Roadrunner Records

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Roadrunner.

Roadrunner Records

alt=Description de l'image Roadrunner Records Logo.svg.
Filiale Warner Music Group
Fondation 1980
Fondateur Cees Wessels
Genre Heavy metal, hard rock
Pays d'origine Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas
Siège New York, États-Unis
Site web Roadrunnerrecords.com

Roadrunner Records est un label discographique américain principalement spécialisé dans le metal localisé à New York. Il était à ses débuts un petit importateur de metal américain vers l’Europe. Le premier bureau américain de Roadrunner Records ouvre en 1986, leurs premiers grands succès seront Annihilator et King Diamond. Viennent ensuite Sepultura, Obituary et Slipknot, notamment. Roadrunner est un label Warner Music Group depuis 2006.

Histoire[modifier | modifier le code]

Débuts et années 1990[modifier | modifier le code]

Le label est lancé en 1980 aux Pays-Bas sous le nom de Roadracer Records[1],[2]. Le label se spécialise initialement dans l'importation d'albums composés par les groupes de metal nord-américain en Europe[1],[2]. En 1986, Roadrunner ouvre ses bureaux à New York puis au Royaume-Uni, en Allemagne, en France, au Japon, en Australie, au Danemark, et encore plus tard au Canada. Les premiers succès du label incluent les albums des groupes King Diamond (le premier groupe du label à entrer au Billboard Top 200) et Annihilator. Le label s'est également occupé de la parution des albums de Metallica dans les régions scandinaves. La fin des années 1980 a vu paraître deux albums mythiques : Slowly We Rot d'Obituary et Beneath the Remains de Sepultura. Des groupes émergent au début des années 1990 tels que Life of Agony, Machine Head, Suffocation, Type O Negative, et Willard. Au fil des années, les groupes du label, en particulier Sepultura et Type O Negative, ont réussi à élargir significativement son audience. L'album de Sepultura, Chaos A.D., paru en 1993 devient le premier groupe de Roadrunner à atteindre le Top 40 Billboard. Type O Negative, lui, devient le premier groupe de Roadrunner à être certifié par RIAA ; leur album Bloody Kisses, paru en 1993, est certifié disque d'or puis plus tard disque de platine. Le groupe est également le premier de chez Roadrunner à être diffusé à la radio. En 2000, Slipknot devient le premier groupe de chez Roadrunner à être certifié disque de platine. Nickelback représente également l'un des succès du label. Derek Shulman a dirigé le label jusqu'à la fin des années 1990.

Années 2000[modifier | modifier le code]

Le 11 octobre 2005, le label fête ses 25 ans avec la parution de l'album intitulé Roadrunner United (The All-Star Sessions), un album de 18 titres inédits, composé par quatre « capitains » : Joey Jordison (Slipknot, Murderdolls), Dino Cazares (ex-Fear Factory, ex-Brujeria), Robert Flynn (Machine Head) et Matthew Heafy (Trivium) et joués par 57 artistes issus de 45 groupes (ayant signés au moins une fois dans leur carrière chez Roadrunner Records)[3].

Le 19 décembre 2006, Warner Music Group signe un partenariat avec la société mère Roadrunner Music Group B.V[4]. Ce contrat s'achève le 29 janvier 2007[5]. Le 11 juin 2008, Roadrunner Records est voté « meilleur label de metal » par Metal Hammer aux Golden Gods Award[6]. Cependant, Roadrunner a été accusé de manque d'intérêt total concernant la musique alternative, du fait que le label ne se compose principalement que de célèbres groupes estampillés metalcore. Des groupes tels que Obituary[7],[8], Deicide[9], Death[10], Gorguts et Pestilence[11], ont quitté le label à la suite de mauvais traitements. L'un des premiers artistes connus, King Diamond (à l'origine signé chez Roadrunner avec le groupe Mercyful Fate avant d'entamer sa carrière solo), quitte le label à cause d'un manque de support promotionnel pour l'album The Eye du groupe King Diamond. Type O Negative quitte Roadrunner en 2006 à la suite d'une dispute concernant l'album composé « des meilleurs titres » du groupe, The Best of Type O Negative, commercialisé sans même les avoir prévenu, ce qui a mené le groupe à accepter une meilleure offre de la part de SPV Records. En 2008, le label tente d'éditer une vidéo Leeds United de la chanteuse de cabaret punk Amanda Palmer pour qu'elle paraisse plus mince, ce qui a causé un déluge de critiques parmi les fans. Le 6 avril 2010, Palmer annonce sur son compte Twitter son renvoi de Roadrunner[12]. Les dernières plaintes en date concernant le label ont été effectuées par Megadeth[13].

Années 2010[modifier | modifier le code]

Le 11 novembre 2010, Warner Music Group annonce l'acquisiton des archives de Roadrunner. Roadrunner continuera à opérer sous son nom d'origine chez WMG, selon les sources officielles. Cees Wessels, le fondateur du label, reste le CEO[14]. Le 26 avril 2012, Warner Music Group annonce des coupes budgétaires quant aux opérations de Roadrunner Records lancées dans le monde[15]. Selon les employés de la société, les bureaux britanniques et canadiens de Roadrunner Records devraient être fermées. L'annonce de la fermeture des bureaux néerlandais s'est également faite[16].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]