Auguste Donnay

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Donnay.

Auguste Donnay, né en 1862 à Liège et mort en 1921 à Jette-Saint-Pierre, est un peintre belge.

Biographie[modifier | modifier le code]

Lejeune Jean Lamoureux awousse800h.jpg

Parallèlement à un apprentissage de boiseur et marbreur (chez Delebecque, puis Berchmans père), il est inscrit aux cours du soir de l'Académie royale des beaux-arts de Liège, où il suit les cours d'Adrien de Witte. Il entame en 1888 sa carrière d'illustrateur, et travaille pour Caprice-Revue et La Wallonie. Avec Armand Rassenfosse et Émile Berchmans, il réalise des affiches pour l'imprimeur-éditeur Auguste Bénard. L'une de ses créations, Concours international de chant d'ensemble, est d'ailleurs reproduite dans la revue Les maîtres de l'affiche.

En 1900, il est nommé professeur d'art décoratif à l'Académie des beaux-arts de Liège où il inaugure un cours de composition ornementale.

En 1905, à l'occasion de l'Exposition internationale de Liège, Auguste Donnay prononce lors du Congrès wallon un discours dans lequel il entend définir une âme wallonne dans la peinture, qu'il oppose à l'âme d'une peinture flamande. C'est à cette époque qu'il s'installe à Méry (Esneux), un petit village de la vallée de l'Ourthe, à une quinzaine de kilomètres de Liège. Il se fait le chantre des paysages vallonnés du paysan mosan, aux couleurs de l'automne ou de l'hiver. On lui doit également, des cartons pour la décoration de l'église de Hastière-sur-Meuse. Il illustre par ailleurs de nombreux livres de poètes, notamment les Contes pour les Enfants d'hier, par son grand ami Albert Mockel et la couverture d'un recueil de poésies et chansons wallonnes, L'Aous, de Jean Lamoureux, et de légendes locales.

Victime de dépressions chroniques, il se suicide en 1921.

Jardin sous la neige, Musée des beaux-arts de Liège
Paysage automnal

Œuvres[modifier | modifier le code]

Élèves[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Maurice Kunel, Aug.Donnay peintre de Wallonie, Vaillant-Carmanne, Liège 1928.
  • Thomas Braun, Auguste Donnay, peintre de l'Ardenne, Éd. Bulletin de l'Académie, Bruxelles, 1942.
  • Jacques Parisse, Auguste Donnay, un visage de la terre wallonne, Bruxelles, 1991.
  • Jacques Goijen, Dictionnaire des peintres de l'école liégeoise du paysage, Ecole Liégeoise du Paysage Editions, Liège 2009.

Liens externes[modifier | modifier le code]