Agent économique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Agent.

L'agent économique est une personne physique ou morale prenant des décisions d'ordre économique. L'agent économique peut être un individu, un ménage, une entreprise, un pays, une collectivité territoriale ou encore une instance internationale... Chaque agent économique est caractérisé par ses fonctions dans l'économie (consommation, investissement etc.). L'agent économique est à la base de l'analyse microéconomique, et aussi de la macroéconomie agrégée.

En comptabilité nationale, on utilise le terme d'unité institutionnelle pour désigner un agent économique.

Les agents économiques selon la comptabilité nationale[modifier | modifier le code]

Article détaillé : comptabilité nationale.

La comptabilité nationale regroupe les agents économiques (ou unités institutionnelles) selon leurs fonctions en six types, appelés secteurs institutionnels :

Autres définitions de l'agent économique[modifier | modifier le code]

En microéconomie[modifier | modifier le code]

Article détaillé : microéconomie.

Dans la théorie économique néo-classique, il existe principalement deux types d'agent économique : le consommateur et le producteur. Le consommateur offre son travail en échange d'un salaire, qu'il va consommer sur le marché des biens et services. Le producteur achète la force de travail et les capitaux nécessaire à la production, et l'écoule ensuite sur le marché des biens et services. Le producteur (ou l'entreprise) néo-classique est donc comparable à une "boîte noire".

Depuis l'école marginaliste, ces agents sont appelés "Homo œconomicus". Ils sont parfaitement rationnels. Cette hypothèse va être affinée par les différents auteurs issus de l'école néo-classique.

En macroéconomie[modifier | modifier le code]

L'agent économique en macroéconomie peut revêtir plusieurs formes. Il peut être simplement l'agrégation des agents économiques (mais on parle plutôt de macroéconomie agrégée). L'agent économique peut aussi être un agent représentatif (par exemple, le ménage moyen ou médian). Cette définition de l'agent économique est donc beaucoup plus statistique.

Au cours de l'histoire macroéconomique, les différents auteurs ont utilisé différents agents économiques, afin de peindre l'activité économique de leur époque. Voici quelques exemples montrant que l'agent économique peut selon les théories et selon les époques, revêtir des fonctions différentes en macroéconomie.

Selon Quesnay[modifier | modifier le code]

François Quesnay, économiste français, est considéré comme un des premiers macroéconomistes de l'histoire. Dans son ouvrage Tableau économique publié en 1758, il propose un premier circuit économique. Il distingue pour cela trois agents économiques : les fermiers, les propriétaires fonciers et les artisans ("classe stérile").

Quesnay décrit avec une vision subjective l'économie de son époque. La vision de l'économie par les physiocrates a été critiquée notamment par Adam Smith, sur l'hypothèse que les fermiers sont les seuls producteurs, et que les artisans sont "stériles".

Marx, un siècle plus tard, proposera une autre vision de l'économie, en modifiant les agents économiques.

Selon Marx[modifier | modifier le code]

Dans le circuit des marchandises, Karl Marx propose aussi une analyse de l'économie sous la forme d'un circuit à trois agents économiques : deux capitalistes : un produisant des biens intermédiaires et l'autre produisant des biens finaux, et un pôle ouvrier.

Ces agents sont représentatifs des principales classes sociales décrites par Marx, la bourgeoise et le prolétariat. Son analyse ne prend donc pas en compte le secteur financier, qui se développait tout juste à son époque.

Selon l'école du circuit[modifier | modifier le code]

L'école du circuit est un courant post-keynésien qui propose une représentation de l'économie plus représentative de l'actualité que les différentes représentations circuitistes. Ses agents économiques sont donc plus proches de ceux retenus par la comptabilité nationale, et sont regroupés en pôle fonctionnel : les institutions financières (notamment les banques), les entreprises, les ménages et les administrations publiques. Il s'agit non pas de classe sociale ou professionnelle, mais de fonction économique. Ainsi, un individu peut-il à la fois être classé dans le pôle entreprise, institution financière et ménage.


Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]