Biffy Clyro

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Biffy Clyro

Description de cette image, également commentée ci-après

Biffy Clyro au festival de Leeds en 2008

Informations générales
Pays d'origine Kilmarnock Écosse Écosse
Genre musical Rock alternatif, post-hardcore, rock indépendant
Années actives Depuis 1995
Labels Beggars Banquet Records
14th Floor Records
Roadrunner Records
Site officiel www.biffyclyro.com
Composition du groupe
Membres Simon Neil
James Johnston
Ben Johnston
Logo

Biffy Clyro est un groupe de rock alternatif écossais originaire de Kilmarnock formé en 1995 et composé de trois musiciens : Simon Neil (chant et guitare) et les jumeaux James (basse) et Ben Johnston (batterie). Si leurs mélodies sont assez douces, celles-ci se construisent autour d'un son typiquement rock, avec une section rythmique bien présente. Simon Neil chante d'une voix puissante, parfois épaulé par les deux autres membres du trio qui assurent les chœurs.

Après leurs trois premiers albums, le groupe élargit son public de manière significative avec la sortie du quatrième opus, Puzzle, en 2007, qui est disque d'or au Royaume-Uni. Le cinquième, Only Revolutions, est lui disque de platine en 2010 et nommé pour le Mercury Music Prize, tandis que le sixième, Opposites, publié le 28 janvier 2013, atteint la tête du classement des ventes d'albums britanniques dès la première semaine et est disque d'or après seulement dix jours.

Depuis 1998, ils effectuent de longues tournées et sont très régulièrement en première partie du groupe Muse depuis 2007, ce qui leur permet de jouer dans de grandes enceintes telles que le Parc des Princes en 2007 et Wembley en 2010. C'est dans ce même stade que Biffy Clyro enregistre le 4 décembre 2010 son premier album live, Revolutions : Live at Wembley, sorti en 2011. Le trio ouvre ensuite pour Foo Fighters au Milton Keynes Bowl devant 130 000 personnes sur deux soirs.

Histoire du groupe[modifier | modifier le code]

Des débuts difficiles (1995-2000)[modifier | modifier le code]

Les débuts de Biffy Clyro datent de 1995, quand le guitariste Simon Neil alors âgé de quinze ans recrute Ben Johnston à la batterie et un certain Barry à la basse. Le groupe formé par les trois jeunes gens se fait appeler Screwfish[1] dans une école de Kilmarnock[2]. Barry est rapidement remplacé par James Johnston, le frère jumeau de Ben. Ils se découvrent une passion commune pour des groupes underground, de rock expérimental ou de post-hardcore, notamment Braid and Karade mais aussi de groupes plus connus comme Metallica et Guns N' Roses. Les trois amis passent les deux années suivantes à reprendre des chansons, à écrire et répéter leurs propres sons, mélanges de tempos décalés, de guitares, de chœurs et de cris sauvages[2].

Le 31 janvier 1995, ils jouent leur premier concert sous le nom de Skrewfish[1], en première partie d'un groupe appelé Pink Kross, au Key Youth Centre à East Kilbride, maintenant connu sous le nom de Universal Connections East Kilbride[3],[4]. En 1997, le trio va à Glasgow, où Simon Neil étudie l'électronique dans la musique à l'Université de Glasgow et les jumeaux Johnston, l'ingénierie du son, au Stow College.

Vue du Stow College.
Vue du Stow College.

Après avoir joué plusieurs concerts autour de Glasgow, recevant des réactions positives et enthousiastes de leur auditoire[5], le groupe est repéré par Dee Bahl, qui devient ensuite leur manager. Celui-ci leur offre la chance de sortir un single sur le label indépendant d'Aereogramme : Babi Yaga. Iname est diffusé le 28 juin 1999[6] sur la Northsound Radio de Jim Gellatly, donnant au groupe son premier passage radiophonique.

Grâce à cette première version, le groupe est choisi par le Stow College pour enregistrer un disque sur le label Electric Honey. thekidswhopoptodaywillrocktomorrow est enregistré à Nerosa et sort le 13 juin 2000[7],[8]. Après avoir été entendu par Vic Galloway de la BBC Radio Scotland, le groupe se voit offrir une place à l'antenne. Quelques jours auparavant, le groupe est repéré sur la scène des groupes indépendants au T in the Park 2000 par un représentant du label Beggars Banquet. Ils signent peu de temps après un contrat avec celui-ci[5].

Ascension progressive (2001-2005)[modifier | modifier le code]

Le 9 avril 2001, la chanson inédite 27 sort en single[9], et le groupe Taproot la nomme single de la semaine dans Kerrang! le 7 avril[10]. Puis le 1er octobre 2001, c'est au tour de Justboy, une chanson de l'EP thekidswhopoptodaywillrocktomorrow d'être ré-enregistrée, puis sortie sous forme de single[11]. L'opération est répétée le 4 février 2002 avec la chanson 57[12].

Finalement, le premier album du groupe, Blackened Sky[13], paraît le 11 mars et reçoit des critiques globalement positives. C'est à cette époque que le groupe commence de nombreuses tournées, notamment en faisant la première partie de Weezer, le 20 mars au Barrowlands de Glasgow[14]. Le 15 juillet, le quatrième single extrait de l'album, Joy.Discovery.Invention[15], sort en tant que double face-A avec la chanson intitulée Toys, Toys, Toys, Choke, Toys, Toys, Toys, qui apparaît ensuite sur l'album The Vertigo of Bliss[5].

Linford Manor
Le Linford Manor, lieu d'enregistrement de The Vertigo of Bliss

En 2003, le groupe se retire dans le studio d'enregistrement Linford Manor, à Great Linford, près de Milton Keynes en Angleterre pour préparer une suite à Blackened Sky. James confie qu'ils ont travaillé comme pour le premier album[16]. Le 24 mars, un nouveau single sort, intitulé The Ideal Height[17]. Il est suivi par la chanson Questions and Answers le 26 mai[18]. Le deuxième album du groupe, The Vertigo of Bliss, sort quant à lui le 16 juin[19]. Il bénéficie lui aussi de critiques positives, axées majoritairement sur le côté expérimental de l'album en comparaison au premier et sur l'introduction d'instruments à cordes sur certains morceaux[20]. Le 26 septembre, le quatrième et dernier single de l'album, Eradicate the Doubt, sort dans les bacs[21].

Après une tournée ininterrompue pour promouvoir The Vertigo of Bliss, le groupe se retire au Monnow Valley Studio à Monmouth, au Pays de Galles pour enregistrer un album dans la continuité des deux précédents. Le 31 mai 2004, la chanson There's No Such Thing As A Jaggy Snake est disponible en téléchargement sur leur site[22]. Puis comme pour le précédent album, deux singles paraissent avant la sortie de celui-ci : Glitter and Trauma le 9 août[23] et My Recovery Injection le 20 septembre[24]. Le 4 octobre sort Infinity Land, nom donné au troisième album[25]. Le 14 février 2005, le dernier single de l'album, Only One Word Comes To Mind sort dans les bacs[26]. Le 16 février, le groupe reprend Take Me Out de Franz Ferdinand dans l'émission de Zane Lowe sur la BBC Radio 1 à Maida Vale[27]. Lors d'une interview en avril, Simon explique le choix du titre de l'album et des différentes couvertures des singles qui en sont extraits, liés à l'univers sombre et mystérieux de Jeffrey Dahmer[28].

Les trois premiers albums ne seront joués qu'une seule fois en intégralité, à raison d'un par soir, du 13 au 15 décembre 2005 au King Tut's Wah Wah Hut à Glasgow[29],[30],[31]. Puis le 16, un dernier concert est donné, au cours duquel certaines chansons du futur album sont présentées[32].

Reconnaissance (2006-2008)[modifier | modifier le code]

Biffy Clyro à Leeds
Biffy Clyro à Leeds en 2006.

En 2006, Biffy Clyro quitte Beggars Banquet pour 14th Floor Records, une branche de Warner Bros, un choix justifié par l'envie du groupe de « franchir un nouveau palier »[33]. En septembre, le groupe va au Canada pour enregistrer son quatrième album au Warehouse Studio de Vancouver, conçu par Mike Fraser, et au Farm Studio de Gibsons. Semi-Mental est disponible en téléchargement le 26 décembre à la suite des sessions d'enregistrement[34].

La chanson Saturday Superhouse sort le 5 mars 2007[35], et atteint la 13e place des charts britanniques. Elle est suivie le 14 mai par Living is a Problem because Everything Dies[36]. Le 17 mai, Biffy Clyro rejoint le label Roadrunner Records, une autre filiale du Warner Music Group, afin d'étendre la notoriété du groupe aux États-Unis et au Japon[37]. Le 4 juin, paraît l'album Puzzle[38], très bien reçu par la critique, ce qui aide fortement le groupe à accéder aux rangs les plus élevés des charts. L'album atteint la seconde place dès la première semaine de sa sortie, recevant plusieurs notes parfaites. Il est élu meilleur album de l'année 2007 par Kerrang![39] et Rock Sound. L'album prend la 17e place en Irlande, et la 39e dans le monde. Il est certifié disque d'or au Royaume-Uni après avoir été vendu à plus de 220 000 exemplaires[40]. En février 2009, on dénombre plus de 300 000 copies vendues dans le monde entier et il est désormais disque de platine depuis janvier 2012[41].

Cet album est remarquable de par ses chansons à la structure plus directe et ses sons plus mélodieux que leurs travaux antérieurs, tout en conservant certains éléments insolites[42]. Selon les membres du groupe, il résume les deux dernières années du groupe qui ont été dures, vécues sous pression et constituent une période de transition, ce qui explique le titre de l'album[33]. Le single Folding Stars paraît le 17 juillet 2007[43] et contraste avec les autres chansons extraites de l'album de par son rythme plus posé.

Biffy Clyro fait la première partie de Muse au Parc des Princes et au nouveau Wembley notamment[44],[45]. Les Who, les Red Hot Chili Peppers et les Rolling Stones font partie des groupes qui les ont aidés à avoir un public plus conséquent. Le groupe a également joué au Download Festival 2007[46], au Glastonbury Festival 2007[47], au Reading and Leeds Festivals[48] et au T in the Park pour une septième fois[49].

Le 25 août, le groupe annonce que Machines sera le prochain single de Puzzle, et celui-ci sort le 8 octobre[50]. Le groupe fait ensuite la première partie de Linkin Park lors de leur tournée européenne en janvier 2008[51],[52], puis le groupe part avec les Queens of the Stone Age sur leurs tournées européenne et nord-américaine pour Era Vulgaris[53],[54]. Il fait ensuite la première partie de Bon Jovi au stade de Twickenham pour le Lost Highway Tour[55], juste avant la sortie du dernier single Who's Got a Match? le 4 février, accompagné en face-B de la reprise de la chanson de Rihanna, Umbrella[56].

Surfant sur le succès de l'album Puzzle, Beggars Banquet Records, l'ancien label du groupe, publie le 7 juillet, une compilation regroupant les singles des trois premiers albums. Nommée Singles 2001-2005, elle ne fait pas l'unanimité auprès de la critique et des fans qui pensent que sa sortie n'a qu'un but financier pour le label puisqu'il n'y a aucun inédit[57],[58].

Only Revolutions (2009-2011)[modifier | modifier le code]

Biffy Clyro dédicaçant le single Mountains
Biffy Clyro dédicaçant le single Mountains.

Le 25 août 2008, Biffy Clyro sort le single Mountains[59], qui atteint la 5e place des charts britanniques, ce qui est leur meilleur classement. Initialement sorti comme single unique, la chanson est finalement incluse sur l'album à venir en 2012. Elle fait partie des 40 chansons de rock les plus vendues du XXIe siècle au Royaume-Uni avec plus de 200 000 copies vendues[60]. En décembre 2008, le groupe joue en concert ses titres les plus connus, notamment au Scottish Exhibition and Conference Centre (SECC) de Glasgow[61], premier centre national d'Écosse pour les événements publics qui peut accueillir 10 000 personnes.

Dans une interview à NME, ils déclarent qu'ils ont commencé à travailler sur le prochain album. Simon Neil précise qu'il inclurait des « riffs plus lourds que sur les précédents », alors que Ben Johnston, dans un entretien à XFM, révèle qu'il se nommera Oli Coates et que 16 démos étaient déjà prévues. Le groupe travaille comme sur l'album Puzzle avec le producteur Garth Richardson aux Ocean Way Studios. Un article de Kerrang! publié en mars 2009 annonce que le groupe prévoit d'entrer en studio en avril, révélant au passage un titre du futur album : Boom, Blast and Ruin. Sur le site officiel, chaque semaine voit apparaître une nouvelle lettre, laissant préfigurer le titre de l'album, jusqu'à ce que Rock Sound mette en avant le titre officiel : Only Revolutions et non Only Exceptions, comme cela avait pu être vu[62].

Le 14 avril, Roadrunner Records met à disposition en téléchargement Missing Pieces – The Puzzle B-Sides, une compilation des face-B de l'album Puzzle et dont l'accès est restreint au territoire américain[63]. Le 20 avril, Biffy Clyro effectue une version inédite de Mountains sur un balcon donnant sur la Reeperbahn à Hambourg lors de l'émission BalconyTV[62]. Simon Neil affirme que « c'était la plus cool des sessions qu'ils aient jamais faites ».

En juillet 2009, Kerrang! révèle que le groupe a tourné le clip du premier single extrait du nouvel album, That Golden Rule, vidéo réalisée le 1er juillet à la Chiswick House, dans l'ouest de Londres[64]. Ils jouent le morceau pour la première fois lors de l'émission de Zane Lowe sur la BBC Radio 1 le 8 juillet, annonçant au passage la sortie du single pour le 24 août[65]. Celui-ci atteint la 10e place des charts britanniques. Sort ensuite dans les bacs The Captain, le 26 octobre[66], lui aussi après un passage dans l'émission de Zane Lowe le 8 septembre. Ils confirment au présentateur qu'ils feront la première partie de Muse pour 14 dates lors de leur tournée européenne. Dans une interview le 13 octobre, le trio explique avoir changé sa façon de travailler pour enregistrer leur cinquième album, même si ce n'est pas ce qui les a motivés dans le choix du titre de celui-ci puisque cela se rapporte plus au fait que la vie est une perpétuelle révolution. L'album comporte aussi plus d'idées positives et est beaucoup moins sombre que Puzzle[67].

L'album Only Revolutions paraît finalement le 9 novembre[68]. L'album est très rapidement disque d'or au Royaume-Uni, puis disque de platine depuis juin 2010[41],[69]. Le groupe devait effectuer un passage au plus grand festival néo-zélandais de musique, Rhythm & Vines, au Waiohika Estate Vineyard à Gisborne le 29 décembre, mais a dû finalement renoncer pour des « problèmes médicaux mineurs » concernant deux membres du groupe[70].

Le 18 janvier 2010, le quatrième single, Many of Horror, sort[71], puis le 24 février, la chanson The Captain est récompensée lors des NME Awards du prix de la meilleure vidéo[72],[73],[74]. Le guitariste d'Oceansize, Mike Vennart, rejoint alors le groupe sur scène comme second guitariste depuis la tournée 2010 au Royaume-Uni[75]. Biffy Clyro joue sur les scènes principales du T in the Park[76], d'Oxegen[77] et du Reading and Leeds Festivals 2010[78]. La chanson Bubbles sort le 3 mai[79], suivie de près par le dernier single de l'album, God & Satan, le 23 août[80].

Biffy Clyro en 2001
Biffy Clyro sur scène en 2011.

14th Floor Records sort au Royaume-Uni le même jour la compilation Lonely Revolutions, qui regroupe les face-B de l'album Only Revolutions, en vinyle 12" et est limitée à 300 exemplaires dans un premier temps[81], puis en CD, limité à 1000 copies ensuite[82]. L'album est désormais disponible en libre téléchargement sur le site du groupe[83].

Ils annoncent également qu'ils feront la première partie de Muse à Wembley le 11 septembre, après I Am Arrows et White Lies[84]. Biffy Clyro repart ensuite en tournée au cours des mois de novembre et de décembre, avec trois dates consécutives en Écosse[85],[86],[87] avant de jouer à Nottingham[88], puis à Wembley, début décembre[89]. Ce dernier concert du 4 décembre 2010 est enregistré et donne lieu par la suite à la sortie de leur premier album live, Revolutions : Live at Wembley, le 27 juin 2011[90]. Ils déclarent qu'ils comptent travailler sur leur prochain album à Noël.

Les 2 et 3 juillet 2011, Biffy Clyro fait la première partie des Foo Fighters devant 130 000 personnes (65 000 par soir) au Milton Keynes Bowl[91]. Le groupe est ensuite en tête d'affiche du Sonisphere Festival de Knebworth[92], du Wakestock Festival au pays de Galles[93] et de Rock en Seine[94].

Opposites (2012-aujourd'hui)[modifier | modifier le code]

Biffy Clyro déclare fin 2011 à NME que l'enregistrement du sixième album a débuté et qu'il comporte à l'heure actuelle 22 pistes, dont deux, intitulées Black Chandelier et The Joke's On Us, déjà jouées lors de récents concerts du groupe. Puis, début 2012, Simon Neil confirme à Q Magazine que le sixième opus du groupe sera un double album, probablement terminé pour avril et dont la sortie est programmée avant l'été. La majorité de l'enregistrement se fait à Los Angeles. Il décrit l'album comme le récit de choix faits face à « une fourche sur une route ». L'un des disques évoquera les bonnes décisions, l'autre, les mauvaises[95]. De passage à la BBC Radio 1, Neil annonce que l'album comportera vingt chansons, soit dix par disque. Il sera « puissant », écrit d'une manière différente des autres et comportera quelques chansons instrumentales[96].

Le 10 mai, ils publient une vidéo qui présente l'enregistrement du nouvel album aux LA Studios. L'opus est produit par Garth Richardson, comme le précédent[97]. Le 19 mai, ils mettent en place une webcam dans les studios qui diffuse en direct sur leur site l'enregistrement de l'album[98]. Comme tous les ans, ils profitent de l'été pour effectuer de nombreuses scènes, notamment à travers les festivals, tels que le Rockness Festival (en)[99], le Download Festival[100],[101] et le Festival de l'île de Wight[102],[103]. Le 31 juillet, Biffy Clyro fait un passage dans l'émission de Zane Lowe à la BBC Radio 1 et le groupe joue en avant-première la chanson Stingin' Belle du futur sixième album[104]. Lors de ce passage, Simon Neil annonce que Opposites est le titre du nouvel opus et qu'il sera bien composé de deux parties intitulées The Land At The End Of Our Toes et The Sand At The Core Of Our Bones[105]. Le lendemain, les trois écossais mettent en ligne sur le site officiel le clip vidéo du morceau qui paraît le 17 septembre[106].

Le lendemain, le groupe publie sur son site officiel la liste des chansons, les dates de mise en vente et les formats disponibles d'Opposites[107]. En pré-commande à partir de ce jour, l'album sera ainsi dans les bacs à partir du 28 janvier 2013 au Royaume-Uni et en France notamment, puis les 25 et 29 janvier pour les autres pays de l'Europe occidentale. Aucune date n'est donnée en revanche pour le Japon, l'Océanie et le continent américain[108]. Un mois plus tard, et un peu comme ils l'avaient faits pour Only Revolutions, ils révèlent la pochette de l'opus petit à petit. Ainsi, l'image apparaît progressivement plus le nombre de messages Twitter comportant l'inscription #BiffyOpposites est élevé[109],[110],[111],[112]. En moins de 12 heures, plus de 9 000 messages sont postés afin de la découvrir intégralement[113]. Le 22 octobre, Biffy Clyro communique les dates d'une tournée au Royaume-Uni et en Irlande pour les mois de mars et avril 2013[114]. Puis, le 19 novembre, le groupe annonce lors de l'émission de Zane Lowe sur la BBC Radio 1 que le premier single de l'album, Black Chandelier, sort le 14 janvier 2013[115].

Alors que le single Black Chandelier accède à une bonne 14e place du classement des singles[116], Opposites est un succès dès sa sortie, se plaçant à la première place des charts britanniques[117],[118], une première pour le groupe qui n'avait jamais fait mieux que deuxième avec Puzzle[116]. Cette réussite s'explique par des ventes « spectaculaires », les plus rapides de l'année 2013 avec 71 500 exemplaires vendus en une semaine outre-Manche. En comparaison, il s'était vendu 37 000 copies pour Puzzle et 43 000 pour Only Revolutions sur la même période[119]. L'album est alors disque d'argent dès le 1er février, puis disque d'or sept jours plus tard, soit dix jours après sa sortie[41]. Biffy Clyro se retrouve donc nommé dans les catégories « Meilleur groupe britannique » et « Meilleur groupe sur scène » pour les NME Awards 2013 aux côtés de groupes tels que les Rolling Stones, Kasabian ou Blur[120], et remporte la première catégorie[121]. Début mars, Revolutions : Live at Wembley obtient un disque d'argent, soit plus de 60 000 unités vendues[41]. Après deux petites tournées en Europe et au Royaume-Uni[122],[123], le groupe accompagne Muse en Amérique du Nord[124]. Biffy Clyro est malheureusement contraint de mettre fin à son voyage dès le 18 avril car Simon Neil rencontre de graves problèmes respiratoires lors des spectacles du 15 et 16 avril au Madison Square Garden de New York, qui pourraient mettre sa santé en danger sur le long terme[125]. Le groupe remporte un peu plus tard le Kerrang! Awards du « Meilleur album » pour Opposites[126],[127].

Biffy Clyro remonte sur scène pour la tournée européenne de Muse, avec notamment un passage au Stade de France le 22 juin[128], puis participe à une vingtaine de festivals européens tout au long de l'été[129], dont le Bilbao BBK Live Festival[130], le Rock am Ring[131] et la tête d'affiche du Reading and Leeds Festivals[132]. L'année s'achève par une nouvelle grande tournée européenne du 31 octobre au 16 décembre[133] et le prix du « Meilleur album » aux Q Awards 2013[134]. Le 1er décembre, le groupe sort un deuxième album live, Opposites : Live from Glasgow, qui est réservé uniquement aux marchés allemand, autrichien et suisse et qui propose quatorze chansons du concert donné le 1er avril au Clyde Auditorium de Glasgow[135].

En 2014, le trio prévoit une petite tournée aux États-Unis et au Canada début février[136], avant de participer au Soundwave Festival (en) en Australie jusque début mars[137], et au RAMFest (en) en Afrique du Sud le weekend du 6 au 9 mars, une première dans ce pays pour les écossais[138]. Biffy Clyro sera aussi en tête d'affiche du Festival de l'île de Wight à la mi-juin[139]. Lors d'une interview au magazine Kerrang! en début d'année, Neil explique que le groupe publiera avant la fin 2014 un album de faces-B intitulé Similarities, à partir de chansons enregistrées pour Opposites mais qui n'avaient finalement pas été retenues. Le chanteur précise également que bien qu'ils aient déjà composé quatre chansons au piano et quelques riffs de guitare, ils ne prévoient pas de sortir un nouvel album studio avant 2015[140].

Influences[modifier | modifier le code]

Chuck Palahniuk en 2007
Chuck Palahniuk en 2007.

Le groupe se distingue aussi par une certaine influence littéraire, qui se traduit par la richesse des paroles et des thèmes abordés dans les albums. Leurs compositions sont généralement orientées sur des œuvres avant-gardistes sombres et traitant de l'horreur.

Le titre de la chanson Joy.Discovery.Invention est tiré de la nouvelle Choke de Chuck Palahniuk parue en 2001.

« And because there's no possibility of real disaster, real risk, we're left with no chance for real salvation. Real elation. Real excitement. Joy. Discovery. Invention. »
    — Chuck Palahniuk, Choke

Le titre du premier album The Vertigo of Bliss provient d'une phrase du roman contemporain I, Lucifer de Glen Duncan. L'album Infinity Land évoque le concept de paradis tel que le voyait le tueur en série Jeffrey Dahmer[141]. Le cinquième album Only Revolutions est intitulé d'après le roman éponyme publié en 2007 par Mark Z. Danielewski, qui se trouve être aussi un fan du groupe[142]. Parmi leurs influences, on peut aussi citer les poètes britanniques John Donne ou Percy Bysshe Shelley.

Musicalement, Biffy Clyro revendique des influences telles que Metallica, Pixies, Weezer, Fugazi et Rush, n'hésitant pas à s'auto-désigner comme « le Nirvana britannique ». Le groupe s'entoure de personnes importantes dans le milieu musical contemporain, avec notamment le producteur canadien Garth Richardson pour Only Revolutions et l'ingénieur du son américain Andy Wallace sur Puzzle et Only Revolutions[143].

Style musical[modifier | modifier le code]

Si la musique de Biffy Clyro évolue au cours des albums, les mélodies et les thématiques générales de leurs chansons restent similaires. Simon Neil chante et marque le tempo de sa guitare, une Fender Stratocaster, pendant que James l'accompagne de sa basse, une Fender Jazz Bass. Ben Johnston joue sur des cymbales Sabian et une batterie Pearl Drums pour marquer le tempo d'une musique dont les textes traitent de thèmes tels que la mort (Living is a Problem Because Everything Dies), l’enfance (Joy.Discovery.Invention/Toys, Toys, Toys, Choke, Toys, Toys, Toys), l’amour (Many of Horror), ou encore la drogue et les addictions (My Recovery Injection). Leur musique se veut mélodique, ambitieuse et mystérieuse, se ressentant des influences que le groupe revendique : Rush, Sunny Day Real Estate, Guns N' Roses ou Metallica[2].

Simon Neil en 2008.
Simon Neil en 2008.

Même s'ils sont originaires d'Écosse, leur style se rapproche plus de ce qui se fait habituellement aux États-Unis et n’est pas sans rappeler les Foo Fighters. Toutefois, certaines chansons sont clairement de douces et mélancoliques ballades (Diary of Always, Folding Stars). Bien que leur musique ait changé, passant d'un style post-hardcore à leurs débuts, à un rock alternatif aujourd'hui, l'influence de chaque membre dans le groupe est toujours la même[144]. La guitare est rapide et forte en sonorité, elle est prépondérante dans les chansons rythmées par la basse, tandis que la batterie donne de la force aux morceaux. La voix de Simon, associée à celle des deux frères Johnston en chœur, apporte de la profondeur à leur musique dont les sujets abordés se ressentent de l'influence de Nirvana, comme le dit Stéphane Deschamps des Inrockuptibles[145].

« En tout cas, trouver la grâce dans la dissonance et l'ivresse dans l'amertume, façon Nirvana, Biffy Clyro sait le faire. Chanter à la Kurt, la voix recouverte d'un voile qui parfois craque et vomit des flots de bile, Biffy Clyro sait le faire aussi. Mais Biffy Clyro sait faire encore plein d'autres trucs. Il y a dans ce disque un impressionnant travail sur le son. Ici, la guitare redevient un instrument à découvrir, non sans dangers. Biffy Clyro est parfois à la limite du métal, un métal fin et coupant, d'immenses feuilles d'aluminium qui claquent dans la tempête. Ce groupe joue du hardcore romantique et épuisé, du rock avec les nerfs qui lâchent, des perles pop montées sur métal. Biffy Clyro, c'est : trop de rage, trop de puissance, trop d'intelligence, trop d'aride beauté et finalement trop de grâce pour qu'on réduise ce groupe au statut de sous-Nirvana. Dans le bouddhisme, nirvana signifie "extinction de la douleur". Biffy Clyro est passé par Nirvana pour atteindre le nirvana. »

— Stéphane Deschamps, Inrocks

Prisé des grands groupes du genre comme Muse[146], Queens of the Stone Age[147] ou Foo Fighters[91] pour leurs premières parties, Biffy Clyro propose sur scène des prestations travaillées. Le groupe est d'ailleurs récompensé dans la catégorie « Meilleur groupe live » en 2011 par un NME Awards[148] et un Q Awards[149]. Afin de renforcer l'atmosphère que dégage leur musique, le trio est depuis le printemps 2010 accompagné d'un second guitariste sur scène en la personne de Mike Vennart (Oceansize)[75].

Accueil médiatique[modifier | modifier le code]

Biffy Clyro en 2007
Biffy Clyro en 2007.

Le groupe n'a pas été soutenu par tous les magazines rock britanniques et américains. Les trois premiers albums du groupe ont d'ailleurs peu bénéficié de l'attention des médias importants du milieu, puisque NME[150] et Allmusic[151] n'ont noté que le premier et l'ont alors jugé médiocre. Kerrang!, et en particulier Ashley Bird, une rédactrice qui apprécie leur musique, a été derrière Biffy Clyro dès le début, leur attribuant 4/5 au minimum. Les autres magazines attendent la sortie en 2007 de l'album Puzzle, qui est un véritable succès au Royaume-Uni[40], pour s'intéresser au groupe[152],[153],[154], NME le faisant album de la semaine de l'édition du 26 mai 2007[153]. L'album Only Revolutions, sorti en 2009, reste dans la continuité et obtient lui aussi de bonnes critiques générales de la part des médias[155],[156],[157] et du public puisqu'il est double disque de platine[69]. Malgré une popularité grandissante dans le monde, Biffy Clyro reste un groupe encore généralement peu connu du grand public, comme le souligne Simon Neil lors d'une interview à NME sur leur tournée aux côtés des Foo Fighters, affirmant que le public américain le confond régulièrement avec Dave Grohl[158].

Autour du nom[modifier | modifier le code]

Biffy Clyro en concert
Biffy Clyro sur scène en 2009.

Le groupe n'a jamais réellement divulgué l'origine du nom Biffy Clyro. Ils donnent systématiquement des explications différentes sur la façon dont le nom leur est venu, racontant par exemple qu'un footballeur appelé Biffy Clyro a joué pour l'Ayr United Football Club[159], et tout en admettant qu'ils les inventent parce qu'ils sont fatigués qu'on leur pose la question. Une autre version est que l'un des membres possédait un stylo de Cliff Richard, surnommé « Cliffy Biro », nom qui a été accidentellement inversé lors d'une soirée bien arrosée. Simon Neil semble confirmer que c'est la bonne version dans une interview à Eve Jackson sur France 24 en 2010[142], déclarant au passage que c'était « un nom stupide » et « bizarre », notamment à retenir pour les gens découvrant leur musique ou bien encore à leurs débuts. Dans une autre interview, ils disent que le nom de Biffy Clyro est né de l'acronyme « Big Imagination For Feeling Young 'Cos Life Yearns Real Optimism »[160]. Lors de leur passage à l'émission BalconyTV, Simon Neil affirme que leur nom provient d'une équipe de football finlandaise du XVIIe siècle[62].

En août 2011, Ben Johnston raconte : « Eh bien, c'est un mariage de deux mots : Biffy est en fait le surnom de l'espion sur lequel sont basés les romans de James Bond et Clyro est une ville du pays de Galles, où nos deux familles… ont l'habitude d'aller en vacances »[161].

Biffy Clyro a en outre une sorte de slogan, qui est « Mon the Biffy! » ou « Mon the Biff! », et leur public a pris l'habitude de le hurler avant et pendant les concerts[162]. Il est même parfois utilisé par le groupe sur scène. Il s'agit en fait d'une simplification typiquement écossaise de « Come on, the Biffy! » (littéralement : « Allez, les Biffy ! »)[163].

Membres du groupe[modifier | modifier le code]

Membres actuels[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Accompagnement sur les tournées[modifier | modifier le code]

Discographie[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Discographie de Biffy Clyro.

Albums studio[modifier | modifier le code]

Albums en concert[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Disques de certification[modifier | modifier le code]

Récompenses
Année Album Pays Certification
2002 Blackened Sky Royaume-Uni Disque d'argent Argent[41]
2003 The Vertigo of Bliss Royaume-Uni Disque d'argent Argent[41]
2004 Infinity Land Royaume-Uni Disque d'argent Argent[41]
2007 Puzzle Royaume-Uni Disque de platine Platine[41]
2009 Only Revolutions Royaume-Uni Disque de platine 2 × Platine[41]
2011 Revolutions : Live at Wembley Royaume-Uni Disque d'argent Argent[41]
2013 Opposites Royaume-Uni Disque d'or Or[41]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Récompenses
Année Compétition Catégorie Objet
2008 UK Festival Awards « Best Rock Act »[164] Biffy Clyro
2010 Kerrang! Awards « Classic Songwriter »[165] Biffy Clyro
« Best Music Video »[166] The Captain
NME Awards « Best Music Video »[167] The Captain
BBC Radio 1 Teen Awards « Best Song »[168] Bubbles
2011 NME Awards « Best Live Band »[148] Biffy Clyro
Q Awards « Best Live Band »[149] Biffy Clyro
2013 NME Awards « Best British Band »[121] Biffy Clyro
Kerrang! Awards « Best Album »[126] Opposites
Q Awards « Best Album »[169]

Nominations[modifier | modifier le code]

Nominations
Année Compétition Catégorie Objet
2007 MTV Europe Music Awards « New Sounds of Europe UK »[170] Biffy Clyro
2009 Bandit Rock Awards « Best International Breakthrough Act »[171] Biffy Clyro
« Best International Album »[171] Only Revolutions
2010 Kerrang! Awards « Best British Band »[166] Biffy Clyro
Barclaycard Mercury Prize « Album of the Year »[172] Only Revolutions
iTunes « Album of the Year »[173] Only Revolutions
Q Awards « Best Track »[174] The Captain
« Best Video »[175] The Captain
2011 NME Awards « Best British Band »[148] Biffy Clyro
BRIT Awards « Best British Group »[176] Biffy Clyro
2013 NME Awards « Best Live Band »[120] Biffy Clyro

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) « Biffy Clyro Index », sur Beggars.com
  2. a, b et c (en) « The Biff », sur BiffyClyro.com (consulté le 17 janvier 2012)
  3. (en) « The Key Youth Centre, Kilmarnock », sur biffierthanthou.com (consulté le 17 janvier 2012)
  4. (en) « Concert au Key Youth Center », sur setlist.fm (consulté le 31 janvier 2012)
  5. a, b et c (en) « Bio Biffy Clyro », sur Yahoo
  6. (en) « Sortie d'Iname », sur biffyclyro.com (consulté le 31 janvier 2012)
  7. (en) « MySpace Electric Honey », sur myspace.com (consulté le 31 janvier 2012)
  8. (en) « Sortie thekidswhopoptodaywillrocktomorrow », sur biffyclyro.com (consulté le 31 janvier 2012)
  9. (en) « Sortie de 27 », sur biffyclyro.com (consulté le 31 janvier 2012)
  10. (en) « 27 single de la semaine », Kerrang!, no 847,‎ 7 avril 2001
  11. (en) « Sortie de Justboy », sur biffyclyro.com (consulté le 31 janvier 2012)
  12. (en) « Sortie de 57 », sur biffyclyro.com (consulté le 31 janvier 2012)
  13. (en) « Sortie de Blackened Sky », sur biffyclyro.com (consulté le 31 janvier 2012)
  14. (en) « Concert au Barrowsland le 20 mars 2002 », sur setlist.fm (consulté le 31 janvier 2012)
  15. (en) « Sortie de Joy.Discovery.Invention », sur biffyclyro.com (consulté le 31 janvier 2012)
  16. « Interview de James du 21/02/2003 », sur soundofviolence.net (consulté le 31 janvier 2012)
  17. (en) « Sortie de The Ideal Height », sur biffyclyro.com (consulté le 31 janvier 2012)
  18. (en) « Sortie de Questions and Answers », sur biffyclyro.com (consulté le 31 janvier 2012)
  19. (en) « Sortie de The Vertigo of Bliss », sur biffyclyro.com (consulté le 31 janvier 2012)
  20. (en) « Vertigo of Bliss », sur Drowned in Sound (consulté le 17 janvier 2012)
  21. (en) « Sortie de Eradicate the Doubt », sur biffyclyro.com (consulté le 2 février 2012)
  22. (en) « Sortie de There's No Such Thing As A Jaggy Snake », sur biffyclyro.com (consulté le 31 janvier 2012)
  23. (en) « Sortie de Glitter and Trauma », sur biffyclyro.com (consulté le 31 janvier 2012)
  24. (en) « Sortie de My Recovery Injection », sur biffyclyro.com (consulté le 31 janvier 2012)
  25. (en) « Sortie de Infinity Land », sur biffyclyro.com (consulté le 31 janvier 2012)
  26. (en) « Sortie de Only One Word Comes To Mind », sur biffyclyro.com (consulté le 31 janvier 2012)
  27. (en) « Passage à la BCC Radio 1 en 2005 », sur bbc.co.uk (consulté le 19 janvier 2012)
  28. « Interview de Simon le 2 avril 2005 », sur soundofviolence.net (consulté le 31 janvier 2012)
  29. (en) « Concert au King Tut's Wah Wah Hut le 13 décembre 2005 », sur setlist.fm (consulté le 31 janvier 2012)
  30. (en) « Concert au King Tut's Wah Wah Hut le 14 décembre 2005 », sur setlist.fm (consulté le 31 janvier 2012)
  31. (en) « Concert au King Tut's Wah Wah Hut le 15 décembre 2005 », sur setlist.fm (consulté le 31 janvier 2012)
  32. (en) « Concert au King Tut's Wah Wah Hut le 16 décembre 2005 », sur setlist.fm (consulté le 31 janvier 2012)
  33. a et b « Interview du 01/06/2007 », sur soundofviolence.net (consulté le 31 janvier 2012)
  34. (en) « Sortie de Semi-Mental », sur biffyclyro.com (consulté le 31 janvier 2012)
  35. (en) « Sortie de Saturday Superhouse », sur biffyclyro.com (consulté le 31 janvier 2012)
  36. (en) « Sortie de Living is a Problem because Everything Dies », sur biffyclyro.com (consulté le 2 février 2012)
  37. (en) « Biffy Clyro rejoint Roadrunner Records », sur roadrunnerrecords.com (consulté le 31 janvier 2012)
  38. (en) « Sortie de Puzzle », sur biffyclyro.com (consulté le 31 janvier 2012)
  39. (en) « Puzzle meilleur album 2007 par Kerrang! », sur roadrunnerrecords.com (consulté le 31 janvier 2012)
  40. a et b « Album Puzzle », sur biffy-clyro.fr (consulté le 18 janvier 2012)
  41. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j et k (en) « Certified Awards Search - Biffy Clyro », sur British Phonographic Institute (consulté le 11 février 2013)
  42. (en) « Review Puzzle », sur Allmusic (consulté le 17 janvier 2012)
  43. (en) « Sortie de Folding Stars », sur biffyclyro.com (consulté le 2 février 2012)
  44. « Parc des Princes en première partie de Muse », sur lastfm.fr (consulté le 31 janvier 2012)
  45. (en) « Wembley 2007 avec Muse », sur setlist.fm (consulté le 31 janvier 2012)
  46. (en) « Line-up Download Festival 2007 », sur downloadfestival.co.uk (consulté le 18 janvier 2012)
  47. (en) « Line-up Glastonbury Festival 2007 », sur glastonburyfestivals.co.uk (consulté le 18 janvier 2012)
  48. (en) « Line-up Reading and Leeds Festivals 2007 », sur leedsmusicfestival.com (consulté le 18 janvier 2012)
  49. (en) « Line-up T in the Park 2007 », sur tinthepark.com (consulté le 18 janvier 2012)
  50. (en) « Sortie de Machines », sur biffyclyro.com (consulté le 31 janvier 2012)
  51. (en) « Concert à Paris le 22 janvier 2008 », sur setlist.fm (consulté le 31 janvier 2012)
  52. (en) « Concert à l'O2 Arena le 29 janvier 2008 », sur setlist.fm (consulté le 31 janvier 2012)
  53. (en) « Concert à Winterthur le 19 février 2008 », sur setlist.fm (consulté le 31 janvier 2012)
  54. (en) « Concert au Zenith le 29 février 2008 », sur setlist.fm (consulté le 31 janvier 2012)
  55. (en) « Concert à Twickenham le 27 juin 2008 », sur wiki.answers.com (consulté le 31 janvier 2012)
  56. (en) « Sortie de Who's Got a Match? », sur biffyclyro.com (consulté le 2 février 2012)
  57. (en) « Sortie Singles 2001-2005 par BBC », sur bbc.co.uk (consulté le 2 février 2012)
  58. (en) « Sortie Singles 2001-2005 par soundofviolence », sur soundofviolence.net (consulté le 2 février 2012)
  59. (en) « Sortie de Mountains », sur biffyclyro.com (consulté le 31 janvier 2012)
  60. 4 Music "Biggest Selling Rock Hits Of The 21st Century" television program. septembre 2011.
  61. (en) « Concert à Glasgow le 20 décembre 2008 », sur setlist.fm (consulté le 31 janvier 2012)
  62. a, b et c (en) « Titre nouvel album », sur rocksound.tv (consulté le 31 janvier 2012)
  63. (en) « Sortie Missing Pieces », sur rhapsody.com (consulté le 2 février 2012)
  64. Biffy Clyro mailing list email, 3 août 2009
  65. (en) « Sortie de That Golden Rule », sur biffyclyro.com (consulté le 31 janvier 2012)
  66. (en) « Sortie de The Captain », sur biffyclyro.com (consulté le 31 janvier 2012)
  67. « Interview du 13 octobre 2009 », sur soundofviolence.net (consulté le 31 janvier 2012)
  68. (en) « Sortie de Only Revolutions », sur biffyclyro.com (consulté le 31 janvier 2012)
  69. a et b « Album Only Revolutions », sur biffy-clyro.fr (consulté le 18 janvier 2012)
  70. (en) « Biffy Clyro pull out of Rhythm and Vines », sur libel.co.nz
  71. (en) « Sortie de Many of Horror », sur biffyclyro.com (consulté le 2 février 2012)
  72. (en) « Biffy Clyro win Best Video prize at Shockwaves NME Awards », sur NME (consulté le 17 janvier 2012)
  73. (en) « Andy Morahan's Biffy Clyro wins best video at NME Awards », sur promonews.tv (consulté le 17 janvier 2012)
  74. (en) « Biffy Clyro's delight as they land best video award at NME awards », sur Daily Record (consulté le 17 janvier 2012)
  75. a et b (en) « Mike Vennart second guitariste sur scène », sur entertainment.stv.tv (consulté le 24 janvier 2012)
  76. (en) « Line-up T in the Park 2010 », sur tinthepark.com (consulté le 18 janvier 2012)
  77. (en) « Line-up Oxegen 2010 », sur oxegen.ie (consulté le 18 janvier 2012)
  78. (en) « Line-up Reading and Leeds Festivals 2010 », sur leedsmusicfestival.com (consulté le 18 janvier 2012)
  79. (en) « Sortie de Bubbles », sur biffyclyro.com (consulté le 2 février 2012)
  80. (en) « Sortie de God & Satan », sur biffyclyro.com (consulté le 2 février 2012)
  81. (en) « Lonely Revolutions en vinyle », sur biffyclyro.com (consulté le 2 février 2012)
  82. (en) « Lonely Revolutions en CD », sur biffyclyro.com (consulté le 2 février 2012)
  83. (en) « Lonely Revolutions en téléchargement », sur biffyclyro.com (consulté le 2 février 2012)
  84. « Wembley en première partie de Muse », sur setlist.fm (consulté le 31 janvier 2012)
  85. (en) « Concert à Aberdeen le 25 novembre 2010 », sur setlist.fm (consulté le 31 janvier 2012)
  86. (en) « Concert à Glasgow le 26 novembre 2010 », sur setlist.fm (consulté le 31 janvier 2012)
  87. (en) « Concert à Glasgow le 27 novembre 2010 », sur setlist.fm (consulté le 31 janvier 2012)
  88. (en) « Concert à Nottingham le 30 novembre 2010 », sur setlist.fm (consulté le 31 janvier 2012)
  89. (en) « Concert à Wembley le 4 décembre 2010 », sur setlist.fm (consulté le 31 janvier 2012)
  90. (en) « Sortie de Revolutions : Live at Wembley », sur biffyclyro.com (consulté le 19 janvier 2012)
  91. a et b (en) « Biffy Clyro 1ère partie de Foo Fighters », sur mkweb.co.uk (consulté le 19 janvier 2012)
  92. (en) « Biffy Clyro to join Slipknot at Sonisphere », sur Amplified (consulté le 17 janvier 2012)
  93. (en) « Line-up Wakestock festival 2011 », sur wakestock.co.uk (consulté le 18 janvier 2012)
  94. (en) « Line-up Rock en Seine 2011 », sur rockenseine.com (consulté le 18 janvier 2012)
  95. (en) « Interview Simon Neil », sur NME (consulté le 18 janvier 2012)
  96. (en) « Simon Neil à BBC Radio 1 », sur BBC (consulté le 18 janvier 2012)
  97. (en) « Preview Recording », sur biffyclyro.com (consulté le 2 juillet 2012)
  98. (en) « Webcam Recording », sur biffyclyro.com (consulté le 2 juillet 2012)
  99. (en) « Setlist Rockness Festival », sur setlist.fm (consulté le 2 juillet 2012)
  100. (en) « Setlist Download Festival », sur setlist.fm (consulté le 2 juillet 2012)
  101. (en) « Rockness & Download Festivals », sur biffyclyro.com (consulté le 2 juillet 2012)
  102. (en) « Festival de l'île de Wight », sur biffyclyro.com (consulté le 2 juillet 2012)
  103. (en) « Setlist Festival Isle of Wight », sur setlist.fm (consulté le 2 juillet 2012)
  104. (en) « première de Stingin' Belle à la BBC Radio 1 », sur bbc.co.uk (consulté le 2 août 2012)
  105. (en) « titre sixième album », sur bbc.co.uk (consulté le 2 août 2012)
  106. (en) « sortie single Stingin' Belle », sur biffyclyro.com (consulté le 2 août 2012)
  107. (en) « formats album Opposites », sur biffyclyro.com (consulté le 18 septembre 2012)
  108. (en) « sortie album Opposites », sur biffyclyro.com (consulté le 18 septembre 2012)
  109. (en) « OPPOSITES ALBUM ARTWORK REVEAL! », sur biffyclyro.com (consulté le 21 octobre 2012)
  110. (fr) « Biffy Clyro, l'artwork d'Opposites », sur alternativnews.com (consulté le 21 octobre 2012)
  111. (en) « Biffy Clyro unveil new album 'Opposites' artwork - picture », sur digitalspy.co.uk (consulté le 21 octobre 2012)
  112. (fr) « Biffy Clyro dévoile la pochette d'Opposites », sur musique.jeuxactu.com (consulté le 21 octobre 2012)
  113. (en) « Biffy Clyro reveal artwork for new album 'Opposites' », sur nme.com (consulté le 21 octobre 2012)
  114. (en) « UK AND IRELAND TOUR ANNOUNCED! », sur biffyclyro.com (consulté le 29 octobre 2012)
  115. (en) « First Play of New Single Black Chandelier Tonight », sur biffyclyro.com (consulté le 11 décembre 2012)
  116. a et b (en) « Charts UK », sur theofficialcharts.com (consulté le 1 février 2012)
  117. (en) « 2013-02-09 Archive Chart. UK Albums Chart », sur officialcharts.com (consulté le 3 février 2013)
  118. (en) « BIFFY CLYRO TO HEADLINE READING & LEEDS FESTIVAL 2013 », sur biffyclyro.com (consulté le 11 février 2013)
  119. (en) « Biffy Clyro score first ever Number 1 album », sur officialcharts.com (consulté le 11 février 2013)
  120. a et b (en) « The Rolling Stones, Tame Impala, Haim and MIA lead NME Awards nominations – vote now! », sur nme.com (consulté le 19 février 2013)
  121. a et b (en) « NME Awards 2013 – as it happened », sur nme.com (consulté le 28 février 2013)
  122. (en) « NEW EUROPEAN TOUR DATES ANNOUNCED! », sur biffyclyro.com (consulté le 16 février 2013)
  123. (en) « UK AND IRELAND TOUR ANNOUNCED! », sur biffyclyro.com (consulté le 16 février 2013)
  124. (en) « BIFFY TO SUPPORT MUSE ON NORTH AMERICAN TOUR! », sur biffyclyro.com (consulté le 16 février 2013)
  125. (en) « NORTH AMERICAN TOUR STATEMENT », sur biffyclyro.com (consulté le 21 avril 2013)
  126. a et b (en) « Kerrang! Awards 2013 - all the winners », sur musicweek.com (consulté le 16 juin 2013)
  127. (en) « BIFFY WIN BEST ALBUM AT KERRANG! AWARDS 2013 », sur biffyclyro.com (consulté le 30 juin 2013)
  128. (en) « BIFFY TO SUPPORT MUSE AT EUROPEAN SHOWS », sur biffyclyro.com (consulté le 17 avril 2013)
  129. (en) « FESTIVAL ROUND UP », sur biffyclyro.com (consulté le 16 mai 2013)
  130. (en) « BIFFY CONFIRMED FOR BILBAO BBK LIVE AND OPTIMUS ALIVE 2013 », sur biffyclyro.com (consulté le 17 février 2013)
  131. (en) « BIFFY ADDED TO EUROPEAN SUMMER FESTIVALS! », sur biffyclyro.com (consulté le 17 février 2013)
  132. (en) « BIFFY CLYRO TO HEADLINE READING & LEEDS FESTIVAL 2013 », sur biffyclyro.com (consulté le 17 février 2013)
  133. (en) « 2013 European Tour Begins Next Week », sur biffyclyro.com (consulté le 9 décembre 2013)
  134. (en) « Q Awards 2013 - the winners! », sur news.qthemusic.com (consulté le 9 décembre 2013)
  135. (de) « "Opposites – Live From Glasgow" // Pre-Listening », sur biffyclyro.com (consulté le 12 décembre 2013)
  136. (en) « NEW NORTH AMERICAN SHOWS ANNOUNCED! », sur biffyclyro.com (consulté le 9 décembre 2013)
  137. (en) « BIFFY RETURN TO AUSTRALIA FOR SOUNDWAVE FESTIVAL 2014 », sur biffyclyro.com (consulté le 9 décembre 2013)
  138. (en) « BIFFY CLYRO ANNOUNCED TO PLAY RAMFEST 2014! », sur biffyclyro.com (consulté le 9 décembre 2013)
  139. (en) « BIFFY TO HEADLINE ISLE OF WIGHT FESTIVAL », sur biffyclyro.com (consulté le 12 décembre 2013)
  140. (en) « Biffy Clyro to release B-Sides album 'Similarities' later this year », sur nme.com (consulté le 7 janvier 2014)
  141. (en) « Interview à la sortie d'Infinity Land », sur thisisfakediy.co.uk (consulté le 19 janvier 2012)
  142. a et b (en) « Simon Neil meets with Eve Jackson », sur France 24 (consulté le 17 janvier 2012)
  143. (en) « Influences musicales », sur fasterlouder.com (consulté le 19 janvier 2012)
  144. (en) Mike Sterry, « Biffy Clyro: Puzzle », sur NME (consulté le 17 janvier 2012)
  145. « Biffy Clyro par les Inrocks », sur lesinrocks.com (consulté le 26 janvier 2012)
  146. (en) « Biffy Clyro en première de Muse », sur biffyclyro.com (consulté le 24 janvier 2012)
  147. (en) « Biffy Clyro en première de Queens of the Stone Age », sur roadrunnerrecords.com (consulté le 24 janvier 2012)
  148. a, b et c (en) « Arcade Fire, Foals, Kasabian up for Shockwaves NME Awards 2011 », sur NME (consulté le 17 janvier 2012)
  149. a et b (en) « Biffy Clyro: Our next album will be an opus and a half! », sur Qthemusic.com (consulté le 17 janvier 2012)
  150. (en) « Notation NME pour Blackened Sky », sur mayonaise.free.fr/biffyclyro (consulté le 21 janvier 2012)
  151. (en) « Notation Allmusic pour Blackened Sky », sur allmusic.com (consulté le 21 janvier 2012)
  152. (en) « Notation Allmusic pour Puzzle », sur allmusic.com (consulté le 21 janvier 2012)
  153. a et b (en) « Notation NME pour Puzzle », sur nme.com (consulté le 21 janvier 2012)
  154. (en) « Notation Rock Sound pour Puzzle », sur rocksound.tv (consulté le 21 janvier 2012)
  155. (en) « Notation Allmusic pour Only Revolutions », sur allmusic.com (consulté le 21 janvier 2012)
  156. (en) « Notation NME pour Only Revolutions », sur nme.com (consulté le 21 janvier 2012)
  157. (en) « Notation Rock Sound pour Only Revolutions », sur rocksound.tv (consulté le 21 janvier 2012)
  158. (en) « Confusion Simon Neil-Dave Grohl », sur nme.com (consulté le 21 janvier 2012)
  159. (en) « In 1882 did Ayr United have a Welsh player called Biffy Clyro? » sur kgbanswers.co.uk.
  160. (en) « Interview Biffy Clyro », sur faceculture.com
  161. (en) « Interview Ben Johnston », sur BBC
  162. (en) « Biffy Clyro : Glasgow Barfly: Sunday November 2 », sur NME (consulté le 17 janvier 2012)
  163. (en) « Biffy Clyro Aberdeen Music Hall, Aberdeen », sur gigsinscotland.com (consulté le 17 janvier 2012)
  164. (en) « UK Festival Awards 2008 », sur virtualfestivals.com (consulté le 1er février 2012)
  165. (en) « The Kerrang! Awards 2011 Fuelled By Relentless Energy Drink », sur Kerrang! (consulté le 17 janvier 2012)
  166. a et b (en) « NME Noms Announced », sur skyliving.com (consulté le 17 janvier 2012)
  167. (en) « Shockwaves NME Awards 2010: all the winners », sur NME (consulté le 17 janvier 2012)
  168. (en) « BBC Radio 1's Teen Awards », sur BBC (consulté le 17 janvier 2012)
  169. (en) « Q Awards 2013 - the winners! », sur news.qthemusic.com (consulté le 9 décembre 2013)
  170. (en) « Biffy Nominated at MTV Europe Music Awards 2007 », sur hecklerspray.com (consulté le 1er février 2012)
  171. a et b (en) « Biffy Nominated For Two Awards at Bandit Rock Awards », sur BiffyClyro.com (consulté le 17 janvier 2012)
  172. (en) « Mercury Music Prize 2010 », sur clashmusic.com (consulté le 17 janvier 2012)
  173. (en) « ITUNES ALBUM OF THE YEAR 2010 », sur biffyclyro.com (consulté le 20 janvier 2012)
  174. (en) « Q Awards Best Track 2010 », sur Qthemusic.com (consulté le 17 janvier 2012)
  175. (en) « Q Awards Best Video 2010 », sur Qthemusic.com (consulté le 17 janvier 2012)
  176. (en) « Brit Award nomonation joy for Biffy Clyro », sur Daily Record (consulté le 17 janvier 2012)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Cet article est reconnu comme « bon article » depuis sa version du 26 février 2012 (comparer avec la version actuelle).
Pour toute information complémentaire, consulter sa page de discussion et le vote l'ayant promu.