Ida Bauer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bauer et Dora.

Ida Bauer (1882-1945) est une patiente célèbre de la psychanalyse freudienne, dont le cas est relaté sous le titre Fragment d'une analyse d'hystérie : Dora dans les Cinq psychanalyses. Traitée par Sigmund Freud en 1900.

Dora[modifier | modifier le code]

C'est en raison du thème délicat abordé que Freud ne publia le récit de cette cure que cinq ans après celle-ci (1905), qu'il désigna sa patiente sous un pseudonyme (« Dora »).

En 1899, Ida Bauer avait donné une gifle à un ami de son père qui tentait de la « séduire », autrement dit qui l'agressait sexuellement. Traitée d'affabulatrice, elle avait été envoyée se faire « soigner » chez Freud. Elle souffrait alors de certains symptômes, parmi lesquels une forte et persistante toux, qui furent diagnostiqués comme hystériques par le psychanalyste.

Au détour de la cure, il s'avéra que son père avait une aventure avec la femme de son ami, qu'Ida éprouvait envers lui un fort ressentiment et qu'elle avait bien été victime d'agressions sexuelles. Freud déclara déceler chez elle un désir inconscient pour cet ami (l'homme qui avait tenté de la violer et qu'elle avait giflé), ce qui poussa Ida Bauer à interrompre l'analyse après onze semaines.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Sigmund Freud : Dora : Fragment d'une analyse d'hystérie (1905), Payot, coll. "Petite Bibliothèque Payot", 2010 (ISBN 978-2-228-90496-4).
  • Sigmund Freud : Fragment d'une analyse d'hystérie : Dora (1905), PUF - Quadrige, 2006, ISBN 2-13-055784-8
  • Michel Neyraut : Le Transfert. Étude psychanalytique, PUF, 2004 (5e édition), ISBN 2-13-054801-6
  • Patrick Mahony, Dora s'en va, violence dans la psychanalyse, Les Empêcheurs de penser en rond, 2001.
  • Elisabeth Roudinesco et Michel Plon, "Dictionnaire de la psychanalyse", Fayard, 2006.

Liens internes[modifier | modifier le code]