John Lucas

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir John Lucas (homonymie).

John Randolph Lucas (né le 18 juin 1929) est un philosophe britannique.

Il a d'abord étudié les mathématiques, puis les grands philosophes, pour faire une carrière dans la faculté de philosophie du collège Merton à Oxford, Angleterre.

Ses intérêts philosophiques ont inclus entre autres les implications du théorème d'incomplétude de Gödel, les problèmes de philosophie de l'esprit et volonté libre et déterminisme, philosophie de la science, espace-temps et causalité, principes politique, comportement éthique particulièrement en affaires, et aspects de la philosophie de la religion. Lucas est connu pour un essai Esprits, Machines et Gödel dans lequel il critique l'approche computationnaliste, en affirmant qu'un humain mathématicien ne peut pas être représenté de façon précise par un automate.

Livres[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]