Château de Cardiff

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Château de Cardiff
Image illustrative de l'article Château de Cardiff
La façade
Nom local Cardiff castle
Période ou style Forteresse
Début construction 1091
Propriétaire initial Normands
Propriétaire actuel Cardiff_Council
Protection Grade I
Site web www.cardiffcastle.com/
Coordonnées 51° 28′ 56″ N 3° 10′ 52″ O / 51.482353, -3.18121951° 28′ 56″ Nord 3° 10′ 52″ Ouest / 51.482353, -3.181219  
Pays Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Nation constitutive Drapeau du Pays de Galles Pays de Galles
Ville Cardiff

Géolocalisation sur la carte : Pays de Galles

(Voir situation sur carte : Pays de Galles)
Château de Cardiff

Le château de Cardiff est un château gallois situé dans la ville homonyme. Il fut fondé par les Normands en 1091 sur les anciennes fondations d'un fort romain.

Son occupant le plus célèbre est Robert Courteheuse, qui y a été emprisonné sur ordre de son frère le roi Henri Ier d'Angleterre de 1106 à 1134. Scène de grandes batailles au cours des siècles, les Gallois l'ont récupéré en 1404, sous le règne de Owain Glyndŵr. En 1488, il passa à Jasper Tudor, premier duc de Bedford.

Au XIXe siècle, un nouveau château a été construit, dessiné par William Burges, architecte du comte de Bute, avec l'apparition d'un style victorien. Des années plus tard, le château fut cédé à la ville. Aujourd'hui, il est une attraction touristique de Cardiff.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le fort romain[modifier | modifier le code]

Il peut y avoir eu au moins deux forts romains sur le site. Le premier a probablement été construit environ -55 lors de la conquête des silures.

De la fin du IIe siècle au milieu du IIIe siècle, le lieu était occupé par des bâtiments municipaux dédiés à travailler les métaux.

Le château normand[modifier | modifier le code]

La tour fut construite sur une colline où était le castrum romain. Elle a conservé le réservoir, construit vers 1091, par Robert FitzHamon, seigneur de Gloucester et conquérant du royaume de Glamorgan.

Après l'échec de sa tentative pour arracher l'Angleterre à son frère Henri Ier, Robert II de Normandie, duc de Normandie et fils aîné de Guillaume le Conquérant, y fut emprisonné jusqu'à sa mort en 1134.

Le château, reconstruit en pierre, était un bastion important des seigneurs des dynasties de Clare et de Despenser, des comtes de Warwick, de Richard Plantagenêt par son mariage avec la famille Neville, et de la famille Herbert, comtes de Pembroke.

Au XVIIIe siècle, le château devient la propriété de John Stuart, troisième comte de Bute, un grand propriétaire terrien. Ses héritiers ont développé les quais ce qui a transformé Cardiff, qui est passé d'un village de pêcheurs à un port important au cours du XIXe siècle.

Source[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :