Death Grips

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Death Grips

Description de cette image, également commentée ci-après

Death Grips en concert à New York en 2012

Informations générales
Pays d'origine Sacramento, Californie
Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre musical Hip-hop alternatif, hip-hop expérimental, hip-hop industriel, rap hardcore
Années actives 2010 - 2014
Labels Epic Records
Site officiel Thirdworlds.net
Composition du groupe
Membres Stefan Burnett
Zach Hill
Andy Morin

Death Grips est un groupe américain de rap, originaire de Sacramento en Californie. La musique du groupe est considérée comme un mélange de punk rock, de hip-hop et musique bruitiste[1]. Il commercialise sa mixtape, Exmilitary, en avril 2011, suivi de deux albums studio en 2012, The Money Store en avril, et No Love Deep Web en octobre, ainsi qu'un troisième album en novembre 2013, intitulé Government Plates. Leurs enregistrements sont positivement accueilli ; The Money Store est classé à la 9e place du classement Best 50 Albums de Pitchfork en 2012[2],[3]. Le 2 juillet 2014 ils annoncent la fin du groupe via leur page Facebook[4].

Biographie[modifier | modifier le code]

Formation et Exmilitary (2010–2011)[modifier | modifier le code]

Death Grips se forme à Sacramento, Californie, aux États-Unis le 25 décembre 2010[5] par Zach Hill et Stefan Burnett, vivant tous les deux dans la même rue. Burnett a auparavant étudié l'art à la Hampton University de Virginie et s'est impliqué dans un projet de « rap très expérimental » avec son frère[1].

Le groupe fait paraître son premier single et son premier clip, Full Moon (Death Classic), le 8 mars 2011. Le 26 avril de la même année, Death Grips sort une mixtape intitulée Exmilitary, dont NBC NewYork.com en dit que l'écoute est « intense et sombre[6]. »

The Money Store et No Love Deep Web (2011–2012)[modifier | modifier le code]

Stefan Burnett (à gauche) et Zach Hill (à droite), sur scène en août 2011.

Le 27 février 2012, Death Grips signe au label Epic Records, sous les recommandations de la future vice-présidente du label, à cette période, Angelica Cob-Baehler[1], et annonce deux nouveaux albums en 2012. Le premier album, The Money Store est commercialisé le 21 avril 2012, et les titres Blackjack, Get Got et The Fever (Aye Aye) sont commercialisés séparément en tant que singles. Des vidéoclips sont diffusés pour ces trois titres[7],[8],[9]. En mai, le groupe programme une tournée pour la promotion de l'album The Money Store, mais l'annule peu après pour se focaliser sur l'enregistrement de son second album en 2012, ce qui a rendu furieux les fans et le le label[1]. Il passe les quatre mois suivants à se consacrer à son album, No Love Deep Web à Sacramento[1]. Durant cette période, le groupe remixe deux morceaux de Björk, Sacrifice et Thunderbolt, sur l'album Biophilia Remix Series[10] après avoir fait paraître deux titres ; @deathgripz, une piste non-parue sur The Money Store nommée d'après leur compte Twitter, partie intégrante des Adult Swim Singles Program 2012 commercialisés le 10 septembre[11] et le titre True Vulture Bare, paru le 29 septembre, mis en ligne sur YouTube[12]. Une vidéo de cette piste est présentée en animation et réalisée par Galen Pehrson. Ce projet a été créé par le Museum of Contemporary Art in Los Angeles[13].

Le 1er octobre, le groupe met en ligne ses pistes via un site Internet dont le lien a été envoyé sur Twitter, Soundcloud, et de nombreux services de partage comme BitTorrent[14],[15]. Cela serait sans doute dû au fait que leur label ne s'occupait de leur album qui devait être commercialisé en 2013[16]. Le groupe est renvoyé d'Epic Records le 1er novembre à la suite de cet incident, et également à la suite de courriels privés qui auraient été mis en ligne sur Facebook[17]. En mars 2013, le groupe diffuse une série de vidéoclips sur leur compte YouTube, intitulée No Hands. Le 20 mars 2013, un vidéoclip de Lock Your Doors, diffusé lors d'un live show surSXSW, est mis en ligne[18]. Zach Hill ne se présente physiquement pas au show, mais joue de la batterie via Skype[19]. Le 19 novembre 2013, No Love Deep Web est distribué sous formats vinyle et CD par Harvest Records[20], et sur Spotify[21].

Government Plates et B.O.F (depuis 2013)[modifier | modifier le code]

Le 10 mai 2013, il est annoncé que Hill se focalise sur l'écriture et la réalisation d'un film. Death Grips serait impliqué dans la bande originale du film. Hill serait également en train de travailler sur un nouvel album Death Grips[22]. Le 8 juillet, il est annoncé que Death Grips a lancé son propre label indépendant, Third Worlds. Le label a été créé par « une relation unique avec Harvest/Capitol[23]. »

Death Grips est programmé pour jouer au Lollapalooza de Chicago le samedi 3 août 2013, mais la performance est annulée à la suite de l'absence du groupe la nuit précédente au Bottom Lounge (en). Les fans au Bottom Lounge ont détruit les instruments du groupe après avoir été informés de l'annulation[24],[25]. Leur performance au festival Osheaga de Montréal, Québec, le samedi 4 novembre 2013, a également été annulé[26].

Membres[modifier | modifier le code]

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums studio[modifier | modifier le code]

  • 2012 : The Money Store
  • 2012 : No Love Deep Web
  • 2013 : Government Plates

Mixtape[modifier | modifier le code]

  • 2011 : Exmilitary

EP[modifier | modifier le code]

  • 2011 : Death Grips

Singles[modifier | modifier le code]

  • 2011 : Full Moon (Death Classic)
  • 2011 : Guillotine
  • 2012 : Get Got
  • 2012 : The Fever (Aye Aye)

Clips[modifier | modifier le code]

  • 2011 : Full Moon (Death Classic)
  • 2011 : Lord of the Game
  • 2011 : Culture Shock
  • 2011 : Guillotine
  • 2011 : Spread Eagle Cross the Block
  • 2011 : Takyon (Death Yon)
  • 2011 : Beware
  • 2011 : Known for It
  • 2012 : Blackjack
  • 2012 : Get Got
  • 2012 : The Fever (Aye Aye)
  • 2012 : I've Seen Footage
  • 2012 : Hustle Bones
  • 2012 : Double Helix

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d et e (en) Christopher Weingarten, « ARTIST OF THE YEAR: DEATH GRIPS », sur Spin,‎ 20 novembre 2012 (consulté le 30 novembre 2012).
  2. (en) Powell, Mike, « The Top 50 Albums of 2012 », sur Pitchfork,‎ 20 décembre 2012 (consulté le 22 août 2013).
  3. (en) « Death Grips' Scores », Metacritic (consulté le 30 novembre 2012).
  4. https://www.facebook.com/deathgripz/photos/a.176170062428181.39239.170869886291532/784134414965073/?type=1&theater
  5. (en) HATER, « Death Grips. The First Interview », Fuckinghater.com,‎ 27 juillet 2011 (consulté le 2 septembre 2013).
  6. (en) Dale W. Eisinger, « Death Grips Album Review: "Exmilitary" », NBC New York,‎ 15 septembre 2011 (consulté le 2 septembre 2013).
  7. (en) Jenn Pelly, « Video: Death Grips: "The Fever (Aye Aye)" », Pitchfork,‎ 2012 (consulté le août 22, 2013).
  8. (en) Larry Fitzmaurice, « Death Grips - "Blackjack" », Pitchfork,‎ 2012 (consulté le 22 août 2013).
  9. (en) Chris Coplan, « Video: Death Grips – "Get Got" », Consequence of Sound,‎ 2012 (consulté le 22 août 2013).
  10. (en) « Listen: Björk Remixed by Death Grips », Pitchfork Media (consulté le 2 septembre 2013).
  11. (en) Evan Minsker, « New Death Grips: "@DEATHGRIPZ" », Pitchfork,‎ 2012 (consulté le 11 septembre 2012).
  12. (en) Evan Minsker, « Listen to Death Grips' Album NO LOVE DEEP WEB Now, Check Out the Extremely Graphic Cover Art », Pitchfork,‎ 2012 (consulté le 5 août 2013).
  13. (en) Jordan Darville, « Death Grips and Galen Pehrson collaborate for insane "True Vulture" video », Chart Attack,‎ 2012 (lire en ligne).
  14. (en) Eliot Van Buskirk, « Death Grips Top BitTorrent's List of Most Legally Downloaded Music », Billboard,‎ 2012 (consulté le 22 août 2013).
  15. (en) Adam K. Raymond, « Public Enemy and Death Grips Use New BitTorrent Bundle to Connect With Fans », Spin,‎ 2013 (consulté le 22 août 2013).
  16. (en) « Death Grips defy their label with free album release - listen », NME,‎ 2012 (consulté le 22 août 2013).
  17. (en) Colin Stutz, « Death Grips Dropped By Epic Following Album Leak », Billboard, Nielsen Business Media, Inc,‎ 2012 (lire en ligne).
  18. (en) Carrie Battan, « Watch: Death Grips Share Disorienting "Lock Your Doors" Video, Explain "No Hands" Series », Pitchfork,‎ 2013 (consulté le 22 août 2013).
  19. (en) Chris Marthins, « See Death Grips' Disorienting Head-Cam and Skype-Shot 'Lock Your Doors' », Spin,‎ 2013 (consulté le 22 août 2013).
  20. (en) Third Worlds, « iTunes - Music - No Love Deep Web by Death Grips », iTunes (consulté le 20 octobre 2013).
  21. http://open.spotify.com/album/7GyAtRp4zEs3zTT2M27ZdK
  22. (en) Jenn Pelly, « Death Grips to Soundtrack Feature Film Directed and Written by Zach Hill, Working on New Album », Pitchfork,‎ 2013 (consulté le 10 mai 2013).
  23. (en) Jenn Pelly, « Death Grips Launch New Label Third Worlds », Pitchfork,‎ 2013 (consulté le 9 juillet 2013).
  24. (en) « Death Grips Fans Turn Violent After Band Skips Lollapalooza After Party Appearance », sur Billboard,‎ 3 août 2013 (consulté le 3 août 2013).
  25. (en) « Death Grips Lollapalooza Set Cancelled, Band Replaced After No-Show To Official Afterparty », sur The Huffington Post,‎ 3 août 2013 (consulté le 3 août 2013).
  26. (fr) Marc-André Mongrain, « OSHEAGA 2013 - Death Grips annule à son tour », sur sorstu.ca,‎ 3 août 2013 (consulté le 4 août 2013).

Liens externes[modifier | modifier le code]