Amélie de Courlande

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Marie-Amélie de Courlande

Marie Anne Amélie de Courlande, fille de Jacob Kettler, duc de Courlande et de Sémigalie et de Louise-Charlotte de Brandebourg, née au château de Mitau le 12 juin 1653 et décédée à Weilmünster le 16 juin 1711, fut l'épouse du landgrave Charles Ier de Hesse-Cassel.

Entre Prusse et Empire[modifier | modifier le code]

Nièce de l'Électeur de Frédéric-Guillaume Ier de Brandebourg dit le « Grand Électeur » et décrite comme une jeune fille noble, charitable, pieuse et modeste, elle fut choisie par sa tante, Hedwige-Sophie de Brandebourg, régente de Hesse-Cassel pour être fiancée en 1670 à son cousin, le Landgrave Guillaume VII de Hesse-Cassel.

Le jeune landgrave mourut la même année à Paris pendant son grand Tour laissant le trône à son frère Charles Ier de Hesse-Cassel qui en même temps hérita de la régence de sa mère (jusqu'en 1675) et de la fiancée.

Le mariage eut lieu le 21 mai 1673 à Cassel et, tandis que le landgrave rétablissait la prospérité de son pays dévasté par la Guerre de Trente ans puis la Guerre de Hollande en accueillant notamment les huguenots Français chassés de leur pays, la nouvelle landgravine donna naissance à 17 enfants :

Une femme exemplaire[modifier | modifier le code]

L'orangerie du parc Karlsaue à Cassel

Sa conduite irréprochable permit à la landgravine Amélie d'être un modèle pour ses enfants. Elle fut notamment très proche de sa fille la princesse d'Orange appelée à être régente après la mort prématurée de son mari puis de son fils et de sa belle-fille.

Associée à la création au bord de la Fulda du parc Karlsaue en 1696, elle hérita également en 1699 avec son fils Maximilien du Château de Sensentstein.

Le plus jeune frère de la Landgravine tomba au siège de Buda en 1686 et plusieurs de ses fils moururent pendant la Guerre de succession d'Espagne.

Son frère Frédéric II de Courlande mourut en 1698 laissant le trône à son fils Frédéric III âgé de six ans. Celui-ci épousa en 1710 Anna Ivanovna, fille du tsar Ivan V de Russie mais mourut étrangement au début de l'année suivante. La noblesse confia alors le pouvoir non au dernier frère survivant d'Amélie Ferdinand qui avait assumé la régence pendant la minorité du jeune duc mais à l'ambitieuse Anna Ivanovna, annonçant la fin du règne et de la dynastie des Kettler.

La landgravine Amélie mourut quelques mois plus tard à l'âge de 58 ans, son corps repose dans l'église Saint Martin de Cassel. Le landgrave Charles, qui lui survécut près de vingt ans, ne se remaria pas.

Source[modifier | modifier le code]