Louis Picamoles

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Louis Picamoles

alt=Description de l'image ST_vs_USAP_-_Louis_Picamoles.jpg.
Fiche d'identité
Naissance 5 février 1986 (28 ans)
à Paris (France)
Taille 1,92 m (6 4)[1]
Position Troisième ligne centre
Carrière en junior
Période Équipe  
1999 Montpellier HR
Carrière en senior
Période Équipe M (Pts)a
2004-2009
2009-
Montpellier
Toulouse
64 (55)[2]
116 (85)[2]
Carrière en équipe nationale
Période Équipe M (Pts)b
2008- Drapeau : France France 44 (30)

a Compétitions nationales et continentales officielles uniquement.
b Matchs officiels uniquement.
Dernière mise à jour le 25 juin 2014.

Louis Picamoles, né le 5 février 1986 à Paris, est un joueur de rugby à XV international français qui évolue au poste de troisième ligne centre au sein de l'effectif du Stade toulousain.

Biographie[modifier | modifier le code]

Carrière[modifier | modifier le code]

En club[modifier | modifier le code]

Il fait ses débuts à l'école de rugby du Chesnay (RCC78)[réf. nécessaire].

Louis Picamoles signe à Toulouse pour 4 ans en 2009[3], après avoir passé de nombreuses années à Montpellier, où il formait avec Fulgence Ouedraogo et François Trinh-Duc le « club des trois », qui faisait le bonheur de ses entraîneurs[4].

En équipe nationale[modifier | modifier le code]

Il a honoré sa première cape internationale en équipe de France le 9 février 2008 au stade de France contre l'équipe d'Irlande, suite à la prise de fonction du trio d'entraîneurs Lièvremont-Ntamack-Retière. Apprenant la nouvelle lors de son 22e anniversaire et croyant à une blague, il est le 1 000e international français.

Le 11 mai 2011, au terme d'une saison où il a joué les premiers rôles avec le Stade toulousain, il est sélectionné par Marc Lièvremont dans la liste des 30 pour participer à la Coupe du monde 2011 en Nouvelle-Zélande[5].

Il est titulaire en matchs de poule face au Canada (46-19), puis face à la Nouvelle-Zélande (17-37). Il entre à la 73e lors du quart de finale contre l'Angleterre (19-12)[6].

Picamoles participe également au Tournoi des Six Nations 2012, il débute les matchs contre l'Italie et l'Écosse, et est remplaçant de Julien Bonnaire et d'Imanol Harinordoquy contre le Pays de Galles, l'Angleterre et l'Irlande.

Le 11 janvier 2013, Philippe Saint-André le sélectionne parmi les 33 joueurs qui joueront le Tournoi des Six Nations 2013[7]. Durant ce tournoi, il est titulaire au poste de troisième ligne centre contre l'Italie, le Pays de Galles, l'Angleterre et l'Irlande.

Il inscrit deux essais durant ce tournoi : un contre l'Italie (23-18)[8] et un contre l'Irlande (13-13)[9]. Il est d'ailleurs élu homme du match contre l'Irlande, grâce à son essai marqué à la 74e et son sauvetage dans l'en-but français quelques secondes après. Certains le considèrent comme meilleur joueur français depuis le début du Tournoi[10].

Il est appelé en équipe de France le 6 janvier 2014 par Philippe Saint-André sur la liste des 30 joueurs visant à préparer le Tournoi des Six Nations 2014. Il est un des huit toulousains présents sur la liste.

Palmarès[modifier | modifier le code]

En club[modifier | modifier le code]

En équipe nationale[modifier | modifier le code]

Coupe du monde[modifier | modifier le code]

Édition Rang Résultats France Résultats L.Picamoles Matchs L.Picamoles
Nouvelle-Zélande 2011 Finaliste 4 v, 0 n, 3 d 3 v, 0 n, 0 d 3/7

Légende : v = victoire ; n = match nul ; d = défaite.

  • Equipes Jeunes
    • Équipe de France Universitaire : 1 sélection en 2006 (Espagne)
    • Équipe de France -21 ans : participation au tournoi des 6 nations 2007 (2 essais contre l'équipe d'Angleterre)
    • Équipe de France -19 ans :
      • 2005 : participation au championnat du monde en Afrique du Sud, 3 sélections (Australie, Géorgie, Roumanie)
      • 6 sélections en 2004-2005

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Fiche de Louis Picamoles », sur stadetoulousain.fr (consulté le 10 août 2014)
  2. a et b « Picamoles Louis », sur www.itsrugby.fr (consulté le 03/11/2013)
  3. Picamoles à Toulouse
  4. « Picamoles revient de loin », sur www.rugbynews.fr,‎ 2 septembre 2011 (consulté le 9 février 2013)
  5. « Rugby : Lièvremont annonce sa liste des trente pour le Mondial », sur http://www.lemonde.fr (consulté le 10 mars 2013)
  6. « Louis Picamoles, Coupe du Monde 2011 », sur http://rwc2011.irb.com (consulté le 10 mars 2013)
  7. « XV de France : le groupe des 33 joueurs retenus pour le Tournoi », sur http://www.lnr.fr (consulté le 10 mars 2013)
  8. « Italie 23 - 18 France », sur http://www.lequipe.fr (consulté le 10 mars 2013)
  9. « Irlande 13 - 13 France », sur http://www.lequipe.fr (consulté le 10 mars 2013)
  10. Geoffrey Steines, « Irlande-France : Picamoles, un « iceberg » à la hauteur », sur http://www.rmcsport.fr (consulté le 10 mars 2013). Fabien Galthié, « L'instinct de Picamoles », L'Équipe, 10 mars 2013, p. 2.

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]