Gloucester

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Gloucester (homonymie).
Gloucester
en gallois : Caerloyw.
Panorama de la ville
Panorama de la ville
Administration
Pays Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Nation Drapeau de l'Angleterre Angleterre
Comté Gloucestershire
Code postal GL1-4
Indicatif 01452
Démographie
Population 123 205 hab. (2001)
Géographie
Coordonnées 51° 52′ 01″ N 2° 14′ 38″ O / 51.86685, -2.2439451° 52′ 01″ Nord 2° 14′ 38″ Ouest / 51.86685, -2.24394  
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Royaume-Uni

Voir la carte administrative du Royaume-Uni
City locator 14.svg
Gloucester

Géolocalisation sur la carte : Royaume-Uni

Voir la carte topographique du Royaume-Uni
City locator 14.svg
Gloucester
Liens
Site web http://www.gloucester.gov.uk/LGNL/Home.aspx

Gloucester (prononcé « Glo-stə » par les Britanniques, en phonétique : ˈɡlɒstɚPrononciation anglaise, quelquefois en français Glocester) est une ville du sud-ouest de l'Angleterre, à proximité de la frontière du Pays de Galles. Depuis 1541, elle possède officiellement le statut de cité.

Généralités[modifier | modifier le code]

Gloucester est le chef-lieu du comté de Gloucestershire, et est la 53e agglomération la plus importante du Royaume-Uni. En 2001, la ville proprement dite avait une population de 123 205 habitants. Cependant, la zone construite déborde les limites de la ville. Le recensement de 2001 a donné le chiffre de 136 203 habitants pour l'ensemble de la zone urbaine de Gloucester.

La ville est située sur la rive est de la Severn, à 183 km à l'ouest-nord-ouest de Londres. Elle est bordée à l'est par les Cotswolds, cependant que la forêt de Dean et les collines de Malvern s'élèvent respectivement à l'ouest et au nord-ouest.

Gloucester est un port, relié à l'estuaire de la Severn par le canal de Gloucester and Sharpness, ce qui permet aux navires d'atteindre les docks, jusqu'à des tonnages plus importants que ne l'aurait permis la marée remontant la rivière.
Les quais, les entrepôts, et les docks eux-mêmes étaient dans un état de quasi-abandon jusqu'à leur rénovation en 1980. Ils forment maintenant un espace public ouvert. Quelques entrepôts hébergent aujourd'hui le National Waterways Museum, alors que d'autres ont été convertis en luxueux magasins, bars, ou appartements résidentiels. De plus, le Musée des soldats du Gloucestershire est situé dans la Maison des Douanes. Le port abrite toujours le bateau de sauvetage situé le plus à l'intérieur des terres du Royaume-Uni.

Au point de passage le plus bas sur le cours de la Severn, la place romaine de Glevum (en) surveillait l'approche du Pays de Galles. Les quatre portes de la ville médiévale, dont les axes se rejoignent encore au lieu-dit « The Cross (la Croix) », rappellent ce que fut le plan du fort légionnaire. Aujourd'hui centre administratif, commercial et industriel, Gloucester a fait beaucoup d'efforts pour devenir une cité moderne. On ne peut donc qu'imaginer ce qu'était la ville d'autrefois, si joliment décrite par Beatrix Potter dans son conte Le Tailleur de Gloucester (1903).

Histoire[modifier | modifier le code]

À l'époque romaine[modifier | modifier le code]

Gloucester correspondait à la municipalité romaine de Colonia Nervia Glevensium (Glevum (en)), fondée durant le règne de Nerva. Une partie des murs peut encore être identifiée, et de nombreuses pièces ainsi que d'autres objets de cette époque ont été retrouvés, bien que les inscriptions soient rares.

On a pu retrouver des signes d'occupation après la fin de la période romaine, tels que la mention dans l'« Historia Brittonum » du fait que le grand-père de Vortigern a gouverné Gloucester, et que la bataille de Deorham en 577 s'est traduite par la mainmise du Wessex sur Gloucester.

À l'époque saxonne[modifier | modifier le code]

L'origine du nom Gloucester est peut-être « le château-fort » (du vieil anglais ceaster, « fort ») situé au bord de la rivière brillante (glow). D'ailleurs, en gallois, la ville est connue sous le nom de Caerloyw, composé de Caer : château, et loyw, dérivé de gloyw = lumineux/brillant.

Son emplacement sur une rivière navigable, et la fondation en 681 de l'abbaye de Saint Pierre-près-d'Æthelred, a favorisé la croissance de la ville. Et, avant la conquête de l'Angleterre par les Normands, Gloucester était gouvernée par un fermier-général, et était dotée d'un château qui fut souvent une résidence royale, cependant que la ville frappait sa propre monnaie.

Encore aujourd'hui, la disposition des principales artères de la ville remonte à Ethelfleda, à la fin de la période saxonne.

Pendant le Moyen Âge[modifier | modifier le code]

Le premier comte de Gloucester, le comte Godwine eut, près d'un siècle plus tard, Robert de Gloucester comme lointain successeur. Le roi Henri II accorda la première charte en 1155, qui donnait aux bourgeois les mêmes libertés qu'aux citoyens de Londres et de Winchester, avant qu'une deuxième charte de Henry II leur accorde liberté de passage sur la Severn.
La première charte fut confirmée par Richard Cœur de Lion d'Angleterre en 1194. Les privilèges du bourg furent largement étendus par la charte du roi Jean Sans Terre (1200), qui l'exempta à la fois de péage à travers tout le royaume, ainsi que de toute obligation de plaider en dehors du bourg.

Du temps des Tudor et des Stuart[modifier | modifier le code]

Les chartes suivantes furent nombreuses. En 1483, la ville reçut du roi Richard III le statut de comté (county). Cette charte fut confirmée en 1489 et en 1510, et Gloucester bénéficia d'autres chartes encore par la reine Élisabeth Ire et le roi Jacques Ier.

Gloucester fut le lieu où John Hooper, évêque de Gloucester, fut exécuté sur le bûcher à l'époque de la reine Mary, responsable de son martyre en 1555.

Le Siège de Gloucester en 1643 fut l'une des batailles importantes de la Première Révolution anglaise, dont les parlementaires (Parliamentarians) assiégés sortirent vainqueurs.

Docks de Gloucester.

De nos jours[modifier | modifier le code]

En juillet 2007, Gloucester a été sévèrement touché par une inondation qui a frappé tout le Gloucestershire et les zones environnantes. Des centaines de maisons furent noyées, mais l'évènement fut rendu mémorable surtout par son large impact : environ 40 000 personnes furent privées d'électricité pendant 24 heures, et la ville entière et ses environs furent privés d'eau pendant 10 à 14 jours.

Monuments et lieux remarquables[modifier | modifier le code]

Cathédrale de Gloucester[modifier | modifier le code]

La cathédrale de Gloucester, au nord de la ville, près de la rivière, trouve son origine dans la fondation d'une abbaye dédiée à Saint-Pierre en 681.

Article détaillé : cathédrale de Gloucester.

Monuments de la période Tudor[modifier | modifier le code]

De nombreuses maisons du Moyen Âge et de l'époque Tudor, à colombages et clochetons, existent toujours. À l'intersection des quatre rues principales se trouvait le Tolsey (l'Hôtel de ville), remplacé en 1894 par un bâtiment moderne.
Aucun des vieux monuments publics ne reste à l'exception de la New Inn dans Northgate Street. Il s'agit d'une maison à colombages, avec des cours intérieures et des galeries externes massives. Elle fut bâtie en 1450 pour les pèlerins se rendant au tombeau du roi Édouard II.

Églises[modifier | modifier le code]

  • St Mary de Lode, avec sa tour normande et son chœur, ainsi que le monument de l'évêque John Hooper.

Elle fut construite sur le site d'un ancien temple romain qui devint la première église chrétienne en Grande-Bretagne.

  • St Mary de Crypt, avec une structure cruciforme du XIIe siècle. La belle et haute tour a été ajoutée plus tard.
  • L'église Saint-Michel : on dit qu'elle était reliée à l'ancienne abbaye de Saint-Pierre.
  • L'église de Saint-Nicolas, fondée par les Normands, mais avec de nombreuses additions réalisées depuis.
  • L'église maritime, The Mariners' Chapel en la Gloucester Docks depuis 1849.

Jumelage[modifier | modifier le code]

Sports[modifier | modifier le code]

La ville est réputée pour son club de rugby : le Gloucester RFC.

Culture[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]