PT-76

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
PT-76
Un PT-76 polonais de la 7e division d'infanterie de marine en 1971
Un PT-76 polonais de la 7e division d'infanterie de marine en 1971
Caractéristiques générales
Équipage 3
Longueur 6,91 m
Largeur 3,15 m
Hauteur 2,26 m
Masse au combat 15 tonnes
Armement
Armement principal canon de 76,2 mm
Armement secondaire mitrailleuse PKT de 7,62 mm
Mobilité
Moteur V6 diesel
Puissance 240 ch (177 kW)
Suspension barres de torsion
Vitesse sur route 44 km/h
Puissance massique 17 ch/tonne
Autonomie 260 km

Le char léger amphibie soviétique PT-76 est un des blindés les plus répandus dans sa catégorie. Comme le M113 américain et l'AMX-13 français, son châssis a servi de base à plusieurs autres engins militaires.

Présentation[modifier | modifier le code]

La production du PT-76 a débuté en 1953. Le char a été sensiblement modifié en 1959, donnant naissance au PT-76B. 7 000 PT-76 ont été fabriqués jusqu'en 1963, dont 2 000 exportés.

Équipage[modifier | modifier le code]

Ce char est servi par trois hommes : 1 conducteur, 1 tireur et 1 chef de char.

Pays utilisateurs (anciens et actuels)[modifier | modifier le code]

Les militaires des nations suivantes utilisaient et/ou utilisent encore des PT-76 : Afghanistan, Bénin, Cambodge, Corée du Nord, Congo[Lequel ?], Croatie, Cuba, Guinée, Guinée-Bissau, Indonésie, Irak, Madagascar, Mali, Nicaragua, Laos, Russie, Ouganda, URSS, Vietnam, Yougoslavie, et Zambie.

Conflits[modifier | modifier le code]

Au XXe siècle, le PT-76 a connu en autre :

Les djihadistes en guerre contre le Mali, la France et d'autres pays d'Afrique dans le conflit malien de 2012-2013 sont également soupçonnés de posséder quelques PT-76 capturé sur l'armée malienne.

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]