Duché de Gueldre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Gueldre.

Comté, puis duché de Gueldre
Hertogdom Gelre (nl)

Herzogtum Geldern (de)

10791543

Drapeau
Armes des premiers comtes de Gueldre
Blason
Armes du duché à partir de 1379
alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Le duché de Gueldre en 1477

Informations générales
Statut Duché du Saint-Empire romain germanique
Capitale Geldern
Religion Christianisme
Histoire et événements
1079 Création du comté
1339 Érection en duché
1543 Intégration dans les Pays-Bas espagnols
Comtes
(1er) 1096-1129 Gérard Ier
(Der) 1326-1339 Renaud II
Ducs
(1er) 1339-1343 Renaud II
(Der) 1538-1543 Guillaume de Clèves

Entités précédentes :

Entités suivantes :

Le comté de Gueldre, devenu à la fin du XIIe siècle duché de Gueldre est un ancien duché du Saint-Empire romain germanique. Au début du XVIe siècle, il fut incorporé dans le Cercle de Bourgogne et se trouve actuellement dans les Pays-Bas.

Les principales villes sont Ruremonde, Zutphen, Nimègue et Tiel (Thiel).

Histoire[modifier | modifier le code]

Le Gueldre fut érigé en comté en 1079, puis en duché en 1339. Par mariage, il passe aux maison de Juliers (1371), puis d'Egmont (1423). Charles le Téméraire oblige le duc Adolphe à lui vendre le duché en 1471, mais Maximilien Ier de Habsbourg, gendre du Téméraire, rendra le Gueldre au fils d'Adolphe, Charles.

À la mort du duc Charles et en dépit des prétentions de sa sœur Philippe, épouse du duc de Lorraine René II, Charles Quint attribue le duché à Guillaume de Clèves, mais le reprend en 1543 et l'intègre dans les Pays-Bas espagnols.

Le duché de Gueldres est divisé en quatre quartiers. En 1579, les trois quartiers de la Betuwe (Nimègue), de la Veluwe (Arnhem) et le Comté de Zutphen (Zutphen) sont cédés aux Provinces-Unies tandis que le quatrième quartier, le haut quartier (Ruremonde) reste dans les Pays-Bas espagnols puis les Pays-Bas autrichiens.

Armoiries[modifier | modifier le code]

À l'époque où les nobles adoptèrent des armoiries, le comte Otton Ier porta : d'or aux trois quintefeuilles de gueules

Son petit-fils Otton II adopta en 1236 : d'azur semé de billettes d'or au lion de même.

En 1276, avec le mariage avec Ermengarde, duchesse de Limbourg, Renaud Ier de Gueldre ajouta une couronne et abandonna le semé de billettes, ce qui donna : d'azur au lion d'or armé, lampassé et couronné de gueules.

De 1379 à 1423, le duché de Gueldre fut uni au duché de Juliers, et les duc portèrent un parti des deux armes, ce qui donna : parti, en 1 d'azur au lion contourné couronné d'or, armé, lampassé et couronné de gueules, et en 2 d'or au lion de sable armé et lampassé de gueules. En 1423, les deux duchés furent séparés, suivant leur règles de succession propre, mais les ducs de Gueldre conservèrent la prétention au Juliers, ainsi que les armes composées.

Sources[modifier | modifier le code]

  • Josef Smets, De l'eau et des hommes dans le Rhin Inférieur du siècle des Lumières à la pré-industrialisation. In: FRANCIA 21/2 (1994), p. 95-127
  • Josef Smets, Le règne d'une élite : la noblesse gueldrienne au 18e siècle. In: FRANCIA 24/2 (1997), p. 29-72

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :