Alain de Mijolla

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Alain de Mijolla, né le à Paris 12°, est un psychanalyste français, neuropsychiatre, ancien médecin des hôpitaux psychiatriques.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils de Pierre, administrateur de sociétés, et de Marguerite Allègre, il s’est marié en 1983 avec Sophie Mellor, dite Sophie de Mijolla-Mellor, professeur en psychopathologie et psychanalyse à l’Université Paris 7-Denis-Diderot et présidente de l’Association Internationale d’Histoire de la Psychanalyse (AIHP)[1].

Psychanalyse[modifier | modifier le code]

Il a été analysé par Conrad Stein et Denise Brauschweig. Il devient membre de la Société psychanalytique de Paris en 1968. Élu membre titulaire en 1975, il en démissionne en 2009.

Codirecteur du séminaire de perfectionnement fondé par Sacha Nacht, de l'Institut de Psychanalyse à Paris (1974-1989).

Il a écrit de nombreux ouvrages dont certains sont des références de travail d'historien de la psychanalyse. Il a dirigé des collections psychanalytiques chez plusieurs éditeurs : "Confluents psychanalytiques" (27 volumes parus entre 1980 et 1993, éd. Les Belles Lettres), "Histoire de la Psychanalyse" (1988-1998, 21 volumes publiés, PUF) et Correspondances de Freud (Hachette Littérature).

Cofondateur et coprésident avec Jacques Caïn des Rencontres psychanalytiques d'Aix-en-Provence (1982-1991), il a créé en 1985 et présidé l'Association internationale d'histoire de la psychanalyse (AIHP) ainsi que dirigé la Revue Internationale d’Histoire de la Psychanalyse (1988-1993).

Récompenses[modifier | modifier le code]

Il a été récompensé par le Prix Maurice Bouvet de psychanalyse en 1976 et, aux États-Unis, par un Sigourney Award en 2004[2].

Référence[modifier | modifier le code]

  1. Who’s Who in France (2006).
  2. site des Sigourney Award

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Il a écrit trois volumes consacrés à l’histoire de la Psychanalyse en France, publiés par les Presses Universitaires de France :

Liens externes[modifier | modifier le code]