Nigel Owens

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Nigel Owens
Nigel Owens
Nigel Owens
Fiche d’identité
Nationalité Drapeau du Pays de Galles Pays de Galles
Grade International
Naissance (42 ans)
à Mynyddcerrig
Sport Rugby à XV
Désignations intracontinentales *
Années Compétition
 ? Tournoi des Six Nations
2005- Coupe d'Europe
Désignations internationales **
Années Compétition
2007 Coupe du monde
2011 Coupe du monde
* Compétitions intracontinentales de clubs.
** Compétition internationale d'équipes nationales.

Nigel Owens est un arbitre professionnel de rugby à XV, né le dans le village de Mynyddcerrig, près de Llanelli. Sa langue maternelle est le gallois.

Il devient professionnel en 2001. Depuis cette année, Owens a arbitré une trentaine de matchs de Coupe d'Europe, dont la finale du Challenge européen entre l'ASM Clermont Auvergne et Bath Rugby, le et la finale de la H-cup le entre le Munster et le Stade toulousain.

Owens fait ses débuts en tests internationaux en 2005 à l'occasion d'une rencontre entre l'Irlande et le Japon à Osaka. Son premier match du Tournoi des Six Nations fut Angleterre-Italie le .

Owens a officié lors du Tri-nations pour la première fois le à Auckland (Nouvelle-Zélande-Australie).

Il a fait ses débuts en phase finale de Coupe du monde le à Lyon (Argentine-Géorgie). Il a arbitré 3 matchs de la compétition (Argentine-Géorgie, Écosse-Roumanie et Australie-Fidji) et il était le seul arbitre gallois à officier.

Il fait partie des dix arbitres retenus pour la Coupe du monde 2011 en Nouvelle-Zélande, officiant lors de Nouvelle-Zélande-Japon et Australie-États-Unis en poules, puis dans le quart de finale Nouvelle-Zélande-Argentine.

Lors du Four Nations 2013, il est salué après une performance remarquable lors du match entre l'Afrique du Sud et la Nouvelle-Zélande. Lui même déclare qu'il s'agit du « plus beau match qu'il lui ait été donné d'arbitrer »[1].

À la fin du mois d'octobre 2013, Nigel Owens arbitre son centième match de Celtic League entre les Ospreys et les Dragons, ce qui fait de lui le premier arbitre à franchir ce cap. Il est également l'arbitre gallois le plus capé depuis juin 2013[2].

En mai 2007, il révèle son homosexualité lors d'une interview pour le journal Wales on Sunday[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Nigel Owens tickled by "match of the century" reffing praise », Wales Online
  2. « Nigel Owens, centième », Esprit de la Règle
  3. (en) Nathan Bevan, « Ref's gay torment », sur www.walesonline.co.uk, Wales on Sunday,‎ 20 mai 2007 (consulté le 17 avril 2009)

Liens externes[modifier | modifier le code]