Église grecque-catholique ruthène

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Église ruthène.
Église grecque-catholique ruthène
Nom local Мукачівська Греко-Католицька єпархія
Union à Rome 1646 (Union d'Oujhorod)
Territoire primaire Ruthénie subcarpatique (Ukraine)

Etats-Unis

Rite byzantin
Population estimée 646 243 (2010)[1]

L'Église grecque-catholique ruthène est une des Églises catholiques orientales.

La majeure partie des fidèles de cette Église ayant émigré depuis leur région d'origine en Ruthénie sont aux États-Unis, dans la région de Pittsburgh.

Depuis 1969, l'Église aux États-Unis est une église métropolitaine de droit propre, et son chef porte, depuis 1977, le titre d'« archevêque métropolitain de Pittsburgh des Byzantins », avec résidence à Pittsburgh en Pennsylvanie (titulaire actuel : Mgr William Charles Skrula).

Un évêque réside en Ukraine avec le titre d'« évêque de Mukačeve des Ruthènes », avec résidence à Oujhorod en Transcarpathie / Ruthénie subcarpatique (Ukraine) (titulaire actuel : Mgr Milan Šašik, depuis le 12 novembre 2002[2]).

Un exarchat apostolique de l'Église grecque-catholique ruthène a été créé en 1993 en République tchèque.

Histoire[modifier | modifier le code]

Organisation[modifier | modifier le code]

Elle comprend cinq éparchies, dont quatre aux États-Unis et une en Europe. À cela s'ajoute un exarchat apostolique en République tchèque.

Métropole de Pittsburgh (une archéparchie et trois éparchies):

  • Archéparchie de Pittsburgh (établie en 1924) : 59 000 fidèles
  • Éparchie de Parme (1969) : 8 800 fidèles
  • Éparchie de Passaic (1963) : 17 700 fidèles
  • Éparchie de Phoenix (fondée en 1981 à Van Nuys, transférée en 2010) : 2 600 fidèles

Directement dépendant du Saint-Siège :

  • Éparchie de Mukachevo en Ukraine (1771) : 380 000 fidèles
  • Exarchat apostolique en République tchèque (1996) : 178 000 fidèles[1]

Relations avec les autres Églises[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) Ronald Roberson, « The Eastern Catholic Churches 2010 Statistics », sur Catholic Near East Welfare Association (Source : Annuario Pontificio)
  2. (uk) « Владика Мілан Шашік » (version du 27 septembre 2006 sur l'Internet Archive), sur site Мукачівська греко-католицька єпархія

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]