Léon Mignon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Mignon (homonymie).

Léon Mignon, né le 9 avril 1847 à Liège et mort le 30 septembre 1898 à Schaerbeek, est un sculpteur belge.

Le dompteur de taureaux (Li Tore) à Liège

Biographie[modifier | modifier le code]

Léon Mignon est formé à l'Académie royale des beaux-arts de Liège, où il est l'élève de Prosper Drion ; il termine ses études en 1871 ; il expose ses premières œuvres au Salon de Gand. Il obtient une bourse de la Fondation Darchis pour se rendre en Italie (1872-1875).

Il s’installe en 1876 dans les environs de Paris en compagnie du sculpteur Paul De Vigne avant de s'installer définitivement à Schaerbeek. Léon Mignon remporte la médaille d’or au salon de Paris pour sa sculpture Le dompteur de taureau (Li Tore); l'installation de l'œuvre aux Terrasses d'Avroy à Liège provoque une polémique : la nudité virile du dompteur, et du taureau, sont jugées indécentes par les bourgeois catholiques de la ville. Joseph Demarteau, rédacteur en chef de La Gazette de Liège mène une croisade contre l'œuvre de Léon Mignon.

Li Tore devient la « mascotte » des étudiants liégeois qui le cachent dans les caves de l'Académie royale des beaux-arts de Liège pour le protéger de l’envahisseur lors de la Seconde Guerre mondiale. Elle devient le pivot d'une des principales manifestations du folklore estudiantin liégeois, la Saint-Torè.

Plusieurs entreprises liégeoises adoptent le logo du taureau, ainsi de la marque de bière Jupiler, faisant aujourd'hui partie du groupe Inbev. Symbole de puissance, le taureau devient le symbole de Liège et illustre aujourd'hui le slogan : « Liège, forcer l’avenir ! ».

Une des œuvres animalières de Mignon est visible au Jardin botanique de Bruxelles : L'Olivier (ou La Paix), représentant un laboureur et son taureau. Une autre œuvre de Léon Mignon se trouve aux musées royaux des beaux-arts de Belgique à Bruxelles ; il s'agit de l'œuvre intitulée Combat de taureaux dans la campagne romaine.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Hommages[modifier | modifier le code]

En 1899, Schaerbeek dénomme une de ses artères rue Léon Mignon. Liège possède également une rue Léon Mignon ainsi qu'une école d'armurerie et bijouterie qui porte son nom. Les Maîtres graveurs issus de cette école, jouissent encore aujourd'hui d'une réputation mondiale.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jean Puraye, La Fondation Lambert Darchis à Rome, Liège, 1993, p. 237.

Liens externes[modifier | modifier le code]