Implementation Force

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Implementation Force
Insigne de l'IFOR
Insigne de l'IFOR

Période 1995 – 1997
Allégeance Flag of NATO.svg OTAN
Type Force multinationale
Rôle Maintien de la paix en Bosnie-Herzégovine
Effectif 55 000 personnes
Médaille de l'OTAN pour les personnels ayant servi dans l'ex-Yougoslavie.

L’IFOR (de l'anglais Implementation Force) a été une force opérationnelle de l'OTAN qui était chargée du maintien de la paix en Bosnie-Herzégovine et avait succédé à la FORPRONU, le 20 décembre 1995, après les accords de Dayton. Elle a été remplacée par la SFOR le 21 décembre 1996.

Explication[modifier | modifier le code]

Camp français de l'IFOR à Mostar, 1995

Le nom de baptême de l'opération était Joint Endeavour, soit "Effort concerté"[1].

Son effectif initialement prévu était de 60 000 militaires mais cette force aura un maximum de 55 000 personnels provenant de 32 nations (15 de l'OTAN et 17 non-OTAN); 80 000 en comptant les soutiens installés dans d'autres pays d'Europe.

Parmi les formations engagés se trouve la 1re division blindée des États-Unis (13 000 des 18 000 militaires de la Task Force Eagle avec 100 chars M1, 250 véhicules de combat d'infanterie et 50 AH-64 Apache)[2],[3], et la 3e division de l'Armée de terre britannique (alors 3 (UK) Armoured Division) intégrant une brigade d'un millier de soldats canadiens comportant elle-même un groupement de l'armée tchèque; des unités du 13e régiment de dragons parachutistes français participe également à l'opération[4].

Suite[modifier | modifier le code]

Soldats finlandais surveillant la zone de la réunion de la Joint Civilian Commission, mars 1996

La SFOR dépendant également de l'OTAN la remplace et reprendra une partie des unités sur place mais avec seulement au départ 31 000 personnels à sa création en décembre 1997, avec un effectif en baisse régulière avec 18 000 personnels en mars 2002[5]. Le 2 décembre 2004, l'EUFOR Althea de l'Union européenne succède à celle-ci.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://archives.lesoir.be/l-operation-effort-concerte-de-l-otan-est-prete_t-19951128-Z0ACC4.html
  2. (en) 93056: Bosnia: U.S. Military Operations, Congressional Research Service, 16 décembre 1996
  3. SUBJECT: ARMY SUPERIOR UNIT AWARD FOR TASK FORCE EAGLE, janvier 1999
  4. Lieutenant-colonel Robert S. Williams, MSM, CD et le major Jim D. Godefroy, CD, « L'évolution du soutien du renseignement au sein de l'IFORL », sur http://www.army.forces.gc.ca/caj,‎ hiver 2006 (consulté le 1er novembre 2009)
  5. Edmund Jan Osmańczyk, Anthony Mango, Encyclopedia of the United Nations and international agreements, New York, 2003, (ISBN 0415939216)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :