Bryan Habana

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Bryan Habana

alt=Description de l'image Bryan Habana.jpg.
Fiche d'identité
Nom complet Bryan Gary Habana
Naissance 12 juin 1983 (31 ans)
à Benoni (Drapeau de l'Afrique du Sud Afrique du Sud)
Taille 1,8 m (5 11)
Position ailier, centre
Carrière en senior
Période Équipe M (Pts)a
2002-2005
2005-2009
2005-2009
2009-2012
2009-2013
2013-
Golden Lions
Blue Bulls
Bulls
Western Province
Stormers
Toulon
21 (15)
14 (15)
61 (185)
6 (10)
57 (95)
2 (5)
Carrière en équipe nationale
Période Équipe M (Pts)b
2004- Drapeau d'Afrique du Sud Afrique du Sud 99 (280)

a Compétitions nationales et continentales officielles uniquement.
b Matchs officiels uniquement.
Dernière mise à jour le 1er septembre 2014.

Bryan Gary Habana, né le 12 juin 1983 à Benoni, est un joueur de rugby international sud-africain évoluant au poste d'ailier. Champion du monde en 2007 avec les Springboks, il obtient la même année le titre de meilleur joueur du monde IRB. Il est considéré comme l'un des meilleurs ailiers au monde, de par sa pointe de vitesse et sa puissance. Il évolue actuellement au RC Toulon.

Biographie[modifier | modifier le code]

Joueur assis sur une barrière, tenant une coupe en main. Il est entouré d'autres joueurs et personnes.
Habana paradant avec la coupe du monde.

Bryan Habana joue d'abord demi de mêlée. L'entraîneur des Golden Lions le déplace au poste de centre, mais c'est au poste d'ailier que ce jeune métis s'impose et brille.

Il fait ses premiers pas internationaux au rugby à sept en participant aux IRB World Sevens Series en 2003-2004. Il connaît également des sélections chez les moins de 21 ans en 2004. Et il brille tellement qu'à moins de 21 ans, il débute chez les Springboks contre l'équipe d'Angleterre en novembre de la même année. Rentré en cours de match, il inscrit un essai pour son premier match[1]. Il inscrit ensuite deux essais lors du test suivant face à l'Écosse[2]. Il réalise une brillante saison 2005, devenant la nouvelle vedette du rugby sud-africain. Il marque de nombreux essais en contre grâce à une très grande vitesse, crédité d'un temps de 10 s 40[3], et un sens de l'anticipation qui en fait l'un des ailiers les plus rapides au monde et les plus redoutables, par ses crochets et feintes.

2007 est une grande année. Bryan Habana participe à la bonne saison des Bulls en Super 14, compétition qu'ils remportent après avoir commencé lentement pour finir en trombe. Ils affrontent en finale d'autres Sud-africains, les Sharks. Bryan Habana inscrit un essai à la 82e minute, essai transformé par Derick Hougaard pour donner la victoire aux Bulls sur le score de 19 à 18[4]. Il finit le tournoi deuxième meilleur réalisateur des Bulls avec huit essais. Pour le premier match de la Coupe du monde de rugby à XV 2007, il inscrit quatre essais. Lors du quatrième et dernier match de poule, il inscrit deux nouveaux essais. Le 14 octobre 2007, lors de la demi-finale opposant l'Afrique du Sud à l'Argentine, il inscrit deux essais, égalant ainsi le record d'essais inscrits en une seule Coupe du Monde (huit), record détenu par Jonah Lomu. Les Springboks remportent le deuxième titre mondial de leur histoire. Ils s'imposent face à l'Angleterre au Stade de France : 15-6. Au lendemain de cette victoire des Springboks, il est sacré meilleur joueur mondial de l'année 2007 par l'International Rugby Board (IRB)[5].

Au 20 octobre 2007, le nombre de sélections de Bryan Habana pour les Springboks est de 35 matchs et il a déjà inscrit 30 essais. Avec un ratio de 0,85 essai par match, c'est la meilleure performance d'un Springbok, juste devant le Danie Gerber qui a réussi 0,79 essai par match dans les années 1980-1992. Au 1er septembre 2009, son total de sélection est désormais de 52 matchs, avec 35 essais. Il n'est alors plus qu'à trois unités du record sud-africain détenu par Joost van der Westhuizen (38). Après avoir égalisé ce record lors d'une victoire 55 à 17 face à l'Italie[6], il joue ensuite onze tests sans parvenir à inscrire un essai.

Le record est battu le 22 septembre 2011 à la suite de la victoire de l'Afrique du Sud face à la Namibie (87-00) lors de la Coupe du monde 2011 en Nouvelle-Zélande, où il inscrit un essai et passe donc à 39 réalisations, soit une de plus que son prédécesseur Joost van der Westhuizen[7],[8]. Il inscrit deux essais dans cette compétition où les Springboks sont éliminés en quart de finale par l'Australie sur le score de 11 à 9.

Le 11 janvier 2013, il confirme son arrivée au Rugby club toulonnais à partir de la saison 2013-2014 pour une durée de 3 ans[9]. En juin, lors d'une rencontre face aux Samoas, il devient le sixème joueur à inscrire au moins cinquante essais en test match, après les Japonais Daisuke Ohata et Hirotoki Onozawa, l'Australien David Campese, le Gallois Shane Williams et l'Anglais Rory Underwood[10].

Il profite de la pause internationale après la deuxième journée du The Rugby Championship pour faire ses débuts en Top 14 à Grenoble, jouant les dix dernières minutes lors d'une défaite 28 à 26[11]. Blessé avec les Springboks lors de la dernière rencontre du The Rugby Championship face aux All Blacks[12], il fait ses débuts au stade de Mayol lors de la rencontre face à Bordeaux Bègles[13]. Il se blesse de nouveau, claquage à la cuisse, lors de la troisième journée de Coupe d'Europe face à Exeter[14]. Il fait son retour face à Bordeaux, inscrivant son premier essai en Top 14 lors d'une victoire 22 à 20[15]. Il participe à la victoire face au Munster en demi-finale de la Coupe d'Europe, puis à la finale de celle-ci face aux Saracens, Toulon remportant son deuxième titre européen consécutif[16]. Avec ce titre, il devient le quatrième joueur à remporter la Coupe du monde, la Coupe d'Europe et le Super Rugby, après le Néo-zélandais Brad Thorn, et ses deux compatriotes et coéquipiers à Toulon, Bakkies Botha et Danie Rossouw[17]. Une semaine plus tard, il est à nouveau titulaire lors de la finale du championnat, face au Castres olympique. Toulon prend sa revanche sur l'édition précédente et réalise le doublé[18].

Palmarès[modifier | modifier le code]

En club[modifier | modifier le code]

En équipe nationale[modifier | modifier le code]

Personnel[modifier | modifier le code]

Statistiques en équipe nationale[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « England 32-16 South Africa », sur bbc.co.uk,‎ 20 novembre 2004.
  2. (en) « Scotland 10-45 South Africa », sur bbc.co.uk,‎ 27 novembre 2004.
  3. Eric Mugneret, « En rugby, l’avenir appartient à ceux qui courent très vite », sur rue89.nouvelobs.com,‎ 6 novembre 2012.
  4. (en) « Bryan Habana scores dramatic try to win 2007 Super 14 final for the Bulls », sur rugbydump.com,‎ 24 mai 2007.
  5. a et b « Bryan Habana sacré meilleur joueur de l'année », sur lemonde.fr,‎ 22octobre 2007.
  6. (en) « Bryan Habana equals record as South Africa thrash Italy », sur bbc.co.uk,‎ 26 juin 2010.
  7. « Mondial de rugby : Habana s'empare du record d'essais sud-africains », sur lepoint.fr,‎ 22 septembre 2011.
  8. (en) « Rugby World Cup 2011: Bryan Habana honoured to break Joost van der Westhuizen's try record for South Africa », sur telegraph.co.uk,‎ 22 septembre 2011.
  9. « Bryan Habana rejoint le RC Toulon », Le Monde,‎ 11 janvier 2013.
  10. (en) Nick Said, « Habana joins 50-try club as South Africa blitz Samoa », sur uk.reuters.com,‎ 22 juin 2013.
  11. « Toulon tombe à Grenoble », sur sport24.lefigaro.fr,‎ 31 août 2013
  12. « Rugby - Top 14 : Habana blessé avec les Springboks », sur le10sport.com,‎ 17 octobre 2013
  13. « Top 14: Bryan Habana pour une première à Mayol », sur challenges.fr,‎ 31 octobre 2013
  14. « Top 14, Toulon - Bryan Habana: Le début cauchemardesque en France », sur rugbyrama.fr,‎ 12 décembre 2013
  15. « (J24) : Toulon écœure Bordeaux-Bègles », sur rugby365.fr,‎ 12 avril 2014
  16. Hervé Marchon, « Rugby : Toulon champion d'Europe pour la deuxième année consécutive », sur liberation.fr,‎ 24 mai 2014
  17. « Toulon: Habana en quête d’un sacré triplé », sur sports.fr,‎ 24 mai 2014
  18. Bertrand Lagacherie, « Top 14 Le Grand Chelem pour Toulon », sur lequipe.fr,‎ 31 mai 2014

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]