Exeter

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Exeter (homonymie).
Exeter
Gauche, au-dessus : la Cathédrale. Gauche, au centre : Iron Bridge. Gauche, au-dessous : Cathedral Close. Droite, au-dessus : Tour horloge. Droite, au-dessous : l'hôtel du Comté de Devon.
Gauche, au-dessus : la Cathédrale. Gauche, au centre : Iron Bridge. Gauche, au-dessous : Cathedral Close. Droite, au-dessus : Tour horloge. Droite, au-dessous : l'hôtel du Comté de Devon.
Administration
Pays Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Nation Drapeau de l'Angleterre Angleterre
Comté Devon
Maire Paul Smith
Code postal EX1-6
Démographie
Population 122 400 hab. (2007)
Densité 2 603 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 43′ 00″ N 3° 31′ 00″ O / 50.716667, -3.516667 ()50° 43′ 00″ Nord 3° 31′ 00″ Ouest / 50.716667, -3.516667 ()  
Superficie 4 703 ha = 47,03 km2
Divers
Devise Semper fidelis
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Royaume-Uni

Voir la carte administrative du Royaume-Uni
City locator 14.svg
Exeter

Géolocalisation sur la carte : Royaume-Uni

Voir la carte topographique du Royaume-Uni
City locator 14.svg
Exeter
Liens
Site web http://www.exeter.gov.uk/

Exeter est le chef-lieu du comté de Devon, Angleterre, Royaume-Uni. La ville est située au nord-est de Plymouth. Sa population est de 115 000 habitants. Connue pour son ancienne cathédrale et ses ports des XIIe et XIVe siècles, Exeter possède le statut de cité.

Géographie[modifier | modifier le code]

Exeter se trouve sur les rives fleuve Exe et en bordure de la Manche. Jusqu'à 1876, le diocèse d'Exeter contenait les comtés de Devon et Cornwall (depuis 1876 Cornwall constitue le diocèse de Truro). L'autoroute M5Bristol et Birmingham) se termine à Exeter.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le nom Exeter vient du latin Isca Dumnoniorum, ce qui suggère qu'Exeter fut à l'origine un oppidum celtique avant la fondation de la ville romaine. Il existe des vestiges de thermes romains près de la cathédrale. Exeter fut l'extrémité sud de la Fosse Way, une voie romaine qui relie Lincoln (Lindum), Bath (Aquae Sulis), Cirencester (Corinium) et Leicester (Ratae Coritanorum).

Isca Dumnoniorum fut la bastide romaine à l'extrême sud-ouest de l'Angleterre. La muraille romaine d’origine subsiste en certains endroits, mais ce qui en reste aujourd'hui fut en grande partie érigé sur l'ordre d'Alfred le Grand pour protéger l'Ouest de son royaume des attaques vikings en 876.

Les Vikings assiégèrent la ville en 876 et 894 mais furent vaincus par le roi Alfred. La ville fut suffisamment rebâtie pour que le siège épiscopal puisse être, en 1050, transféré de Crediton à Exeter.

En 1068, la ville fut finalement prise par Guillaume le Conquérant, auquel plus tard elle s'opposa. Après un siège de dix-huit jours, elle se soumit, mais une clause de l'accord de capitulation garantissait que les nobles seraient reconfirmés dans leurs positions si un château était construit.

En 1136, au début de l'anarchie, le château de Rougemont, commandé par Baudouin de Reviers se soulève contre le roi Étienne d'Angleterre. Reviers se soumet après un siège de trois mois car les livraisons importantes de vin dans la garnison qu'ils utilisaient pour boire, cuire au four et pour éteindre les incendies allumés par les assiégeants, étaient épuisés.

La ville organise un marché hebdomadaire au profit de ses citoyens à partir d'au moins 1213, et, en 1281, Exeter est la seule ville dans le sud-ouest à avoir trois jours de marché par semaine. Il existe aussi des traces écrites de l'organisation de sept foires annuelles, dont la plus ancienne date de 1130, et qui toutes ont continué au moins jusqu'au début du XVIe siècle.

En 1537, la ville a été promue County corporate. En 1549, la ville résiste à un siège d'un mois lors de la Prayer Book Rebellion. La Maison-Dieu avec la chapelle est fondée en mars 1591 et terminé en 1594. Elles peuvent encore être vues aujourd'hui dans la rue qui porte le nom de Livery Dole.

La devise de la ville, Semper Fidelis, est traditionnellement considérée comme ayant été suggérée par Élisabeth Ire d'Angleterre, en reconnaissance de la contribution de la ville en navires pour aider à vaincre l'armada espagnole en 1588 ; cependant sa première utilisation attestée remonte à 1660.

Exeter fut d'abord une ville alliée du Parlement dans la guerre civile anglaise, mais elle fut capturée par les royalistes, le 4 septembre 1643 et est restée sous leur contrôle vers la fin de la guerre, étant l'une des dernières villes royaliste à tomber entre les mains du Parlement. Durant cette période, Exeter est une ville économiquement puissante, avec le commerce de la laine. Cela est dû en partie à sa région environnante. Lorenzo Magalotti, visitant la ville quand il avait 26 ans, écrit que plus de trente mille personnes sont employées dans le comté de Devon, dans le commerce de la laine et les industries du tissu. Les marchandises sont vendues aux Antilles, en Espagne, en France et en Italie».

Après la révolution industrielle, Exeter perdit en importance, puisque la vapeur remplaçait l'énergie hydraulique comme source principale d'énergie. Aussi la ville d'Exeter, loin des mines de charbon, ne se développa-t-elle pas autant que les autres villes historiques.

Le premier chemin de fer à arriver à Exeter était le Bristol and Exeter Railway qui a ouvert une gare à St Davids à l'extrémité ouest de la ville en 1844. La South Devon Railway Company étend ensuite en ligne vers Plymouth, en ouvrant sa propre gare, près de l'extrémité inférieure de Fore Street.

En 1832, le choléra, qui sévissait dans toute l'Europe atteint Exeter. Le seul document connu de cette manifestation a été écrit par le Dr Thomas Shapter, l'un des médecins présents lors de l'épidémie.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, Exeter fut bombardée par la Luftwaffe en 1942, au cours de l'opération Baedeker Blitz. 160 000 m² de la cité furent détruits, dont plusieurs bâtiments historiques, et la cathédrale fut endommagée. Pendant les années 1950, on a rebâti la ville en essayant de préserver son héritage.

De nos jours, la ville est estimée comme étant deuxième d'Angleterre en ce qui concerne la richesse de son patrimoine architectural, après Bath.

Personnages célèbres[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Monuments religieux[modifier | modifier le code]

Façade de la cathédrale
  • La cathédrale d'Exeter est fondée en 1050, lorsque le siège de l'évêque est déplacé de Crediton (ville natale de saint Boniface) à Exeter.
  • Le prieuré Saint-Nicolas sur Mint Lane, vestige d'un monastère, plus tard utilisé comme une maison privée et maintenant un musée appartenant à la mairie.
  • Un certain nombre d'églises médiévales, y compris Sainte-Marie qui possède une horloge complexe.

Monuments profanes[modifier | modifier le code]

Le château de Rougemont
  • Les ruines du château de Rougemont, construit peu après la conquête normande. Le château était encore en usage comme une cour d'assises avant 2006, quand un nouveau tribunal de la Couronne a ouvert. Une plaque rappelle que, en 1685, Alice Molland, la dernière personne exécutée pour sorcellerie en Angleterre, a été emprisonné à Exeter. L'avenir du château est pour le moment incertain, mais des mesures sont en cours pour l'aménager peut-être en restaurant et en logement.
  • L'hôtel de ville, le plus ancien édifice municipal en Angleterre encore en usage.
  • La Guilde des Tisserands, un beau bâtiment ancien qui est toujours utilisé.
  • L'office des douanes dans le quartier attrayant du Quay, qui est le plus vieux bâtiment de brique qui subsiste dans la ville.
  • "La Maison qui bouge», un bâtiment de style Tudor du XIVe siècle, a obtenu son nom en 1961 quand il a été déplacé de son emplacement d'origine à l'angle de la rue Edmond pour qu'une nouvelle route soit construite à sa place. Pesant plus de vingt et une tonnes, il a été attaché et lentement déplacé de quelques centimètres à la fois à sa position actuelle.
  • Parliament Street dans le centre ville est l'une des rues les plus étroites au Royaume-Uni.

Monuments guerriers[modifier | modifier le code]

  • Des passages souterrains ont été fondé en 1400 afin d'apporter de l'eau de la rivière jusqu'à la ville d'Exeter

Démographie[modifier | modifier le code]

La ville s'est considérablement agrandie ces dernières années, avec une évolution de la population estimée à 119 600 habitants en 2006 (8 000 habitants de plus qu'au recensement de 2001). La décomposition ethnique est la suivante (estimation 2005)[1]:

Économie[modifier | modifier le code]

La ville offre des industries fortes et des services à une grande région. Le Met Office, le service national britannique de météorologie et l'un des plus importants au monde, a déménagé de Bracknell, dans le Berkshire à Exeter en 2004. Il est l'un des trois plus grands employeurs de la région (en collaboration avec l'Université d'Exeter et de Devon County Council).

Le centre-ville offre des services commerciaux importants. La rue Haute est principalement consacrée aux succursales de chaînes nationales.

Le 26 juin 2004, Exeter a reçu le statut de ville du commerce équitable.

Si elle est une destination touristique populaire, la ville n'est pas vraiment dominée par le tourisme, avec seulement 7 % de l'emploi qui en dépend, contre 13 % pour le Devon dans son ensemble.

Jumelages[modifier | modifier le code]

Source de traduction[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :