Districts autonomes de Russie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La Russie compte 4 districts autonomes (en russe : Автономный округ, Avtonomny okroug) parmi les 85 sujets (unités administratives) qui la composent. Les districts autonomes sont définis sur une base ethnique bien que les Russes y soient toujours largement majoritaires. Ils ne disposent que d'une autonomie partielle, les décisions se prenant en partie dans l'oblast auquel chaque district autonome est rattaché. Plusieurs d'entre eux sont particulièrement vastes ; tous se caractérisent par une faible population.


Autonomous districts of Russia.png


  1. Tchoukotka (oblast de Magadan)
  2. Khantys-Mansis (oblast de Tioumen)
  3. Nénétsie (oblast d'Arkhangelsk)
  4. Iamalie (oblast de Tioumen)

Six districts autonomes ont été supprimés au début du XXIe siècle : le district autonome des Komis-Permiaks absorbé en 2005 par l'oblast de Perm pour former le kraï de Perm, le district autonome des Evenks et le district autonome du Taïmyr rattachés en 2007 au kraï de Krasnoïarsk, le district autonome de Koriakie rattaché la même année à l'oblast du Kamtchatka pour former le kraï du Kamtchatka, la Bouriatie-Oust-Orda absorbée en 2008 par l'oblast d'Irkoutsk et l'Aga-Bouriatie intégrée au sein du kraï de Transbaïkalie en 2008 également.