 2013
Lancers francs réussis 10 Hawks d'Atlanta 2 mars 2014 2 2 fois
Lancers francs tentés 11 Thunder d'Oklahoma City 6 mars 2014 2 3 fois
Rebonds offensifs 4 3 fois 2 @ Hawks d'Atlanta 27 avril 2013
Rebonds défensifs 10 @ Clippers de Los Angeles 9 novembre 2008 3 @ Knicks de New York 16 mai 2013
Rebonds totaux 12 @ Clippers de Los Angeles 9 novembre 2008 3 2 fois
Passes décisives 6 @ Nets du New Jersey 16 avril 2006 2 Hawks d'Atlanta 21 avril 2013
Interceptions 5 2 fois 1 @ Nuggets de Denver 5 mai 2009
Contres 4 @ Nuggets de Denver 26 décembre 2006 1 @ Hawks d'Atlanta 27 avril 2013
Balles perdues 6 3 fois 3 @ Knicks de New York 16 mai 2013
Minutes jouées 45 @ Hawks d'Atlanta 10 avril 2007 27 Hawks d'Atlanta 24 avril 2013

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Fabrice Auclert, « Gerald Green en partance pour les Pacers », sur basketusa.com,‎ 12 juillet 2012
  2. Shaï Mamou, « Luis Scola tradé à Indiana contre Gerald Green et Miles Plumlee », sur basketsession.com,‎ 28 juillet 2013
  3. Shaï Mamou, « Gerald Green éclipse Evan Fournier (25 pts) », sur basketsession.com,‎ 19 février 2014
  4. Dimitri Kucharczyk, « Gerald Green, l’explosion solaire », sur basketusa.com,‎ 19 février 2014
  5. Fabrice Auclert, « Le MVP de la nuit : Gerald Green (41 pts, 8/13 à 3-points) », sur basketusa.com,‎ 7 mars 2014
  6. Jérémy Le Bescont, « Phoenix – OKC : c’était Dieu déguisé en Gerald Green ! », sur basketusa.com,‎ 7 mars 2014
  7. (en) « Gerald Green : Career Stats and Totals », sur nba.com (consulté le 1er novembre 2014)

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :