James Gordon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Jim Gordon (homonymie).
Page d'aide sur l'homonymie Ne doit pas être confondu avec Jimmy Gordon.
Commissaire James Gordon
Personnage de fiction apparaissant dans
Batman.

Nom original James Worthington Gordon Senior
Alias Jim, Jimmy
Activité(s) Commissaire du Gotham City Police Departement
Famille Barbara Gordon (fille adoptive, nièce),
Barbara Gordon (ex-femme),
James Gordon Jr (fils),
Sarah Essen Gordon (femme, décédée)
Roger Gordon (frère)
Affiliation Gotham City Police Departement
Entourage Batman

Créé par Bob Kane
Bill Finger
Interprété par Neil Hamilton (Batman, 1966)
Pat Hingle (Batman, 1989; Batman : Le Défi, 1992; Batman Forever, 1995; Batman & Robin, 1997)
Bob Hastings (Batman contre le fantôme masqué, 1993)
Gary Oldman (Batman Begins, 2005 ; The Dark Knight : Le Chevalier noir, 2008 ; The Dark Knight Rises, 2012)
Première apparition Detective Comics #27
(mai 1939)
Éditeur(s) DC Comics

James « Jim » Gordon est un personnage de fiction appartenant à l'univers de DC Comics. Créé par le scénariste Bob Kane et le dessinateur Bill Finger, il apparaît pour la première fois le comic book Detective Comics #27 en 1939. Il est le commissaire des services de police de la ville de Gotham City.

Biographie fictive[modifier | modifier le code]

Gordon à ses débuts est un jeune policier idéaliste alors que la plupart des policiers de Gotham, dont le commissaire Loeb, sont corrompus et travaillent pour le compte du chef mafieux Carmine Falcone[1]. Il se retrouve naturellement allié à Batman. Lorsque tout le réseau est démantelé, Gordon devient commissaire à la suite de Loeb. Gordon garde secrets ses liens avec Batman.

Tout en assurant ses responsabilités de policier, il élève seul sa fille, Barbara, qui à la fin de son adolescence décide de combattre le crime en tant que Batgirl.

Durant la quarantaine imposée à Gotham City à la suite du tremblement de terre qui frappe la ville, Gordon se rapproche de sa collègue Sarah Essen. Elle est assassinée quelque temps après par le Joker.

Après avoir pris sa retraite, James Gordon quitte Gotham qui lui rappelle trop de mauvais souvenirs[2]. Mais James Gordon redevient Commissaire de police pour la ville de Gotham à la suite d'une histoire de corruption à l'intérieur du département de police[3].

Biographie alternative[modifier | modifier le code]

Le James Gordon de l'âge d'or est un simple enquêteur qui voit d'un mauvais œil le fait que Batman fasse de la concurrence à la police[4]. Toutefois, Batman finit par le persuader qu'ils ont tout à gagner en s'entraidant. Par la suite, il devient commissaire de la ville et officialise la collaboration de la police de Gotham City avec Batman et Robin, en leur fournissant un statut de représentants de la loi. À la mort de James Gordon, Bruce Wayne prend sa succession, ayant pris sa retraite en tant que Batman[5].

Dans la série Batman de 2004 (The Batman), le commissaire Gordon arrive à la fin de la saison 2. Il prend la tête de la police, et contrairement au chef Rojas qui dirigeait la police avant lui, Gordon fait la différence entre Batman et les criminels.

Description[modifier | modifier le code]

Physique[modifier | modifier le code]

Jim Gordon a toujours été présenté comme un homme de corpulence normale par rapport à Batman qui lui est représenté supérieur en carrure, il a aussi une moustache et des lunettes voyantes.

Personnalité[modifier | modifier le code]

Des allusions présentes dans les titres Batman: Dark Knight (The Dark Knight Returns) (de Frank Miller, Klaus Janson, Lynn Varley), Batman Year One (édité en français d'abord sous le titre Vengeance oblige puis sous Batman: Année Un de Frank Miller et David Mazzucchelli) et Legend of the Dark Knight - Prey édité en France sous le titre "Proie" (de Paul Gulacy, Terry Austin et Doug Moench) et Hush de Jeph Loeb et Jim Lee, suggèrent que le commissaire Gordon connaît l'identité secrète de Batman.

Les indices qui auraient permis au Commissaire d'arriver à la conclusion que Batman et Bruce Wayne ne font qu'une seule personne sont la pléthore de gadgets et de matériels très coûteux (matériel high-tech) utilisés par le justicier qui indiquent qu'il doit être très riche ou du moins soutenu par une fortune ; le fait qu'il patrouille la nuit indique que dans sa vie civile, Batman doit pouvoir se reposer le jour ; le choix de son mode opératoire (justicier masqué incarnant la peur et n'agissant que la nuit) laisse entendre qu'un être cher fut victime d'un crime horrible la nuit (d'après deux analyses indépendantes de psychologues dans Batman : année Un et dans Proie ; son très haut degré d'efficacité (grâce à des capacités physiques, aptitudes au combat et d’enquêteur exceptionnelles) qui lui permet de réussir là où la police a échoué pendant des années, tout en étant traqué par cette dernière (les toutes premières années) indiquent qu’il a dû subir un très long entraînement. Cela donne donc un indice sur la date du crime dont un proche aurait été victime. Ainsi, Gordon est, par exemple, soulagé lorsqu'il apprend que le psychologue Hugo Strange recherche les meurtres perpétrés la nuit depuis cinq années. En effet, le commissaire sait qu'il faut beaucoup plus de temps pour « devenir » Batman.

Cette thèse, initiée par Frank Miller, n'a jamais été officiellement reprise ou démentie, mais savamment entretenue par d'autres allusions subtiles çà et là tout au long des aventures du chevalier sombre de Gotham. Dans la plupart des versions de Batman dont Batman Begins ou encore Batman: Arkham Asylum, Gordon faisait déjà partie de la police de Gotham quand les parents de Bruce Wayne sont morts.

C'est une indication de la qualité de Gordon en tant que policier.

Il est également suggéré que Batman se doute qu'il a été percé à jour par son ami qu'il tient en très haute estime (tant au niveau humain que professionnel).

Création du personnage[modifier | modifier le code]

Œuvres où le personnage apparaît[modifier | modifier le code]

Comics[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Photo de Gary Oldman acteur connu pour avoir interprété James Gordon dans les films de Christopher Nolan.

La trilogie de Christopher Nolan[modifier | modifier le code]

Dans Batman Begins, James Gordon interprété par Gary Oldman est un policier désespéré et plutôt pessimiste, étant certain que Gotham est irrémédiablement rongé par le crime et la corruption, il retrouve espoir après l'arrivée de Batman qui sauve la ville de la ligue des ombres dirigé par son ancien ami Ra's al Ghul qui projetait de rayer définitivement Gotham City de la carte à l'aide du gaz paniquant produit par l’Épouvantail. À la fin du film, Jim Gordon fait confiance à Batman pour les aider à nettoyer Gotham City pour de bon.

Dans The Dark Knight, Gordon s'allie avec Harvey Dent le nouveau procureur de Gotham City avec lui et Batman ils sont censés former le parfait trio pour débarrasser Gotham de la criminalité. Le Joker sera plus fort qu'eux et « démolira » Harvey Dent poussant ce dernier à se venger de ceux qu'il estime responsable de sa perte, il tentera de tuer le fils de Gordon qui sera sauvé in extremis par Batman. Durant le film Gordon acquiert le grade de commissaire suite à la mort de Loeb et la capture du Joker.

Dans The Dark Knight Rises, Gordon est toujours en poste après huit ans de services. Dernier gardien du secret autour de Harvey Dent, il est devenu aussi l'image d'un combat contre le crime que Gotham a remporté, la criminalité ayant radicalement chuté dans la ville. Il soupçonne cependant la présence d'une nouvelle menace, que seul le Batman pourrait contrer, menace incarnée par Bane, le terroriste qui va mettre la ville à ses pieds.

Télévision[modifier | modifier le code]

Vidéo[modifier | modifier le code]

Jeux vidéo[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Après Crisis on infinite Earths, Frank Miller revint sur les débuts de la carrière de Gordon à Gotham en même temps que ceux de Batman dans Batman : Year One
  2. Officier Down
  3. Après Infinite Crisis
  4. Au cours de l'âge d'or dans Detective Comics #27
  5. Dans All-Star Comics #66

Lien externe[modifier | modifier le code]