Guillaume Ier des Pays-Bas

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Guillaume Ier et Guillaume des Pays-Bas.
Guillaume Ier
Guillaume Ier des Pays-Bas sur une toile de 1819.
Guillaume Ier des Pays-Bas sur une toile de 1819.
Titre
Roi des Pays-Bas

(&&&&&&&&&&&0933825 ans, 6 mois et 22 jours)
Prédécesseur Aucun
Successeur Guillaume II
Grand-duc de Luxembourg

(&&&&&&&&&&&0933825 ans, 6 mois et 22 jours)
Prédécesseur Aucun
Successeur Guillaume II
Biographie
Dynastie Maison d'Orange-Nassau
Nom de naissance Willem Frederik van Oranje-Nassau
Date de naissance
Date de décès (à 71 ans)
Père Guillaume V d'Orange-Nassau
Mère Wilhelmine de Prusse
Conjoint Wilhelmine de Prusse
Henriette d'Oultremont

Guillaume Ier des Pays-Bas Guillaume Ier des Pays-Bas
Monarques des Pays-Bas
Monarques de Luxembourg

Guillaume Ier des Pays-Bas, né Guillaume Frédéric d'Orange-Nassau (Willem Frederik van Oranje-Nassau en néerlandais) le à La Haye et mort le à Berlin, est prince souverain des Pays-Bas de 1813 à 1815 sous le nom de Guillaume VI d'Orange, puis roi des Pays-Bas et simultanément duc puis grand-duc de Luxembourg de 1815 à 1840.

Famille[modifier | modifier le code]

Guillaume Ier est le fils de Guillaume V d'Orange-Nassau et de Wilhelmine de Prusse. Il appartient à la sixième branche (Nassau-Dietz) issue de la seconde branche (Nassau-Dillenbourg) de la Maison de Nassau. Cette lignée de Nassau-Dietz aujourd'hui Orange-Nassau appartient à la tige ottonienne qui donna des stathouders à la Flandre, la Hollande, la Frise, la Zélande, la Gueldre, un roi d'Angleterre et d'Écosse en la personne de Guillaume III d'Orange-Nassau, des rois et reines aux Pays-Bas. Il est l'ancêtre du roi Guillaume-Alexandre.

Biographie[modifier | modifier le code]

Lorsque les troupes françaises eurent quitté les Pays-Bas en 1813, un gouvernement provisoire prit le pouvoir. Celui-ci était formé par le comte Leopold van Limburg Stirum, Frans Adam van der Duyn van Maasdam et Gijsbert Karel van Hogendorp. Ceux-ci invitèrent le prince Guillaume afin de lui offrir le trône des Pays-Bas. Il refusa une première fois le trône en décembre 1813, puis l'accepta finalement avec une constitution qui garantissait des pouvoirs étendus au nouveau prince souverain. Il ne se proclama roi des Pays-Bas qu'en mars 1815.

Le Royaume des Pays-Bas fut créé au congrès de Vienne et s'étendait sur les actuels Pays-Bas et Belgique (sauf la province de Luxembourg belge). Le Luxembourg, élevé au rang de Grand-duché, était indépendant (et faisait en superficie le double du grand-duché actuel) mais son souverain était le roi des Pays-Bas. Ce royaume avait donc les limites du Benelux actuel mais sous un unique souverain conservateur et protestant. Le Luxembourg, promu au rang de Grand-duché, qui devenait indépendant et membre de la Confédération germanique, lui était remis à titre personnel.

Il tenta d'unir les peuples des anciennes Provinces-Unies, des Pays-Bas autrichiens et de la principauté de Liège, par une politique favorisant le développement économique.

Ainsi, il décida de la canalisation de la Sambre, le creusement des canaux Gand-Terneuzen, Bruxelles-Charleroi, Meuse-Moselle et autres. Il a aussi fondé les universités de Liège, Gand et Louvain.

Cependant, sa politique autocratique et l'hostilité de l'Église catholique romaine envers le roi protestant provoquèrent le mécontentement des futurs Belges.

Après la révolution belge de septembre 1830, il se porta candidat au trône de Belgique, mais sa candidature fut unanimement rejetée. Guillaume Ier tenta de reprendre la Belgique par les armes mais celle-ci bénéficiant du soutien de la France de la Monarchie de Juillet obtint en 1831 son indépendance et mit à sa tête un prince soutenu par l'Angleterre, Léopold de Saxe-Cobourg-Saalfeld, qui était oncle de la future reine Victoria et épousera en 1832 Louise-Marie d'Orléans, fille aînée de Louis-Philippe Ier, roi des Français.

Toutefois, les Pays-Bas (amputés d'une partie du Limbourg) et le Luxembourg (amputé de sa moitié occidentale) restèrent unis sous le règne de Guillaume Ier qui n'accepta cet état de fait qu'en 1839.

Vaincu et contesté, Guillaume Ier abdiqua en 1840 pour pouvoir se remarier avec la femme de son choix, une dame catholique Henriette d'Oultremont. Il reprit alors le titre de Nassau.

Titres[modifier | modifier le code]

Généalogie[modifier | modifier le code]

Famille[modifier | modifier le code]

En 1791, il épousa Wilhelmine de Prusse (1774-1837), (fille de Frédéric-Guillaume II de Prusse). Six enfants sont nés de cette union :

Après son abdication, il épousa en secondes noces à Berlin le , Henriette d'Oultremont (1792-1864) qui était sa maîtresse depuis 1810.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]