Musée des beaux-arts de Liège

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Musée des beaux-arts de Liège
Image illustrative de l'article Musée des beaux-arts de Liège
Informations géographiques
Pays Drapeau de la Belgique Belgique
Région Drapeau de la Région wallonne Région wallonne
Ville Blason de Liège Liège
Adresse Ilot Saint-Georges - 86, Féronstrée
Coordonnées 50° 38′ 47″ N 5° 34′ 49″ E / 50.646266, 5.58025 ()50° 38′ 47″ Nord 5° 34′ 49″ Est / 50.646266, 5.58025 ()  
Informations générales
Date d’inauguration 2011
Collections Peintures et sculptures du XVIe au XXe siècle
Nombre d’œuvres 3 000 peintures et sculptures et 40 000 œuvres sur papier
Informations visiteurs
Site web Site du Musée des beaux-arts de Liège

Géolocalisation sur la carte : Liège

(Voir situation sur carte : Liège)
Musée des beaux-arts de Liège

Géolocalisation sur la carte : Belgique

(Voir situation sur carte : Belgique)
Musée des beaux-arts de Liège

Le musée des Beaux-Arts de Liège ou BAL est un musée liégeois fondé en 2011 qui est situé dans le quartier Féronstrée et Hors-Château dans un bâtiment construit entre 1975 et 1980 sur des plans de l'architecte Henri Bonhomme.

Historique[modifier | modifier le code]

Créé en 1903, le musée des Beaux-Arts de Liège était logé dans un bâtiment annexe de l'académie royale des beaux-arts de Liège, rue des Anglais ; il disparaît dans les années 1970, lorsque ses collections d'art moderne et d'art contemporain sont déménagées dans le palais des Beaux-Arts construit dans le parc de la Boverie lors de l'Exposition universelle de 1905 : le nouveau musée est baptisé MAMAC. Les collections d'art wallon étaient rassemblées depuis 1952 dans le musée de l'Art wallon, hébergé de 1952 à 1980 dans le bâtiment du parc de la Boverie.

Le musée de l'Art wallon s'installe de 1980 à 2011 dans le complexe construit dans le quartier Féronstrée et Hors-Château par l'architecte Henri Bonhomme.

Fin 2011, le musée des Beaux-Arts de Liège ressuscite : suite au projet de transformation du palais des Beaux-Arts de la Boverie en Centre international d’Art et de Culture. Les collections du MAMAC, du Fonds ancien, du cabinet des Estampes et des Dessins et du musée de l'Art wallon sont rassemblées en une seule entité appelée musée des Beaux-Arts de Liège ou BAL (Beaux-Arts Liège), installé dans les locaux de l'ancien musée d'Art wallon.

Informations pratiques[modifier | modifier le code]

Tarifs[modifier | modifier le code]

  • Entrée individuelle : 5,00 €
  • Enfants, étudiants, seniors : 3,00 €
  • Personnes faisant partie d'un groupe de 10 personnes minimum : 3,00 €
  • Entrée gratuite chaque 1er dimanche du mois

Ouvert du mardi au dimanche de 10 à 18h. Fermé le lundi et les 1/01 – 1/05 – 1, 2, 11/11 – 25/12

Renseignements[modifier | modifier le code]

Par téléphone : +32 (0)4 221 89 11

Collections[modifier | modifier le code]

Historique[modifier | modifier le code]

Les collections rassemblées au musée des beaux-arts proviennent de 3 entités distinctes jusqu'en 2011 :

Musée de l'art wallon[modifier | modifier le code]

Les collections du musée de l'Art wallon de la ville de Liège présentent diverses peintures et sculptures d'artistes de la Communauté française du XVIe au XXe siècle.

On y retrouve notamment pour les XVIe et XVIIe et XVIIIe siècles des œuvres de Lambert Lombard, Jean Del Cour et Jean Varin.

Pour le XIXe siècle, les sculptures, du Liégeois Léon Mignon, du Hennuyer Victor Rousseau, le XXe siècle vit s'affirmer de nouvelles tendances telles que l'abstraction, l'expressionnisme ou le surréalisme.

Musée d'art moderne et d'art contemporain[modifier | modifier le code]

La collection de l'ancien musée d'Art moderne et d'Art contemporain — près de 700 œuvres — permet d'apprécier l'évolution de la peinture et de la sculpture depuis la genèse de l'art moderne (vers 1850) jusqu'aux tendances contemporaines.

L'accent est mis sur les écoles belges et françaises. Corot, Eugène Boudin annoncent l'impressionnisme français (Monet, Pissarro, Guillaumin, Signac) et belge (Claus, van Rysselberghe). Le symbolisme (Fernand Khnopff), le fauvisme (Othon Friesz, Marquet, Vlaminck) côtoient l'expressionnisme belge (Permeke, Van den Berghe) et allemand (Franz Marc, Kokoschka). Les surréalistes belges (Delvaux et Magritte) complètent le panorama. Les œuvres exceptionnelles de Gauguin, Picasso, Chagall, Ensor renforcent la collection. Les années 1950-1960 sont principalement illustrées par l'abstraction française (Estève, Poliakoff, Magnelli, Mathieu, Vasarely, etc.) et le mouvement Cobra.

Cabinet des Estampes et des Dessins[modifier | modifier le code]

Les collections d'œuvres sur papier du cabinet des Estampes et des Dessins de Liège atteignent quelque 40 000 pièces, estampes et dessins du XVIe siècle à nos jours, pour la plupart des œuvres d’artistes liégeois, mais aussi d’artistes des écoles allemande, flamande, française, hollandaise et italienne. Ce fonds important s’est constitué au fil du temps par des achats de la Ville de Liège, mais aussi grâce à de nombreux legs et dons d’artistes. La majeure partie des œuvres antérieures au XIXe siècle provient de la collection du chanoine Henri Hamal, dernier maître de chapelle de la cathédrale Saint-Lambert et grand collectionneur. Le legs Ulysse Capitaine représente 2 000 pièces dont des vues et plans anciens de Liège.

Donateurs[modifier | modifier le code]

  • Paul Dony
  • Fernand Graindorge
  • Henri Hamal
  • Désiré Jaumain - Ada Jobart
  • Louis-Pierre Saint-Martin

Œuvres[modifier | modifier le code]

Les œuvres reprises dans ces listes font partie des collections du musée des beaux-arts de Liège ; certaines d'entre elles sont susceptibles de ne pas être exposées en permanence.

XVIe siècle[modifier | modifier le code]

  • Henri Blès
    • Paysage, huile sur bois.
    • Paysage avec la rencontre sur le chemin d'Emmaüs, huile sur bois.
    • Galères et bâtiments de guerre dans un estuaire montagneux, huile sur bois.
  • Lambert Lombard,
    • Saint Denis refusant de sacrifier au dieu inconnu (avers), huile sur bois.
    • Autoportrait, huile sur bois.

XVIIe siècle[modifier | modifier le code]

Gérard de Lairesse, Orphée et Eurydice ou La Descente d'Orphée aux enfers, vers 1662
  • Jean-Guillaume Carlier
    • Autoportrait, huile sur bois.
    • Saint Jean Baptiste endormi dans une grotte, huile sur toile.
  • Gérard Douffet
    • Vénus dans la forge de Vulcain, huile sur toile, 1615.
    • Portrait d'homme, huile sur toile.
    • Portrait de femme, huile sur toile.
  • Gérard de Lairesse
    • Orphée aux Enfers, huile sur toile, vers 1662.
    • Judith, huile sur toile.
    • Sainte Cécile, huile sur toile.
  • Bertholet Flémal, Autoportrait, huile sur toile.

XVIIIe siècle[modifier | modifier le code]

  • Léonard Defrance
    • Portrait du chanoine Hamal, huile sur toile.
    • Visite à la manufacture de tabac, huile sur bois.
    • Scène de rue, huile sur bois.
    • La houillère, huile sur bois.
  • Paul-Joseph Delcloche, La famille du comte de Horion, grand mayeur de Liège, huile sur toile.
  • Nicolas Henri Joseph de Fassin
    • Les quatre points du jour. La matin, huile sur toile, 1802.
    • Les quatre points du jour. Le milieu du jour, huile sur toile, 1797.
    • Les quatre points du jour. Le crépuscule, huile sur toile, 1797.
    • Les quatre points du jour. Le soir, huile sur toile, 1797.
  • Théodore-Edmond Plumier, Portrait du prince Guillaume de Hesse, huile sur toile, 1720.

XIXe siècle[modifier | modifier le code]

Antoine Wiertz, Rosine à sa toilette

XXe siècle[modifier | modifier le code]

Paul Gauguin, Le sorcier d'Hiva Oa, 1902.
Richard Heintz, La Roche Noire, 1905.
Auguste Donnay, Jardin sous la neige.
Franz Marc, Chevaux au pâturage, 1910


Biens classés[modifier | modifier le code]

Le musée compte 14 biens classés au patrimoine mobilier de la Fédération Wallonie-Bruxelles.

Catégorie Sous-catégorie Nom du bien Datation Illustration
Beaux-arts Peinture Ensemble des 9 peintures dit de « la vente de Lucerne de 1939 » :

1. La maison bleue, Marc Chagall, 1920
Provient de la Kunsthalle de Mannheim (Allemagne)

2. La Mort et les Masques, James Ensor, 1897
Provient de la Kunsthalle de Mannheim (Allemagne)

3. Le sorcier d'Hiva-Oa ou Le Marquisien à la cape rouge, Paul Gauguin, 1902
Provient de la Städtische Galerie de Francfort (Allemagne)

4. Monte-Carlo, Oskar Kokoschka, 1925
Provient de la Städtische Galerie de Francfort (Allemagne)

5. Portrait de jeune fille, Marie Laurencin, 1924
Provient de la Städtisches Museum d’Ulm (Allemagne)

6. Le cavalier sur la plage, Max Liebermann, 1904
Provient de la Neue Staatgalerie de Munich (Allemagne)

7. Les chevaux bleus ou Chevaux au pâturage, Franz Marc, 1910
Provient de la Kunsthalle de Hambourg (Allemagne)

8. Le déjeuner, Jules Pascin, 1923
Provient de la Kunsthalle de Brême (Allemagne)

9. La famille Soler, Pablo Picasso, 1903
Provient de la Wallraf-Richartz Museum de Cologne (Allemagne)

Paul Gauguin - Le Sorcier d'Hiva Oa.jpg
Max Liebermann - Le Cavalier sur la plage.JPG
Franz Marc - Chevaux au pâturage.jpg
Jules Pascin Déjeuner.jpg
Beaux-arts Peinture Promenade du dimanche au Bois de Boulogne de Henri Evenepoel 1899
Henri Evenepoel - Promenade du dimanche au Bois de Boulogne.JPG
Beaux-arts Peinture Mariage mystique du bienheureux Herman-Joseph de Jean-Guillaume Carlier (hors encadrement) Vers 1670-1675
Defaut.svg
Beaux-arts Peinture La forêt, René Magritte (hors encadrement) 1927
Defaut.svg
Beaux-arts Peinture Napoléon Bonaparte, Premier Consul, Jean Auguste Dominique Ingres (hors encadrement) 1804
Jean Auguste Dominique Ingres 016.jpg
Beaux-arts Peinture Le Bassin du Commerce de Claude Monet ca 1874
HavreMonet.jpg

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Liliane Sabatini, Le Musée de l'Art wallon, collection Musea Nostra, Ministère de la Communauté française de Belgique / Crédit Communal de Belgique, Bruxelles, 1988.
  • Des mécènes pour Liège, catalogue d'exposition, Liège, 1998.
  • Vers la modernité, le XIXe siècle au Pays de Liège, catalogue d'exposition (Liège, 5 octobre 2001-20 janvier 2002), Liège, 2001.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]