Église latine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L'Église latine (en latin : Ecclesia latina) est la composante de tradition occidentale de l'Église catholique romaine, la composante orientale étant constituée par les 22 Églises dites catholiques orientales.

Historique[modifier | modifier le code]

Les Quatre Docteurs de L'Église latine de Pier Francesco Sacchi, saint Augustin avec l'aigle, saint Grégoire le Grand avec le taureau, saint Jérôme avec l'ange, saint Ambroise avec le lion ailé.

L'Église latine est l'héritière directe de l'Église de Rome et des Églises rattachées au patriarcat romain. Au niveau territorial sa juridiction correspondait au domaine de l'Empire romain d'Occident. Les quatre autres patriarcats, Alexandrie, Antioche, Constantinople et Jérusalem, se partageant le territoire de l'Empire romain d'Orient. Fondée selon la tradition par l'apôtre Pierre, l'Église de Rome se voyait reconnaître une primauté d'honneur entre les patriarcats. Du fait du déplacement à Constantinople de la capitale de l'Empire, cette primauté fut rapidement contestée.

L'Église romaine a, dans un premier temps, célébré la liturgie en grec. Au cours du IIe siècle une tendance à la latinisation du culte chrétien se fait jour en Occident et se propage de l'Afrique du Nord jusqu'à Rome. Ce processus est considéré comme achevé à la fin du IVe siècle sous le Pape Damase. Par la suite, le latin a été la langue liturgique en Occident, même dans les pays non-latins nouvellement évangélisés, Angleterre, Irlande, Germanie et dans les provinces de l'Empire romain où le latin n'était pas la langue populaire.

Pour ces raisons linguistiques et du fait de son éloignement de Constantinople, l’Église latine participa peu aux conciles œcuméniques convoqués en Orient par les Empereurs ainsi qu'aux débats christologiques qui les motivaient, à l’exception toutefois de l'intervention remarquée du pape Léon le Grand par son Tome à Flavien dans le différend avec Eutychès.

Théologie[modifier | modifier le code]

Les Pères latins développèrent des réflexions théologiques originales qui, du fait de la langue utilisée, n'eurent que peu d'écho dans l’Orient grec.

Michael Pacher (1435-1498), Retable des Pères de l'Église : Jérôme, Augustin, Grégoire, Ambroise, vers 1480, huile sur bois (Pin des Alpes), 212 x 100 cm, Alte Pinakothek, Munich.

Rites[modifier | modifier le code]

Droit canon[modifier | modifier le code]

L’Église latine est régie par le Code de droit canonique de 1983.

Notes et références[modifier | modifier le code]


Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]