Culture de Cucuteni-Trypillia

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Culture de Cucuteni-Trypillia

Définition
Autres noms culture de Tripol'e
Lieu éponyme Cucuteni, 60 km à l'ouest de Iași (Moldavie)
Auteur Nicolae Beldiceanu (1885)
Caractéristiques
Répartition géographique Roumanie, Moldavie, Ukraine
Période Néolithique - chalcolithique ancien
Chronologie Ve millénaire av. J.-C. et IVe millénaire av. J.-C.
Type humain associé Homo sapiens sapiens
Tendance climatique Réchauffement sub-boréal
Signe particulier agglomérations proto-urbaines fortifiées
Description de cette image, également commentée ci-après

Domaine de la culture de Cucuteni-Trypillia

Objets typiques

céramique rubannée, statuettes anthropomorphes, débuts du travail du cuivre et de l'or

La culture de Cucuteni-Trypillia, en roumain culture de Cucuteni-Tripolia, en russe culture de Tripol'e (Триполье) et en ukrainien culture de Trypillia (Трипілля), était une culture néolithique des 5e et 4e millénaires avant notre ère, localisée autour du Dniestr, entre les Carpates et le Dniepr, où elle donna naissance dans la région de Tcherkassy dès 3700 av. J.-C. à des agglomérations proto-urbaines d'extension considérable pour l'époque :

  • Talianky, en Ukraine (région de Tcherkassy, district de Talne) au sud de Kiev, pouvait abriter 10 000 à 15 000 personnes sur 4,5 km2 dans 2 700 maisons, dont certaines avaient des dimensions impressionnantes, de 300 à 600 mètres de long. L'ensemble s'inscrivait dans une ellipse de 3,5 km sur 1,3 km, et toute l'organisation de la cité semblait fondée sur une maille ovoïde, jusqu'au dessin des rues et au contour des blocs de maisons. Le site était entouré d'une enceinte ovale aménagée de portes, le tissu urbain lui-même présentant, au moins par endroits, une organisation radiale dénotant d'une planification à grande échelle.
  • Maydanets, en Ukraine (région de Tcherkassy, district de Talne), qui pouvait abriter jusqu'à 10 000 personnes sur 2,5 km2. Les vues aériennes révèlent des fortifications et des rues bien tracées, selon un plan ovale de 1,5 km sur 1,1 km.
  • Dobrovody, en Ukraine (région de Tcherkassy, district d'Uman), de dimensions comparables à celles de Maydanets. Les vues aériennes révèlent également des fortifications et des rues bien tracées.
  • Sushkiva, en Ukraine (région de Tcherkassy, district d'Uman), d'une superficie d'un kilomètre carré[1].

Civilisation[modifier | modifier le code]

Reconstitution d'une habitation typique de la culture de Cucuteni-Trypillia.

Les grandes agglomérations proto-urbaines étaient fortifiées par la juxtaposition rapprochée, sur leurs limites, de bâtiments élevés sur deux à trois niveaux. Les établissements plus petits étaient temporaires, bâtis pour une durée d'environ trois quarts de siècle : la population était encore partiellement nomade, et changeait de site une fois les ressources locales épuisées. Les maisons étaient construites avec une charpente en bois taillée à l'aide de haches en pierre ou en cuivre, les murs étant construits en recouvrant des branchages avec de l'argile mélangé à du son, selon une technique qu'on rencontre encore de nos jours dans les steppes ukrainiennes. Les maisons avaient souvent deux niveaux, le rez-de-chaussée pour les tâches ménagères et l'étage pour le repos.

La céramique très particulière de Cucuteni-Trypillia est un trait caractéristique de cette culture. Elle présente un lien de parenté avec celle de la culture rubanée. Morphologiquement, les gens de Trypillia étaient majoritairement méditerranéens (dolichocéphales et graciles), avec une minorité d'individus de carrure plus robuste apparentés aux peuples des steppes, d'ailleurs plus nombreux dans les phases initiales de cette culture que dans ses phases terminales. Le type des steppes était davantage représenté chez les femmes, bien qu'elles fussent de stature plus petite que celles des steppes ; ceci pourrait être le signe d'un métissage entre les types humains des Balkans et ceux des steppes eurasiennes. On note dès le début du 4e millénaire la présence de céramique de tradition steppique sur des sites de la culture de Cucuteni-Trypillia, de facture bien plus grossière et incorporant des coquilles broyées. On a aussi des traces de l'infiltration de groupes de Seredniï Stih (en russe Sredni Stog), culture d'Ukraine orientale qui résulterait de l'absorption vers 4500 avant notre ère de la culture du Dniepr-Donets par des groupes à kourganes. En sens inverse, des objets en cuivre de Trypillia ont été retrouvés sur des sites de Seredniï Stih au-delà du Dniepr et même de Khvalynsk sur la Volga.

Galerie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. c'est-à-dire comparable (mais avec quinze siècles d'avance) à ce qu'était la cité d'Ur, à Sumer, à l'époque de Šulgi pendant la 3e dynastie d'Ur.

Articles liés[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Vasile Dumitrescu, Arta culturii Cucuteni (Art de la culture Cucuteni) éd. Meridiane, Bucarest, 1979.
  • Iaroslav Lebedynsky, Les Indo-européens - Faits, débats, solutions, Errance, Paris 2006