François-Joseph Navez

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Navez.

François-Joseph Navez (Charleroi, 1787 - Bruxelles, 1869) est un peintre belge néoclassique.

Autoportrait de Navez (Musées Royaux de Belgique)

Biographie[modifier | modifier le code]

Élève à Bruxelles du peintre Pierre-Joseph Célestin François, puis à Paris, de 1813 à 1816, de Jacques-Louis David, il passe ensuite quatre années en Italie entre 1817 et 1821. Avec ses camarades Victor Schnetz et Léopold Robert, il invente la scène de genre à l'italienne.

Il excelle dans l'art du portrait, où il acquiert sa renommée. Il peint aussi de nombreuses scènes mythologiques et historiques.

Il fonde en 1810, avec d'autres peintres classiques de renom comme Antoine Brice, Antoine Cardon ou Charles Verhulst, une Société des Amateurs d'Arts.

Directeur de l'Académie royale des beaux-arts de Bruxelles de 1835 à 1862, il forme de nombreux artistes, dont l'orientaliste Jean-François Portaels (son gendre) ainsi qu'Alfred Stevens.

Il est membre fondateur de la Commission royale des Monuments créée en 1835.

Une rue porte son nom à Schaerbeek et à Charleroi.

Parmi ses élèves, on mentionne les noms de Alfred Cluysenaar, Fanny Corr et d'Auguste Danse.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • 1807: Portrait au crayon de Mlle Lemaire.
  • 1808: Portrait de Théodore Jonet
  • 1810: Portrait de M. Lemaire, procureur du Roi à Namur.
  • 1812: Portrait de M. Jonet
  • 1816 : Sainte Véronique de Milan, Musée des Beaux-Arts de Gand.
  • 1816 : La Famille Auguste-Donat De Hemptinne, Musées royaux des beaux-arts de Belgique, à Bruxelles.
  • 1821 : Scène de brigands, collection privée.
  • 1829 : La Nymphe Salmacis et Hermaphrodite, Musée des Beaux-Arts de Gand.
  • 1830 : Songe d'Athalie, 1830, Musées royaux des beaux-arts de Belgique, à Bruxelles.
  • 1831 : Portrait d'un jeune homme songeur, Musée du Louvre, à Paris.
  • 1832: "Portrait de M. le conseiller Jonet et ses deux filles (respectivement Juliette, épouse du Dr J.-E. Lequime, et Emilie, épouse de Dominique Jonet)
  • 1834 : Le Sommeil de Jésus, église de l'Assomption, à Houyet.
  • 1836 : Portrait de David, Musée des Beaux-Arts de Montréal.
  • 1844 : Notre-Dame des Affligés, église Saint-Antoine, à Charleroi.
  • 1851 : Le Retour du Jubilé, Collections communales de Molenbeek-Saint-Jean, à Bruxelles.
  • 1857 : La Résurrection du fils de la veuve de Naïm, église Saint Joseph, square Frère Orban, à Bruxelles.
  • 1857: "Portrait du Dr Joseph-Emile Lequime" (collection particulière).

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Abbé Brinck, L'Intermédiaire des Généalogistes, 1969, n° 385.
  • Alain Jacobs, “ François-Marius Granet et le peintre belge François-Joseph Navez. Correspondance de 1822 à 1849 conservée à la Bibliothèque royale Albert Ier à Bruxelles ”, dans Bulletin de la Société de l'Histoire de l'Art français, année 1996, Paris 1997, p. 113-141.
  • Alain Jacobs, “ Les tableaux du peintre F.-J. Navez au Musée du Louvre ”, dans Revue du Louvre, 4, octobre 1998, p. 46-58.
  • Denis Coekelberghs, Alain Jacobs et Pierre Loze, Catalogue de l'exposition, François-Jospeh Navez, la nostalgie de l'Italie, Musée des Beaux-Arts de Charleroi, Musée de La Chaux-de-Fonds, Musée de Coutances, 2000.
  • Alain Jacobs, “ La Scène de brigands de François-Joseph Navez ”, dans cat. Autour de la vieille Italienne de Géricault (sous la direction d’A. Haudiquet et A. Esnault), Flers, Musée du Château (3 avril- mai 2002) & La Havre, Musée des Beaux-Arts (juin – nov. 2002- ?), p. 32-37.
  • Denis Coekelberghs et Éric Bertin, « Lettres d'Alexandre Bénard, architecte, peintre et amateur d'art, à François-Joseph Navez (1822-1829), Quelques apports nouveaux sur Ingres et son temps », dans Les cahiers d'Histoire de l'Art, pages 95-117, n° 4, 2006, I. S. S. N. 1763-0894,
  • Alain Jacobs, "Lettres d’amis sculpteurs français adressées à Navez", dans Cahiers de l’IRHiS, n° 2, Université Charles de Gaulle – Lille 3, 2007.
  • Alain Jacobs, « La gravure d’interprétation et de la photographie dans l’univers artistique du peintre Joseph-François Navez et de ses correspondants. Témoignages », dans Monte Artium. Journal of the Royal Library of Belgium, 1, 2008, p. 73-99.