Coupe du monde de rugby à XV 2015

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Coupe du monde de rugby à XV 2015

Description de l'image  Rugby world cup 2015 logo.png.
Généralités
Sport Rugby à XV
Organisateur(s) IRB
Édition 8e
Lieu Drapeau : Angleterre Angleterre
Drapeau : Pays de Galles Pays de Galles
Date du 18 septembre au 31 octobre 2015
Participants 20
Matchs joués 48

Navigation

La Coupe du monde de rugby à XV 2015 aura lieu en Angleterre. Il s'agit de la 8e édition de cette compétition disputée tous les quatre ans depuis 1987. L'annonce du pays organisateur a lieu le 29 juillet 2009. Le Pays de Galles sera également impliqué, puisque certains matchs auront lieu à Cardiff.

Préparation de l’événement[modifier | modifier le code]

Candidatures[modifier | modifier le code]

Angleterre[modifier | modifier le code]

En septembre 2007 The Guardian affirme que la fédération anglaise de rugby à XV va déposer une candidature et que cette dernière aura de grandes chances de succès[1]. L'Angleterre est au même moment également sur les rangs pour organiser la Coupe du monde de football de 2018 et obtient celle des Jeux olympiques d'été de 2012. Organiser ainsi, dans un même pays, trois des plus grands évènements sportifs mondiaux en six ans peut sembler irréaliste, mais c'est pourtant elle qui remporte finalement la mise en juillet 2009[2]. Elle organise la compétition pour la deuxième fois après la Coupe du monde 1991.

Japon[modifier | modifier le code]

Le Japon était considéré comme un candidat très sérieux pour organiser la Coupe du monde 2015 dans la mesure où il n'avait été battu qu'au dernier tour par la Nouvelle-Zélande pour l'organisation de la Coupe du monde de rugby à XV 2011[3]. Une Coupe du monde au Japon permettrait au rugby de s'implanter en Asie. Le vrai problème concerne la faible popularité du rugby dans ce pays par rapport à l'Océanie, l'Afrique du Sud et l'Europe : l'International Rugby Board craint que certains matchs soient boudés par un public japonais indifférent et se jouent dans des stades vides[réf. nécessaire]. Le Japon présente toutes les garanties en matière d'infrastructures et d'organisation.

Le Japon, officiellement candidat depuis le 30 septembre 2008, s'est vu octroyer l'organisation de la Coupe du monde 2019 le jour où l'Angleterre obtenait la Coupe du monde 2015.

Italie[modifier | modifier le code]

L'Italie a officiellement déposé sa candidature[4] pour organiser la Coupe du monde de rugby à XV en 2015. Dans la mesure où l'Italie dispose d'infrastructures suffisantes pour accueillir une telle compétition, comme elle l'a déjà fait pour la Coupe du monde de football de 1990, et dans la mesure où elle dispose de grands stades en nombre suffisant, qu'il faudrait toutefois rénover.

Écosse[modifier | modifier le code]

La candidature écossaise a reçu un fort soutien de la part des politiciens (y compris Gordon Brown) et de la population écossaise. Cette nation est considérée comme l'option de la fiabilité grâce à l'expérience du Championnat du monde de rugby à XV des moins de 21 ans organisé en 2004. De nombreuses figures de l'IRB se dirent satisfaites de l'organisation écossaise[5]. Cependant, l'Écosse manque d'infrastructures pour accueillir seule une compétition de cette taille : la construction de nouveaux stades et l'agrandissement des sites existants seront un préalable. Une solution alternative consisterait à délocaliser l'organisation de certains matchs au Pays de Galles et en Irlande dans le cadre d'un Celtic Bid.

Argentine[modifier | modifier le code]

L'Argentine n'a pas officiellement fait acte de candidature. Cependant, la performance des Pumas lors de la Coupe du monde de rugby 2007 et le désir de l'IRB d'organiser la Coupe du monde sur un nouveau continent poussent l'Argentine à déclarer sa candidature. Il existe aussi l'argument du prestige : le Brésil ayant obtenu l'organisation de la Coupe du monde de football de 2014, une telle compétition permettrait à l'Argentine de se mettre en valeur à son tour.

Irlande[modifier | modifier le code]

L'Irlande a reconstruit son vieux stade de Lansdowne Road en le rebaptisant Aviva Stadium. Ce dernier pourrait accueillir le match d'ouverture et la finale. Cependant, tout comme l'Écosse, l'Irlande manque d'infrastructures pour organiser une compétition de cette importance. Elle devrait alors obtenir l'assistance du Pays de Galles et de l'Écosse dans le cadre d'un Celtic bid : ceci n'est possible que si l'Écosse accepte de passer son tour en faveur de sa cousine. Le 1er mai 2009, l'IRU annonce le retrait de sa candidature en raison du manque de soutien des autres nations britanniques (le Pays de Galles a finalement décidé de soutenir l'Angleterre, en échange de matchs à Cardiff).

Afrique du Sud[modifier | modifier le code]

En mai 2008, l'Afrique du Sud a fait connaître son intérêt pour l'organisation de la Coupe du monde de rugby en 2015. L'organisation de la Coupe du monde de football de 2010 permettra la rénovation ou la construction de stades qui seraient facilement réutilisables pour le rugby. Toutefois, la perspective d'une candidature aux Jeux olympiques de 2020 de Durban ou Le Cap pourrait freiner l'ardeur des pouvoirs publics. L'Afrique du Sud devra faire un choix, celui des Jeux olympiques en terre africaine pour la première fois de l'histoire ou une deuxième Coupe du monde de rugby sur son sol. Sa situation économique ne lui permet en effet pas de prétendre à l'organisation des 3 plus grands événements planétaires en l'espace de 10 ans.

Ballon officiel[modifier | modifier le code]

Le 2 septembre 2013, le ballon officiel de la compétition est présenté par l'IRB. Le fournisseur demeure l'équipementier Gilbert. Le ballon a été conçu en collaboration avec des joueurs de différentes nations pour améliorer à la fois son efficacité et son rendement, grâce à certains détails comme la couleur de l'ovale. En effet, le contraste de couleur à la pointe du ballon permettrait aux joueurs de mieux le voir et donc d'éviter les en-avants. Il faut signaler aussi l'apparition d'une mention publicitaire #RWC2015 [6] apposée sous le nom du fournisseur, preuve de l'importance prise par les médias sociaux comme Twitter ou Facebook depuis quelques années. Le ballon sera mis en vente le 23 septembre 2013 et devrait être utilisé à partir de 2014, permettant à tous les joueurs du monde de s'y familiariser.

Villes et stades[modifier | modifier le code]

Londres Londres Londres Cardiff
Twickenham
Capacité prévue : 82 000
Wembley
Capacité prévue : 90 000
Stade olympique
Capacité prévue : 80 000
Millennium Stadium
Capacité prévue : 74 500
Le stade de Twickenham. Le stade Wembley. Le stade olympique. Le Millennium Stadium de Cardiff.
Manchester Newcastle upon Tyne Leeds Leicester
City of Manchester Stadium
Capacité prévue : 47 726
St James' Park
Capacité prévue : 52 387
Elland Road
Capacité prévue : 39 460
King Power Stadium
Capacité prévue : 32 262
City of Manchester Stadium. Le stade St James' Park à Newcastle. Le stade Elland Road de Leeds. Le stade King Power Stadium.
Birmingham Gloucester Milton Keynes Brighton
Villa Park
Capacité prévue : 42 788
Kingsholm Stadium
Capacité prévue : 16 500
Stadium mk
Capacité prévue : 32 000
Falmer Stadium
Capacité prévue : 30 750
Villa Park. Le Kingsholm Stadium. Le Stadium mk. Le Falmer Stadium.
Exeter
Sandy Park
Capacité prévue : 10 000
Le Sandy Park.

Dans un premier temps il a été envisagé d'organiser des matchs au Old Trafford (Manchester), à l'Emirates Stadium (Londres) et au Anfield Road (Liverpool) mais finalement ils ne pourront pas accueillir les rencontres de la phase finale.

Qualifications[modifier | modifier le code]

L'Angleterre est qualifiée en qualité de pays organisateur. Toutes les équipes s'étant classées parmi les trois premières places de leur groupe lors de la Coupe du monde 2011 sont directement qualifiées.

Équipes qualifiées
Carte Europe (FIRA-AER)
Amérique du Sud (CONSUR)
Afrique (CAR)
Océanie (FORU)
Amérique du Nord, Antilles, Caraïbes (NACRA)
Asie (ARFU)
  • Drapeau : Japon Japon : 8e phase finale

Acteurs de la Coupe du monde[modifier | modifier le code]

Joueurs[modifier | modifier le code]

Effectifs des équipes participantes : Effectifs de la Coupe du monde de rugby à XV 2015.

Arbitres[modifier | modifier le code]

Cérémonie d'ouverture[modifier | modifier le code]

Phase finale[modifier | modifier le code]

Déroulement[modifier | modifier le code]

Premier tour[modifier | modifier le code]

Une victoire en phase de poules rapporte 4 points, un nul 2 points et une défaite 0 point. Une équipe qui marque au moins 4 essais est gratifiée d'un bonus offensif de 1 point, une équipe perdant par 7 points ou moins reçoit un bonus défensif de 1 point. À l'issue de la première phase, seuls les deux premiers de chaque poule sont qualifiés pour les quarts de finale. En cas d'égalité entre deux équipes, elles sont départagées en considérant le vainqueur du match les ayant opposées. Si l'égalité persiste, elles sont départagées en considérant successivement la différence de points, la différence d'essais, le nombre de points marqués, le nombre d'essais marqués et en dernier lieu le rang au classement IRB.

Tirage au sort[modifier | modifier le code]

Le tirage au sort a lieu le 3 décembre 2012. Les équipes sont réparties en cinq différents chapeaux de niveau. La répartition des douze équipes qualifiées d'office dans les trois premiers chapeaux est déterminée par leur position dans le classement IRB au 3 décembre. La tournée du mois de novembre revêt donc une certaine importance parce qu'elle fige ce classement IRB de référence et définit les têtes de séries (chapeau 1)[7]. La répartition se fait comme suit[7] :

Le tirage au sort des poules est le suivant[8],[9] :

Poule A

Poule B

Poule C

Poule D

Poule A[modifier | modifier le code]

No  Pays Joués V N D BO BD PM PE Diff Pts
1 Drapeau : Australie Australie 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
2 Drapeau : Angleterre Angleterre 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
3 Drapeau : Pays de Galles Galles 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
4 Drapeau : Fidji Fidji 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
5 [[{{{nc}}}|{{{ns}}}]] 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0

Poule B[modifier | modifier le code]

No  Pays Joués V N D BO BD PM PE Diff Pts
1 Drapeau d'Afrique du Sud Afrique du Sud 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
2 Drapeau : Samoa Samoa 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
3 Drapeau : Écosse Écosse 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
4 Drapeau : Japon Japon 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
5 Drapeau : États-Unis États-Unis 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0

Poule C[modifier | modifier le code]

No  Pays Joués V N D BO BD PM PE Diff Pts
1 Drapeau : Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
2 Drapeau : Argentine Argentine 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
3 Drapeau : Tonga Tonga 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
4 Drapeau : Géorgie Géorgie 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
5 Drapeau : Namibie Namibie 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0

Poule D[modifier | modifier le code]

No  Pays Joués V N D BO BD PM PE Diff Pts
1 Drapeau : France France 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
2 Drapeau : Irlande Irlande 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
3 Drapeau : Italie Italie 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
4 Drapeau : Canada Canada 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
5 Drapeau : Roumanie Roumanie 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0

Phase à élimination directe[modifier | modifier le code]

Il n'y aura pas de tirage au sort pour déterminer les affiches de la phase à élimination directe[9].

Quarts de finale Demi-finales Finale
 le 17 octobre au Twickenham, Londres      le 24 octobre au Twickenham, Londres      le 31 octobre au Twickenham, Londres
 1er Poule B  
 2e Poule A    
   
 le 17 octobre au Millennium Stadium, Cardiff
       
 1er Poule C  
 2e Poule D    
   
 le 18 octobre au Twickenham, Londres
     
 1er Poule A  
 le 25 octobre au Twickenham, Londres
 2e Poule B    
   
 le 18 octobre au Millennium Stadium, Cardiff Troisième place
       
 1er Poule D    le 30 octobre au Stade olympique, Londres
 2e Poule C        
   

Quarts de finale[modifier | modifier le code]

Demi-finales[modifier | modifier le code]

Match pour la 3e place[modifier | modifier le code]

Finale[modifier | modifier le code]

Statistiques[modifier | modifier le code]

Meilleurs marqueurs d'essais[modifier | modifier le code]

Rang Joueur Pays Essais
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-

Meilleurs réalisateurs[modifier | modifier le code]

Rang Joueur Équipe Points Essais Transf. Pén. Drops
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Paul Rees, « England can bank on 2015 cup as board pushes for profit », sur www.guardian.co.uk, The Guardian,‎ 1er septembre 2007 (consulté le 1er novembre 2007)
  2. B. R. et Émilie Dudon, « L'Angleterre puis le Japon », sur www.rugbyrama.fr, Midi olympique,‎ 29 juillet 2009 (consulté le 29 juillet 2009)
  3. (en) « Japan declares bid to host 2015 Rugby World Cup », sur www.mg.co.za, Mail&Guardian,‎ 17 novembre 2006 (consulté le 1er novembre 2007)
  4. (en) « Italy and Japan enter RWC bid », sur Planet Rugby,‎ 8 Mai 2009 (consulté le 23 Juin 2009)
  5. (en) Alastair Jamieson, « Big boost to Rugby World Cup bid hopes », sur The Scotsman,‎ 5 juillet 2004 (consulté le 1er novembre 2007)
  6. http://sportbuzzbusiness.fr/rugby/le-hashtag-rwc2015-saffiche-sur-le-ballon-de-la-coupe-du-monde-de-rugby-2015-33136
  7. a et b Bertrand Lagacherie, « Tête de série, mais… », sur www.lequipe.fr, L'Équipe,‎ 3 décembre 2012 (consulté le 3 décembre 2012)
  8. Stéphane Moccozet, « Coupe du Monde de Rugby 2015, la France avec l'Irlande et l'Italie », sur auvergne.france3.fr, France Télévisions,‎ 3 décembre 2012 (consulté le 4 décembre 2012)
  9. a et b « L'Angleterre ouvrira sa Coupe du monde le 18 septembre 2015 à Twickenham », sur rugbyrama.fr,‎ 2 mai 2013

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]