Culture de l'Ukraine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Danse traditionnelle Ukrainienne par la troupe Virsky.
Le groupe des écrivains ukrainiens.

L’Ukraine est un pays avec une identité nationale bien définie, avec dans le même temps de multiples groupes ethniques apportant leurs propres cultures au pays. Environ trois quarts de la population est d'origine ukrainienne, tandis qu'environ 20 % est d’origine russe. Le reste de la population est composé de minorités : Bélarusses, Moldaves, Tatars de Crimée, Bulgares, Hongrois, Roumains, Polonais, Grecs, Roms ou Hutsules, etc.

Religion[modifier | modifier le code]

Les deux grandes religions du pays sont l'orthodoxie et l'Église catholique orientale. Les protestants et juifs sont aussi représentés. L'Église Orthodoxe est la religion la plus pratiquée dans le pays.

Religions en Ukraine.
Carte des religions en Ukraine.
















Littérature[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Littérature ukrainienne.

Cinéma[modifier | modifier le code]

Principaux réalisateurs actifs en Ukraine en 1896-1955[modifier | modifier le code]

  • Petr Cardynin (1873-1934) : Boyard Orcha (1909), Le mariage (1909), Les âmes mortes (1909), Chirurgie (1909), Vadim (1910), La deuxième jeunesse (1910), La femme de demain (1914), Volupté (1915), Résurrection (1915), Le déluge (1915), Les ombres du péché (1915), La rose blanche (1916), L'Ukrasie (1925), Tarass Chevtchenko (1926), Un caprice de Catherine II (1927), Derrière les murs du couvent (1928)
  • Alexandre Dovjenko (1894-1956)
  • Vladimir Gardin (1877-1965, plutôt russe) : Les clefs du bonheur (1913), Anna Karénine (1914), L'exploit du cosaque Kouzma Krioutchkov (1914), Le masque de la mort (1914), Enver-Pacha, le traître de la Turquie (1914), Les spectres (1914), Les bas-fonds de St-Pétersbourg (1915), Les millions de Privalov (1915), Guerre et paix (1915), Une nichée de gentilshommes (1915), La pensée (1916), La fille de la rue (1916), Le pouvoir de la terre (1916), Le nègre blanc (1917), Les fleurs sont fanées (1919), Le talon de fer (1919), La faucille et le marteau (1921), Faim... faim... faim... (1921), Un spectre hante l'Europe (1922), Le serrurier et le chancelier (1923), Le propriétaire (1923), L'ataman Khmel (1923), Ostap Bandoura (1924), La croix et le mauser (1925), Poète et tsar (1927), Kastous Kalinovki (1927), Quatre cents millions (1928), Le chant du printemps (1929)
  • Ivan Kavaleridze (1887-1978) : L'averse (1929), Koliivtchnina (1933), Prométhée (1935), Natalka-Poltavka (1936), Le Zaporogue sur le Danube (1937)
  • Arnold Kordjum (1890-1969) : Djalma (1928), Mirabeau (1929), Le vent des rapides (1930), La flamme de la montagne (1931), Le dernier port (1933), Azamat (1939)
  • Leonid Lukov (1909-1963) : L'écume (1930), Les pousses d'octobre (1931), Ma patrie : le komsomol (1931), Le puits de mine "L'italienne" (1931), Convoi n°... (1932), Jeunesse (1936), J'aime (1936), Une grande vie (1939), Ciné-recueil de guerre n°8 (1941), Une mère (1941), Alexandre Parkhomenko (1942), Deux camarades (1943), C'est arrivé au Donbass (1945), Une grande vie (1946), Le deuxième classe Alexandre Matrossov (1948), Les mineurs du Donbass (1950), Les barbares (1953), Vassa Jeleznova (1953), Il ne faut pas l'oublier (1954), Vers le nouveau rivage (1954), Différents destins (1956), Oleko Dounditch (1958), Deux vies (1961)
  • Igor Savchenko (1906-1950)
  • Viktor Turin (1895-1945, russe)

Principaux réalisateurs actifs en Ukraine en 1955-1980[modifier | modifier le code]

  • Genrih Gabaj (1923-) : Le capitaine de la "Vieille Tortue" (1956), Le fourgon vert (1959), 49 jours (1962)
  • Samvel Gasparov (1938-)
  • Jurij Il'enko (1936-) : La nuit de la veille de la Saint-Jean (1968), L'oiseau blanc marqué de noir (1970), La montagne rouge (1972), Vivre et rêver (1974), La fête des pommes de terre grillées à la braise (1976)
  • Boris Ivchenko (1941-) : Annytchka (1968), Olessia (1970), Marina (1974), Sous la constellation des Gémeaux (1978)
  • Viktor Ivchenko (1912-1972) : La destinée de Marina (1953), Il était un gars (1956), Un événement extraordinaire (1958), Ivanna (1959), Le chant de la forêt ( 1961), Bonjour Gnat ! (1962), L'entraîneur des médailles d'argent (1963), La vipère (1965), Le dixième pas (1967), Le chemin du coeur (1970), Sophie Grouchko (1971)
  • Timofej Levcuk (1912-) : La flamme de la colère (1955), Ivan Franko (1956)...
  • Georgij Lysenko (1910-) : Si les pierres parlaient (1957), L'orage sur les champs (1958), L'avion part à 9 heures (1960), Nous deux, des hommes (1963), Vérification faite, il n'y a pas de mines (1965), Le jour de la victoire (1965), Les prisonniers de Bomon (1970), Le cercle blanc (1974), Le feu (1973)
  • Nikolaj Mashtchenko (1929-) : Ma joie (1961), Je veux croire (1965), Les commissaires (1969), Je viens avec toi (1971), Et l'acier fut trempé (1973)
  • Evgenij Matveev (1922-) : Le Tzigane (1967), Un roman par lettres (1969), L'amour de la terre (1974), Le destin (1977)
  • Leonid Osyka (1940-) : La croix de pierre (1968), Zakhar Berkout (1971), Septembre, mois d'angoisse (1975), La mer (1978)
  • Sergej Paradjanov (1924-1990, plutôt arménien ou géorgien)
  • Evgenij Serstobitov (1928-) : Iounga de la goélette Colomb (1963), Le conte de Maltchich-Kibaltchitch (1964), La Nébuleuse Andromède (1967), Le baiser de Tchanita (1974), Mutinerie sur l'Orion (1978)
  • Artur Vojteckij (1928-) : Né dans la tempête (1957), Le vaisseau volant (1960), Chemins et sentiers (1963), Avis aux citoyens et aux organisateurs (1966), Histoire de s'amuser (1968)

Musique[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Musique ukrainienne.

Peinture[modifier | modifier le code]

  • Voir liste de peintres ukrainiens dans «Catégorie:Peintre ukrainien»

Société et coutumes[modifier | modifier le code]

On peut encore voir dans certains villages des hommes pratiquer le baise-main.

Quelques règles à savoir :

  • ne jamais serrer la main sur le seuil de la porte et y offrir quelque chose: il faut être totalement à l'intérieur ;
  • ne jamais boire sous la table ;
  • ne jamais mettre une bouteille vide sur la table ;
  • ne jamais placer une fille célibataire au coin de la table ;
  • toujours rapporter un nombre impair de fleurs à la maison (un nombre pair est considéré comme néfaste) ;
  • ne jamais siffler à l'intérieur d'un bâtiment ou d'une voiture (les croyances veulent qu'en cas de sifflement dans ces endroits, la personne se trouvera sans argent très rapidement) ;
  • toujours saluer et dire au revoir lors d'une visite ;
  • seules les personnes se connaissant très bien se font la bise. Il est d'usage de serrer la main aux personnes que l'on connaît modérément.
  • toujours quitter ses chaussures avant d'entrer chez quelqu'un

Costume traditionnel[modifier | modifier le code]

Série de timbres de 2003 consacrée au costume national ukrainien

Cuisine[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Cuisine ukrainienne.

Notes[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Adriana Helbig, Oksana Buranbaeva et Vanja Mladineo, Culture and Customs of Ukraine, ABC-CLIO/Greenwood, 2008, 224 p. (ISBN 978-0-31334-364-3)