Yannick Nyanga

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Nyanga.

Yannick Nyanga

Description de l'image  Yannick Nyanga 2 2013.jpg.
Fiche d'identité
Naissance 19 décembre 1983 (30 ans)[1]
à Kinshasa[1] (République démocratique du Congo)
Taille 1,87 m (6 2)[1]
Surnom(s) La Gazelle
Position Troisième ligne aile
Carrière en junior
Période Équipe  
RO agathois
AS Béziers
Carrière en senior
Période Équipe M (Pts)a
2002-2005
2005-
AS Béziers
Stade toulousain
57 (35)[2]
155 (75)[2]
Carrière en équipe nationale
Période Équipe M (Pts)b
2004- Drapeau : France France 39 (25)

a Compétitions nationales et continentales officielles uniquement.
b Matchs officiels uniquement.
Dernière mise à jour le 25 juin 2014.

Yannick Nyanga Kabasele, né le 19 décembre 1983 à Kinshasa (République démocratique du Congo), est un joueur de rugby à XV et à sept français. Il joue en équipe de France et évolue au poste de troisième ligne aile au sein de l'effectif du Stade toulousain.

Biographie[modifier | modifier le code]

En club[modifier | modifier le code]

Il débute sa carrière professionnelle à Béziers. A 21 ans, il est déjà capitaine d'une équipe qui joue alors les phases finales du championnat de France.

Depuis 2005, il fait partie du Stade toulousain. Il remporte le tournoi des 6 nations en 2006 avec le XV de France, puis dispute la coupe du monde 2007 avec l'équipe de France. Lors de la saison 2008-2009, il participe à 32 matchs, dont tous ceux que le club disputera en H-cup[1]. En octobre 2009, il se blesse gravement au genou lors d'un match de poule de la H-Cup opposant les Harlequins au Stade toulousain[3]. Il effectue son retour en juillet 2010 en match de préparation contre le Stade rochelais après 9 mois d'absence[4]. En quart de finale de H-Cup, en avril 2011, il inscrit un essai en contre face au Biarritz olympique dans les derniers instants des prolongations[5]; cet essai assure la qualification du Stade toulousain[Note 1]. Non-retenu pour la coupe du monde 2011, il est capitaine du Stade Toulousain pour certains matchs de début de saison. Suite à ses bonnes performances, il fait partie du premier groupe de 30 joueurs retenus par le staff de l'équipe de France pour le tournoi des Six Nations 2012. Après 5 ans sans porter le maillot tricolore il est sélectionné pour les Test-Match du mois de novembre 2012.

En équipe nationale[modifier | modifier le code]

Il a honoré sa première cape internationale en équipe de France le 3 juillet 2004 contre l'équipe des États-Unis.

Il a participé aux tournées aux États-Unis et au Canada en 2004 et en Afrique du Sud et en Australie en 2005.

Yannick Nyanga retrouve l'équipe de France le 10 novembre 2012 face à l'Australie (victoire 33-6) après plus de 5 ans d'absence signant une belle prestation. Cette sélection couronne le retour au plus haut niveau de ce joueur infatigable gratteur dans les rucks, dynamique et habile ballon en main. Le grand oublié de l'ère Lièvremont, qui a vécu une douloureuse blessure au genou en 2009, n'a pu retenir ses émotions pendant les hymnes, pleurant de chaudes larmes, souvenir de ses années de galère et de sa fierté de porter à nouveau le maillot des Bleus.

Face à l'Angleterre lors du Tournoi des Six Nations 2014, il signe l'un de ses matches les plus aboutis en équipe de France. Il est notamment impliqué sur les trois essais français dont le 2e d'Huget qui part d'un turnover : il permet par un plaquage offensif de récupérer la balle avant de fixer la défense et écarter le ballon vers Matthieu Bastareaud qui combine ensuite avec la ligne de trois quarts[6],[7].

Palmarès[modifier | modifier le code]

En club[modifier | modifier le code]

En équipe nationale[modifier | modifier le code]

  • 39 sélections
  • 5 essais
  • Vainqueur du tournoi des six nations : 2006

Coupe du monde[modifier | modifier le code]

Édition Rang Résultats France Résultats Y.Nyanga Matchs Y.Nyanga
France 2007 Quatrième 4 v, 0 n, 3 d 3 v, 0 n, 1 d 4/7

Légende : v = victoire ; n = match nul ; d = défaite.

Statistiques en équipe nationale[modifier | modifier le code]

(mise à jour au 24 juin 2014)

Style de jeu[modifier | modifier le code]

Le site officiel du stade toulousain le décrit comme « véloce et agile, ce joueur d'origine congolaise est de surcroît un formidable plaqueur et un redoutable "gratteur" de ballons »[1].

Anecdotes[modifier | modifier le code]

Il apparaît dans la publicité du jeu Crysis 3 en représentant Prophet, le héros de la série[8].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Le stade, à ce moment-là, était qualifié au nombre d'essais marqués.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d et e « Yannick NYANGA - la fiche du joueur en détail », sur stadetoulousain.fr (consulté le 21 novembre 2013)
  2. a et b « Yannick Nyanga », sur www.itsrugby.fr (consulté le 13 octobre 2011)
  3. « Nyanga out cinq mois », sur www.rugbyrama.fr
  4. « Nyanga: je suis confiant », sur www.rugbyrama.fr
  5. « Nyanga qualifie Toulouse », sur letelegramme.com
  6. Bertrand Lagacherie, « Nyanga et les valeurs », sur lequipe.fr (consulté en 18 février 2014)
  7. (en) Tom Hamilton, « Lightning strikes twice for England », sur espnscrum.com (consulté en 18 février 2014)
  8. « Le Make-up de Yannick Nyanga », sur www.lerugbynistere.fr (consulté le 18 fevrier 2013)

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]