Virgin Megastore

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Virgin Megastore

Description de l'image  Logo virgin megastore.png.
Création 1971
Disparition 2013 en France
Fondateurs Richard Branson
Slogan La culture du plaisir
Activité distribution spécialisée
Produits livres, disques, consoles, jeux, DVD, produits dérivés, papeterie, etc.
Site web http://www.virginmegastore.fr/
  •      Enseignes fermées
  •      Enseignes actuelles
  •      Futures enseignes
  •      Aucune donnée

Virgin Megastore est une chaîne mondiale de commercialisation de biens culturels, créée par le Britannique Richard Branson et qui fait, suivant les pays, partie du Virgin Group, du groupe His Master's Voice, ou du groupe Butler Capital Partners.

De nombreuses enseignes ont fermé dans les années 2000, dont tous les magasins d'Amérique du Nord. Le Virgin Megastore de New York, qui était situé sur Times Square, était le plus grand du monde.

Le 17 juin 2013, la division Virgin Megastore France est placée en liquidation judiciaire avec les 26 derniers magasins restant dans l'Hexagone.

Enseignes Virgin dans le monde[modifier | modifier le code]

Le Virgin Megastore des Champs-Élysées à Paris ouvert en 1988.

On trouve (ou trouvait) des enseignes Virgin Megastore un peu partout à travers le monde :

Magasins Virgin Megastore en France[modifier | modifier le code]

Licenciements au Virgin Megastore de Strasbourg, juin 2013.

Le premier magasin Virgin Megastore est inauguré en 1988[2] sur l'avenue des Champs-Elysées.

En France (hormis ceux de l'île de la Réunion), les magasins Virgin Megastore sont la propriété du fonds d'investissement français Butler Capital Partners depuis décembre 2007. Ils ont été rachetés à Lagardère Services (ex-HDS) qui les avaient acquis en 2001. La filiale de Lagardère conserve 20 % du groupe Virgin ainsi que cinq des 35 magasins Virgin (ceux situés dans les lieux de transport), mais elle se sépare de 80 % de l'activité de Virgin et de sa filiale Furet du Nord[3]. En mai 2011, Lagardère Services s'associe à la Fnac afin d'exploiter ce concept de magasins Railways, qui les intègre dans la foulée à son parc de magasins[4].

Il y avait en France Métropolitaine, 26 magasins début 2013:

Anciens magasins :

Dans le cadre d'une diversification pour contrer les baisses de ses métiers historiques (musique, vidéo, jeux vidéo), Virgin développe un projet commun avec Carrefour. Il s'agit d'implanter un espace Virgin au sein d'un magasin de l'enseigne Carrefour, dans l'idée d'optimiser la rentabilité au mètre carré du rayon produits culturels déjà présent. Le magasin test est celui de Vénissieux, depuis 2010[5].

L'entreprise est en proie à des difficultés économiques en France. Le magasin de Bordeaux Mérignac est fermé début 2011, celui du Carrousel du Louvre en janvier 2012, celui de Saint-Denis en mars 2012 et celui de Bobigny en juillet 2012. L'un des deux magasins de Toulouse, situé près du Capitole, rue Alsace-Lorraine, a fermé définitivement ses portes le 28 juillet 2012. L'enseigne compterait alors 26 magasins en France dont une dizaine de magasins restent menacés de fermeture[6], notamment celui des Champs-Élysées qui pourrait être remplacé par un showroom de l'entreprise Volkswagen[7].

Le 4 janvier 2013, l'entreprise se déclare en cessation de paiement[8] et dépose le bilan le 9 janvier 2013[9]. Le 14 janvier 2013, le Tribunal de commerce de Paris décide de placer l'enseigne en redressement judiciaire, avec une période d'observation de 4 mois. Cette période d'observation se solde par un échec, et la liquidation devient inévitable. Virgin annonce alors rechercher des repreneurs pour les magasins, et décide d'organiser une liquidation maquillée en soldes. Rougier & Plé annonçait vouloir reprendre 11 magasins sur les 26 existants, mais n'a finalement pas déposé d'offre. Les deux offres de reprise proposées, celles de Cultura et de Vivarte, furent rejetées par la justice le 10 juin. Le 17 juin, Virgin Megastore France est liquidée et disparaît du paysage français[10]. Virgin Megastore continue d'exister sur le net, sur virginmega.fr.

Classement[modifier | modifier le code]

En millions d'euros de chiffre d'affaires[11]
Place Groupe Propriétaire Points de vente CA livre 2007 CA livre 2006 CA total 2007
1 Fnac PPR 75 552 539 4 584
3 Leclerc Leclerc 500 (362 hypers et 138 Espaces culturels) 309 301 32600
4 Groupe Virgin (dont Furet du Nord) Butler CP 47 (dont 12 Furet du Nord) nc 120 400

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Virgin Megastore At Downtown Disney Closing
  2. [1] Revue e-marketing. « Virgin Megastore, un concept qui perdure », publié le
  3. Clarisse Normand, « 14 acteurs et 2 400 points de vente », Livres-Hebdo, 14 mars 2008, no 725, p. 8
  4. Livres Hebdo, http://www.livreshebdo.fr/actualites/DetailsActuRub.aspx?id=6664
  5. LSA-Conso, http://www.lsa-conso.fr/deux-pilotes-tres-differents,115397
  6. « Dix Virgin Megastore menacés de fermeture », sur Le Figaro,‎ 28 juin 2012 (consulté le 14 juillet 2012)
  7. « Volkswagen lorgne le Virgin des Champs », sur Boursorama,‎ 9 juillet 2012 (consulté le 14 juillet 2012)
  8. Le Nouvel Observateur, http://tempsreel.nouvelobs.com/economie/20130104.OBS4443/virgin-va-se-declarer-en-cessation-de-paiement.html
  9. Le Figaro, http://www.lefigaro.fr/societes/2013/01/09/20005-20130109ARTFIG00270-virgin-megastore-confirme-le-depot-de-bilan.php
  10. Les Ehcos, http://www.lesechos.fr/entreprises-secteurs/service-distribution/actu/0202832727397-adieu-virgin-576381.php
  11. Clarisse Normand, « Le hit-parade des chaînes » (librairies françaises), Livres-Hebdo, 14 mars 2008, no 725, p. 8

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]