Juan Carlos Lorenzo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Juan Carlos Lorenzo
Pas d'image ? Cliquez ici.
Biographie
Nationalité Drapeau de l’Argentine Argentine
Naissance 10 octobre 1922
Lieu Buenos Aires (Argentine Drapeau : Argentine)
Décès 14 novembre 2001 (à 79 ans)
Période pro. 19401958
Poste Attaquant & milieu puis entraîneur
Parcours professionnel 1
Saisons Club M. (B.)
1940-1945 Drapeau : Argentine Chacarita Juniors 79 (20)
1945-1947 Drapeau : Argentine Boca Juniors 25 (8)
1947-1952 Drapeau : Italie Sampdoria 77 (19)
1952-1953 Drapeau : France FC Nancy
1954-1957 Drapeau : Espagne Atlético Madrid
1957-1958 Drapeau : Espagne Rayo Vallecano
1958 Drapeau : Espagne RCD Majorque
Équipes entraînées
Années Équipe Stats
1958-1960 Drapeau : Espagne RCD Majorque
1961-1962 Drapeau : Argentine San Lorenzo
1962 Drapeau : Argentine Argentine
1962-1964 Drapeau : Italie Lazio
1964-1965 Drapeau : Italie Roma
1965 Drapeau : Argentine San Lorenzo
1966 Drapeau : Argentine Argentine
1966 Drapeau : Argentine CA River Plate
1967 Drapeau : Argentine RCD Majorque
1968-1971 Drapeau : Italie Lazio
1972 Drapeau : Argentine San Lorenzo
1973-1975 Drapeau : Espagne Atlético Madrid
1975-1976 Drapeau : Argentine Club Atlético Unión
1976-1979 Drapeau : Argentine Boca Juniors
1980 Drapeau : Argentine Racing Club
1981 Drapeau : Argentine Argentinos Juniors
1981-1982 Drapeau : Argentine San Lorenzo
1982-1983 Drapeau : Argentine Vélez Sarsfield
1983 Drapeau : Argentine Atlanta
1984-1985 Drapeau : Italie Lazio
1985 Drapeau : Argentine San Lorenzo
1987 Drapeau : Argentine Boca Juniors
1 Compétitions officielles nationales et internationales.

Juan Carlos Lorenzo dit Toto (né le 22 octobre 1922 à Buenos Aires en Argentine et mort le 14 novembre 2001) était un footballeur et entraîneur argentin.

Biographie[modifier | modifier le code]

Carrière de joueur[modifier | modifier le code]

Lors de son adolescence, il débute pour le club argentin du Chacarita Juniors, et joue son premier match professionnel en 1940.

Il est ensuite transféré dans le grand club de la capitale du Boca Juniors en 1945, puis rejoint l'Europe au bout de deux ans en Italie du côté de la Sampdoria, où il reste jusqu'en 1952.

Il part ensuite en France jouer dans le club aujourd'hui disparu du FC Nancy, puis en Espagne à l'Atlético Madrid, au Rayo Vallecano, et au RCD Mallorca, club où il est entraîneur-joueur en 1958. Il raccroche ensuite les crampons pour se lancer dans une carrière d'entraîneur.

Carrière d'entraîneur[modifier | modifier le code]

Lors des deux saisons suivantes, Lorenzo réussit à faire remonter de deux divisions en deux années (et en finissant champion) consécutives le club de Majorque.

Influencé par l'entraîneur italo-argentin Helenio Herrera, et fort de ses premiers succès en Espagne, Lorenzo part ensuite entraîner dans son pays, dans l'équipe du Club Atlético San Lorenzo de Almagro en 1961, avant de prendre la tête de l'équipe d'Argentine de football pour la coupe du monde 1962.

De retour en Europe, il prend les rênes de la Lazio en Serie A, puis le club rival de l'AS Roma un an plus tard en 1964. Après un retour en sélection argentine, cette fois-ci pour la coupe du monde 1966, il retourne au Mallorca, puis repart s'occuper de la Lazio. Il gagne ensuite son premier titre argentin avec San Lorenzo en 1972.

En 1973, Lorenzo part à l'Atlético Madrid, avec qui il atteint la finale de la Coupe des clubs champions européens 1973-1974 perdue contre le Bayern Munich.

De retour en Argentine, il s'occupe d'une équipe promue, l'Unión de Santa Fe en 1975. L'année suivante, il retourne au Boca Juniors, puis est l'un des principaux acteurs d'une des plus grandes périodes de succès de l'histoire du club. Lors de ses quatre ans au club, Lorenzo remporte deux titres locaux et trois titres internationaux, dont la Coupe intercontinentale 1977 (jouée en 1978).

Après cette grande période ponctuée de succès pour Juan Carlos, il entraîne par la suite de nombreux clubs avec plus ou moins de succès, comme le Racing Club de Avellaneda, Argentinos Juniors, San Lorenzo, le Vélez Sarsfield, le Club Atlético Atlanta, et la Lazio, avant de retourner au Boca Juniors en 1987 pour une courte et brève période. Cette expérience sera sa dernière, puisqu'il prend sa retraite d'entraîneur en 1987.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]