Ermesinde Ire de Luxembourg

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Ne doit pas être confondu avec Ermesinde de Luxembourg.
Page d'aide sur les redirections Pour la ville portugaise, voir Ermesinde.
Ermesinde Ire de Luxembourg
Le sarcophage d'Ermesinde à l'abbaye de Clairefontaine (Arlon)
Le sarcophage d'Ermesinde à l'abbaye de Clairefontaine (Arlon)
Titre
Comtesse de Luxembourg
avec Thiébaut Ier de Bar
puis Waléran III de Limbourg
11971247
Prédécesseur Othon Ier
Successeur Henri V
Biographie
Date de naissance 1186
Date de décès 12 février 1247
Père Henri IV de Luxembourg
Mère Agnès de Gueldre
Conjoint (1) Thiébaut Ier de Bar
(2) Waléran III de Limbourg
Enfant(s) voir section

Ermesinde Ire de Luxembourg, née en juillet 1186, morte le 12 février 1247[1], fut comtesse de Luxembourg, de La Roche et de Durbuy de 1196 à 1247.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fille unique d'Henri IV l'Aveugle, comte de Luxembourg et de Namur, et d'Agnès de Gueldre, elle est parfois numérotée Ermesinde II, Ermesinde Ire étant son aïeule paternelle, fille du comte Conrad Ier de Luxembourg, mais cette première Ermesinde n'a jamais régné sur le Luxembourg, celui-ci ayant été attribué à son fils Henri IV dès la mort de Conrad II.

Avant sa naissance, son père avait désigné comme successeur son neveu Baudouin V de Hainaut. Sa naissance remit en cause ces arrangements successoraux et son père, déjà âgé de 76 ans et pour lui trouver un protecteur, la fiança à l'âge de deux ans à Henri (1166 † 1197), comte de Champagne. Elle vécut alors son enfance en France à la cour de Champagne. Mais Baudouin V ne renonça pas, et à l'issue d'une guerre et d'un arbitrage de l'empereur, le comté de Namur fut attribué à Baudouin, le comté de Luxembourg à Othon Ier de Bourgogne, et les comtés de Durbuy et de La Roche à Ermesinde.

Henri de Champagne rompit ses fiançailles, et Ermesinde fut mariée à Thiébaut Ier (1158 † 1214), comte de Bar. Thiébaut négocia avec Othon le renoncement de ce dernier au comté de Luxembourg, et elle devint comtesse de Luxembourg avec son mari. Thiébaut tenta également de reconquérir Namur sur Philippe de Hainaut, le nouveau comte, mais sans succès et y renonça par le traité de Dinant, le 26 juillet 1199.

Thiébaut mourut le 13 février 1214 et Ermesinde, âgée de 27 ans, se remaria en mai 1214 avec Waléran III (1180 † 1226), le futur duc de Limbourg. Waléran tenta de reprendre Namur, mais en vain. Les époux y renoncèrent définitivement par le traité de Dinant, le 13 mars 1223. Veuve une seconde fois, elle administra le Luxembourg pendant 21 ans, et son gouvernement, sage et prudent, en fit un pays prospère.

Union et postérité[modifier | modifier le code]

Ermesinde et Thiébaut ont eu :

  • Renaud, seigneur de Briey, mort avant 1214 ;
  • une fille, morte en 1214 ;
  • Élisabeth († 1262), mariée à Valéran de Limbourg († 1242), seigneur de Monschau ;
  • Marguerite, mariée à Hugues III († 1243), comte de Vaudémont, puis à Henri de Bois, qui fut régent du comté de Vaudémont.

Waléran et Ermesinde ont eu :

Ascendance[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Ermesinde de Luxembourg est l'héroïne du roman "Les Héritiers du Lion", de Marc Ronvaux .

Source[modifier | modifier le code]

Alfred Lefort, La Maison souveraine de Luxembourg, Reims, Imprimerie Lucien Monge,‎ 1902, 262 p. [détail de l’édition]

  • Bulletin trimestriel de l'Institut d'Archéologie du Luxembourg - no 3-4, p. 163-245, L'abbaye cistercienne de Clairefontaine - Du rêve d'Ermesinde aux réalités archéologiques, Arlon, 2010.

Notes et références[modifier | modifier le code]